À quel âge un enfant peut-il rester seul à la maison ?

À partir de quand un enfant peut-il rester seul à la maison pour un court moment ? Comment savoir s’il est prêt et quelles sont les précautions à prendre ? Voici quelques pistes à suivre pour que cette nouvelle étape se déroule le mieux possible.

Rédigé par Marie Mourot, le 7 Oct 2020, à 15 h 40 min

C’est la question que tous les parents se posent : à quel âge mon enfant est-il capable de rester seul à la maison ? Comment lui laisser un peu d’autonomie tout en le protégeant des dangers ? Il n’est souvent pas facile pour nous, parents, de trouver le juste milieu. De plus, il n’existe aucune loi en la matière, ce qui ne nous aide pas à prendre une décision. Alors, à quel âge pouvons-nous la ou le laisser se débrouiller seul·e à la maison ?

Rester seul à la maison : une question de maturité mais jamais avant 7/8 ans

Concernant l’âge idéal pour rester seul quelques temps, tous les spécialistes s’accordent sur le sujet : c’est une question de maturité. Tout dépend de l’enfant, de sa personnalité, de son autonomie ou encore de sa capacité à réagir face à un danger.

Mais une chose est sûre, avant 7/8 ans, ce n’est vraiment pas recommandé et même très dangereux. En effet, avant cela, un enfant n’est généralement pas capable de se prendre en charge tout seul, d’évaluer les risques face à une situation dangereuse. De plus, sa notion du temps est encore assez floue.

Alors, attention à ne pas précipiter les choses, l’autonomie s’acquiert progressivement. L’âge idéal pour rester seul pourrait se situer autour de 10 ans, à condition qu’il s’en sente capable.

Est-il prêt à rester seul ?

rester seul à la maison

Discutez avec votre enfant © diignat

Avant de vous décider, demandez-lui déjà ce qu’il en pense. Se sent-il prêt à rester seul ? En a t-il envie ? Est-ce que cela lui fait peur ?
Ne vous contentez pas d’un oui ou d’un non, prenez le temps d’en discuter avec lui afin d’écouter ce que cette nouvelle situation lui inspire. S’il vous dit oui, assurez vous aussi qu’il ait bien compris ce que cela impliquait. Prenez en compte également sa personnalité : est-il plutôt craintif ou angoissé au quotidien ? A t-il encore souvent besoin de vous pour être rassuré ?
Si au contraire, il a un caractère très autonome, vous pouvez envisager de le laisser un peu seul, un court instant pour commencer.

Comment le préparer ?

Pour le préparer à rester seul, commencez par vous absenter pendant une très courte durée : 10 minutes pas plus, le temps de faire un saut à la boulangerie du coin par exemple. Si tout se passe bien, vous pourrez progressivement augmenter ce temps d’absence.
En revanche, si cela ne s’est pas bien passé, attendez encore un peu, il n’est tout simplement pas prêt. Parlez-en avec lui afin de dédramatiser la situation et rassurez-le sur ce qui a pu lui faire peur pendant votre absence : il y a toujours des bruits qui peuvent paraître étranges dans une maison.

Quelles sont les précautions à prendre avant de le laisser seul ?

Avant de partir, assurez-vous tout d’abord que votre enfant sera en sécurité pendant votre absence. Rangez ce qui pourrait être dangereux (produits ménagers, médicaments, outils…) et fermez les pièces où il ne peut pas se rendre seul, comme le garage par exemple.

rester seul à la maison

Donnez-lui des règles de sécurité simples © fizkes

Évitez de lui donner tout un tas de règles, il risquerait de ne plus s’en souvenir mais insistez sur celles qui vous paraissent essentielles : n’ouvrir la porte à personne même si quelqu’un sonne, ne pas sortir de la maison sauf si danger imminent ni se pencher à la fenêtre.

Assurez-vous qu’il sache quoi faire en cas d’urgence et qu’il puisse vous joindre si besoin. Laissez-lui également le numéro d’un proche, au cas où vous rateriez son appel.

Enfin, prévoyez avec lui tout ce dont il pourrait avoir besoin pendant que vous n’êtes pas là : à boire, quelque chose à manger, des jeux. Cela lui évitera de devoir chercher et éventuellement de prendre des risques pour attraper quelque chose qui serait rangé en hauteur.

Et s’il a un petit frère ou une petite soeur ?

Avant 12 ans, pas question de laisser l’aîné s’occuper de son petit frère ou de sa petite soeur. C’est une trop grande responsabilité pour lui, surtout s’il s’agit d’un bébé ou d’un jeune enfant.
En effet, à cet âge, il demande une surveillance constante, ce n’est pas au plus grand de s’en charger. Alors, emmenez le plus petit avec vous ou confiez-le à quelqu’un.

Illustration bannière : À que âge un enfant peut-il rester seul à la maison ? – © Africa Studio
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rédactrice web freelance et maman de trois enfants, je me suis toujours sentie très concernée par l'écologie et le développement durable. Constamment en...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis