Ces substances que nous cache… le kebab

Quelques crudités, un pain rond ou une galette, servi avec une sauce et bien souvent des frites, et de la viande, généralement de très basse qualité. Y a-t-il réellement des raisons de douter et d’être prudent face au kebab ?

Rédigé par Vincent, le 17 Jul 2019, à 16 h 40 min

Choisir le bon kebab

Pour le moment, un kebab se choisit sur plusieurs critères plutôt subjectifs : l’aspect général de la salle, l’odeur, l’aspect de la viande, des crudités et des sauces. Ensuite vient le test du goût. La plupart du temps ça se passe bien, mais parfois la mauvaise surprise est insidieuse.

Lors de festivités citadines, fête de la musique, braderies, etc, les stands de vente alimentaire en extérieur, sont à pratiquer avec une certaine prudence. Par exemple vérifier qu’un groupe électrogène est présent pour alimenter les frigos…

kebab

Kebab à emporter, une habitude des Français © Jelena990

Le kebab montre progressivement en  gamme

Un kebab se choisit à la confiance pour le moment. Mais il est vrai également que ce type de restauration connaît un engouement certain en France. Il inspire même des carrières. Après les premiers kebab-drive, un centre de formation, la Kebab Academy, visant à l’obtention du diplôme de « Maître Kebabiste » en trois jours, a ouvert ses portes à Saint Lô dans la Manche. Au programme, hygiène, matériel, recettes, gestion, marketing et communication.

Le kebab a souvent été identifié comme étant de la mal-bouffe, mais aujourd’hui, la concurrence féroce du marché, pas seulement du kebab, mais de ce que l’on pourrait appeler le « snack haut de gamme », entraîne une recherche de qualité et de fidélisation du client à une marque, une valeur sûre en somme.

Aujourd’hui certains chefs étoilés ont même réservé au kebab une place de choix sur la carte de leur restaurant gastronomique. À Paris, le kebab « Grillé » propose un pain bio et des frites préparées sous vos yeux, ainsi qu’une viande de veau d’origine française.

En 2011, un kebab avec des feuilles d’or, du safran ou de l’agneau de lait a même été vendu pour 835 euros, un record pour ce produit. Le homard n’a qu’a bien se tenir !

Qu’on se le dise : le kebab, ce n’est pas que de la junk food.

Article republié
Illustration bannière : Kebabs avec un pain et une pita – © oizostudio
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Animateur du blog consommerdurable, j'aime rédiger des articles plus informatifs et pour cela, je suis ravi de pouvoir contribuer sur consoGlobe. Cela me...

34 commentaires Donnez votre avis
  1. Je connais un Kebab à Lussac-les-Châteaux et bien croyez moi, il est excellent ! produits frais, hygiène irréprochable ! De très bon retours des clients sur internet. Alors si vous passez par cette commune, allez goûter le kebab de Niels Kebab

  2. allez vous faire foutre le kebab c tres bon si vous etes pas content manger votre jambon fermer votre gueule

  3. vous savez on vas au wwc il y a des perssones qui ne se lave pas les mains , donc il y a des bactéries qui se projette dans les alimment que nous mangeon. C’est tout simplemment DéQOUTENT !!!!!!

  4. Très sincèrement cet article n’apporte aucun élément de réflexion intéressant. Beaucoup de sous-entendus non argumentés, aucun élément concret ni dans un sens, ni dans l’autre. De nos jours, comme vous l’évoquez pourtant vous-même rapidement, fast food ou street food ne riment plus forcément avec junk food. Pour rester crédible, il serait bien que Consoglobe fasse preuve de nuance et d’objectivité et surtout d’un minimum de vraie investigation.

  5. très sincèrement cet article n’apporte aucun élément concret de réflexion, ne nous donne aucune

  6. Manger ! Manger !! Du kebab plus les gens en mange et plus ont aura de la place sur cette planète …..surtout fabriquer avec dès main de provenance du Maghreb …savez vous combien il y’a de mort à daech ?? C’est comparable au mangeur de kebab alors messieurs-dame bonne appétit

  7. il vas falloir dés a présent vous habituer a manger cosmopolites

    Ne m’ appeler plus France car la France ma laisser tombée ….

    les socialiste sous Mitterrand on ouvert le robinet a l’immigration et on interdit de revendiquer la nationalité sous peine de sanctions graves et sa continue vive la monarchie! donc vous aurez trés prochainement le choix de faire le tour de la gastronomie pratiquement mondiale à pas cher régaler vous !

    je consomme de la pâtisserie tunisienne je connais le pays nous somme à une heure d’avion mais avant d’acheter je regarde l’établissement Par contre le kebab rien que de voir qu’il tourne coté rue avec passants et voitures + mouches je me fou que ce sois veau cochon rat ou souris je ne le regarde même pas .

    • Je ne suis pas contre tout ce que vous dites, François, mais franchement, le commentaire sur la nationalité est déplacé. D’une part, je trouverai triste que des étrangers, dans leur pays, disent de même de la cuisine/culture française. D’autre part, si on ne veut pas laisser tomber la France, sincèrement, il serait bon de commencer par ne pas laisser tomber le français…apparemment vous avez laissé tomber aussi…

  8. Vive le végétalisme ! Je ne mange pas ce qui a une face, je ne digère pas l’agonie.

  9. La personne qui est soit disant morte dans un qwick d’une intoxication alimentaire et fausse elle est morte d’un staffy locoque doré que la personne avait déjà avant de rentrée dans ce qwick.

Moi aussi je donne mon avis