Amender son sol et travailler la terre en automne pour préparer l’hiver

L’automne n’est pas forcément la saison la plus faste pour jardiner. Pourtant, il ne faut pas négliger les travaux au jardin à cette période de l’année.

Rédigé par Hugo Quinton, le 8 Nov 2020, à 16 h 15 min
Amender son sol et travailler la terre en automne pour préparer l’hiver
Précédent
Suivant

Protéger le sol du froid en le couvrant

Les sols nus ne sont pas la panacée, loin de là ! Nous ne sommes pas dans le désert, et il vaut mieux protéger et nourrir les sols en les couvrant. Pour cela, plusieurs possibilités :

  • Déposez une couche généreuse et uniforme de compost sur votre sol. Recouvrez ensuite d’un paillis afin d’assurer le protéger pour l’hiver.
  • Implantez une culture sur les parties de sol nu. Bien entendu, on n’a pas toujours le temps de le faire et par conséquent, il vaut mieux se rabattre sur un mulch. Mais pour cela, il ne faut pas jeter tous vos déchets verts mais les conserver pour couvrir vos sols le moment venu, c’est à dire maintenant que le froid arrive.  Le mulching aide à fertiliser naturellement : la terre deviendra riche et meuble, garantissant de belles récoltes à la belle saison.

Protéger les racines avec un buttage et/ou un paillis

Faire un buttage, c’est relever la terre en forme de butte au pied des plantes afin de protéger leurs racines du froid hivernal. Cette technique est pratiquée surtout pour les rosiers, certaines plantes vivaces fragiles, et les légumes à tiges ou à bulbes (asperges, artichauts, poireaux, cardons, etc.).

amender un sol, travailler la terre

Un mulch permet de protéger ses plantations © zlikovec

Le buttage peut être complété d’un paillis constitué d’une couche de feuilles mortes, de branchages, d’écorces, de paille ou encore de terreau. Les paillis doivent être aérés régulièrement après les pluies pour éviter les risques de pourrissement.

Le tapis doit être suffisamment épais pour qu’en cas de pluie ou de neige, la première couche de feuilles reste au sec. Il faut également penser à mettre un poids pour éviter que tout s’envole.

Astuce de jardinier

En automne, le travail du sol doit rester superficiel. Il est en effet conseillé de ne pas trop travailler le sol en profondeur afin de ne pas endommager les racines des arbres et arbustes situés à proximité.

Il est également préférable de ne pas enfouir en profondeur les amendements, mais de s’arrêter à 2 ou 3 cm sous la terre, afin de faciliter le travail des micro-organismes.

Article republié

Illustration bannière : Automne au jardin : comment retourner la terre et amender un sol – © Elena Elisseeva
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je suis passionné par le web et tout ce qui entoure, de près ou de loin, les réseaux sociaux. A ce titre, j'ai contribué à plusieurs media en ligne, en...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. La première couche de feuilles doit rester au sec ? et quand il neige un mètre on fait quoi ? …

  2. Oui ce serait idéal, mais en cette période, la terre est vraiment humide, et même avec la fourche écologique (grelinette), ça colle aux dents et c’est pénible. Je n’y arrive jamais. Par contre, j’étale une bonne couche de feuilles mortes sur mon potager ; ça limite les mauvaises herbes.

    (Annabelle : excellent s’écrit avec un « e » !)

Moi aussi je donne mon avis