Coupeurs de feu : des histoires de secrets

Parfois auréolés de mystère, souvent porteurs d’espoirs, les coupeurs de feu ou « faiseurs de secrets » font partie d’un héritage traditionnel encore bien présent dans certaines régions. Réel pouvoir ou imposture ?

Rédigé par Véronique Desarzens, le 5 Jul 2021, à 7 h 56 min

Certains les respectent, d’autres les craignent, d’autres encore en rient. les coupeurs de feu ne laissent cependant jamais vraiment indifférent. Et si vous pensez que leurs adeptes sont forcément des personnes d’un certain âge, vivant en pleine campagne et n’ayant que peu d’accès à des soins pointus, détrompez-vous ! Celles et ceux qui ont recours à un coupeur de feu, aussi appelé barreur de feu, peuvent tout aussi bien être jeunes, citadins et très branchés.

Coupeur de feu – De bouche à oreille et de coeur à coeur

Les coupeurs de feu et autres faiseurs de secrets existent sans doute depuis la nuit des temps. La formule qui permet de couper le feu, ou si vous préférez de soulager les brûlures, leur vient en général directement d’une personne qui la détenait elle-même de quelqu’un qui avait le don ou le « secret », et ainsi de suite.

Véritable transmission ancestrale, elle doit traditionnellement se faire en présence, oralement, et parfois sous certaines conditions… Il semble que si le résultat escompté est censé être le même, la formule peut être différente dans une lignée de femmes ou une lignée d’hommes. Ainsi, certains appliquent leur main sur la partie à soigner, ou prient et marmonnent des « incantations » inintelligibles accompagnée de signes de croix… D’autres se concentrent, et d’autres encore utilisent de mystérieuses préparations.

De même, si cette pratique ne sera évidemment transmise qu’à une personne digne de confiance, pleine d’empathie et du désir de soulager, elle ne doit parfois être révélée qu’à une femme ou un homme plus jeune que soi.

Un barreur de feu peut aider à couper la douleur et accélérer la cicatrisation © New Africa

Et, faut-il le préciser, lorsqu’un faiseur ou une faiseuse de secret partage sa formule, ce qui relève uniquement de son choix mais aussi de sa responsabilité, il n’est pas question de la monnayer ! Sous risque, dit-on, de voir son « pouvoir » s’envoler à jamais…

Des formules parfois presque magiques

Comme leur nom l’indique, les coupeurs de feu détiennent la formule pour soulager les brûlures. Il n’est pas rare cependant qu’ils aient à leur disposition de nombreux autres « secrets », tout aussi susceptibles d’apaiser leurs semblables : insomnie, hémorragies, douleurs, angoisses, verrues, migraines, goutte, eczéma et autres maladies de la peau, stress…

Certains guérisseurs peuvent soulager à distance, notamment pour « barrer le feu » : un simple coup de téléphone pour établir un contact, ici par la voix, suffit.
D’autres « secrets » se font en direct, avec parfois des indications particulières. Un exemple ? En plus de nécessiter la présence du bénéficiaire, celui pour faire disparaître une ou des verrues semble plus efficace en lune décroissante…

Radiothérapie, brûlés… Vers des coupeurs de feu à l’hôpital ?

Demander de l’aide à un ou une faiseuse de secret ne dispense bien sûr nullement de consulter un médecin lorsque c’est nécessaire ! Inversement, on chuchote régulièrement que certaines officines et hôpitaux détiennent des listes de coupeurs et coupeuses de feu, et n’hésitent pas à y faire appel. Une information difficile à vérifier, tant il est vrai que aussi bien dans le domaine public qu’entre privés, il n’est pas toujours aisé de reconnaître que ma foi oui, on y croit …

Pourtant de très nombreuses personnes y ont recours et pour calmer toutes sortes de feux : coups de soleil, piqûres de guêpe, inflammation aiguë… à priori tout ce qui ressemble à une brûlure est susceptible d’être soulagé par le « secret ».
Sans oublier les patients qui l’apprécient aussi en marge de leurs traitements, tout particulièrement pour atténuer les redoutables effets secondaires de la radiothérapie.

Même si maintenant, trop médiatisés et parfois dépassés par leur succès, de nombreux guérisseurs se disent obligés de monnayer leurs talents, la coutume dans les campagnes était d’offrir en retour des oeufs, des légumes ou des fleurs de son jardin, quelques pots de confitures, ou de glisser un peu d’argent, chacun à l’échelle de ses moyens…
Les temps changent mais le pouvoir des « secrets », lui, reste.

Quant à savoir comment ça marche, formule presque magique ou plutôt prière, alors là le mystère reste entier…

Les guérisseurs de l’ombre – magnétiseurs, coupeurs de feu et leurs relations avec les milieux médicaux, de Alexandre Grigoriantz
Les grands brûlés ou les patients sous radiothérapie souffrant de brûlures dues aux rayonnements peuvent voir leurs douleurs soulagées et la cicatrisation fortement accélérée suite à l’intervention de magnétiseurs ou de coupeurs de feu. Si la science a encore du mal à expliquer ce phénomène, les milieux médicaux et hospitaliers font de plus en plus souvent appel à ces « guérisseurs de l’ombre ».

À découvrir sur Cultura.com

 

Illustration bannière : – © Cristian Castanares
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, rédactrice indépendante, orientée mieux-être, santé, environnement, produits naturels et autres potions « maison ».

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Quand les idiots se racontent des secrets…

Moi aussi je donne mon avis