Vins et élixirs de santé : mettez le jardin en bouteilles !

Élixirs et vins médicinaux sont des remèdes très efficaces pour soigner un petit embarras gastrique ou un mal de gorge par exemple. Voici quelques recettes à réaliser facilement.

Rédigé par Véronique Desarzens, le 24 Jun 2020, à 12 h 45 min

Profitons de l’été et descendons aujourd’hui au jardin – tôt le matin ! – le temps d’une cueillette qui permettra ensuite de réaliser d’excellents vins de santé.

Commençons avec des vins de sauge et de romarin réputés depuis fort longtemps pour améliorer la résistance des vaisseaux sanguins tout en stimulant la circulation sanguine : parfaits en ce moment, à condition bien sûr d’y avoir recours avec parcimonie !

Vin de sauge

Son nom latin, salvia, signifie « salvatrice », celle qui sauve… Tout à fait intéressante associée au romarin, elle sait parfaitement se faire apprécier seule également.

vin de sauge

Feuilles et fleurs de sauge © Robyn Mackenzie

Délicieuse en infusion légèrement sucrée avec du miel, la sauge est appréciée au quotidien aussi bien pour stimuler l’appétit, favoriser la digestion ou freiner une diarrhée que pour lutter contre les bouffées de chaleur ou les sueurs nocturnes de la ménopause.

Les remèdes naturels à la sauge

  • Laissez 100 g de feuilles séchées de sauge pendant 10 jours dans 1 litre de bon vin rouge, puis filtrez.
  • Fatigue physique ou intellectuelle : un petit verre à liqueur après les repas.
  • Transpiration excessive, sueurs diurnes ou nocturnes : 1 cuillerée à soupe après les repas.
  • Mauvaise haleine : 1 cuillerée à soupe de vin de sauge préparé de la même manière, mais avec un muscadet, plusieurs fois par jour. À défaut, le simple fait de mâcher des feuilles de sauge est déjà efficace.

Vin au romarin

Courant dans les lieux arides du Midi, le romarin (Rosmarinus officinalis) se plaît aussi dans les jardins. Apprécié depuis l’Antiquité pour son indéniable action stimulante et tonique, il entre dans la composition de différents vieux et fameux remèdes : vin aromatique, bien sûr, mais aussi vinaigre des 4 voleurs ou encore Eau de la reine de Hongrie à laquelle il aurait rendu, précisément, sa jeunesse et sa beauté…

vin de sauge

© Nataliia K

Recommandé pour améliorer la circulation sanguine, ainsi qu’en cas de surmenage, de fatigue physique ou intellectuelle, de convalescence, il est aussi fort utile pour lutter contre tout un cortège de symptômes : insomnies, palpitations, vertiges, migraines, nervosité ou encore troubles intestinaux.
Le romarin possède en outre d’intéressantes propriétés antioxydantes, et permet donc d’atténuer l’action destructrice des radicaux libres. D’où peut-être sa réputation de fontaine de Jouvence, dont la reine de Hongrie a fait l’heureuse expérience !

En usage externe, vous l’apprécierez en bains fortifiants, mais aussi en lotions corporelles, fort utiles pour calmer les douleurs. Il est réputé également pour entretenir la jeunesse de la peau et stimuler l’irrigation du cuir chevelu.
Le romarin a tant de qualités qu’il entre naturellement dans la composition de plusieurs boissons santé.

Grand classique de vin au romarin

  • Versez une bouteille de vin blanc léger sur 20 g de feuilles de romarin fraîches et laissez macérer 5 jours.
  • Filtrez, puis mettez dans une bouteille que vous pourrez fermer hermétiquement, et conservez ce vin au frais et à l’abri de la lumière.
  • Pour stimuler la circulation sanguine, et améliorer la résistance des vaisseaux sanguins : un verre à liqueur, 2 fois par jour.
  • Ainsi, le même vin, concocté de la même manière, mais avec 50 g de romarin, est un excellent digestif : prenez-en une cuillère à soupe après les repas principaux.
  • Une variante, indiquée pour renforcer le coeur : laissez macérer 25 g de feuilles fraîches pendant 24 heures dans 1 litre de vin rouge, puis prenez-en 3 cuillerées par jour.

Lorsque c’est le moment, récoltez aussi ses sommités fleuries

Laissez macérer 40 g de sommités fleuries et séchées de romarin dans un litre de vin rouge pendant 3 ou 4 jours, et filtrez.

  • Convalescence : 2 petits verres par jour, avant les repas.
  • Mauvaise graisse dans le sang : 2 verres par jour pendant 20 jours

Lire page suivante : Recette du vin de persil

Illustration bannière : Sauge et romarin en élixirs – © Chamille White
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, rédactrice indépendante, orientée mieux-être, santé, environnement, produits naturels et autres potions « maison ».

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis