Quel est le meilleur bois de chauffage pour votre poêle ?

Quel bois de chauffage choisir ? Comment se chauffer au bois de façon écologique et à moindre coût ? Tous nos conseils pour mieux se chauffer.

Rédigé par Pauline Petit, le 30 Nov 2019, à 18 h 00 min

Choisir son bois de chauffage : les critères écologiques

Le bois de chauffage a un bilan carbone bien meilleur que celui du fioul (combustible fossile). Le bois est donc bien meilleur pour l’environnement, et ne dégage pas de soufre.

En revanche, le bois a un impact en termes de pollution atmosphérique dans la mesure où les poêles, cheminées et chaudières au bois dégagent entre 5 et 10.000 fois plus de polluants chimiques (aldéhydes, oxydes d’azote, particules carbonées, monoxyde de carbone) pouvant être mauvais pour la santé.

meilleur bois de chauffage poêle à bois

Les feux de cheminée polluent énormément l’atmosphère de l’Île-de-France : 28 % des émissions de particules fines avec un pic de 50 % en plein hiver, selon le président du Conseil National de l’Air, l’équivalent des émissions de pot d’échappement de voitures ! Un arrêté préfectoral devait interdire l’usage des feux de cheminées en 2015 en Île-de-France, mais a finalement été annulé.

Les polluants du bois et leurs effets sur la santé

50 à 70 % de la pollution au carbone hivernale seraient dus à la combustion de biomasse, autrement dit de feux de cheminées et de bois, agricoles, domestiques ou de jardin, dans les grandes agglomérations occidentales. Selon l’Ademe, en France en 2005, 22 % des COV non méthaniques, 77 % des HAP, 30,1 % du monoxyde de carbone (C0) étaient causés par la combustion du bois-énergie (dont 95 % en secteur domestique).

Monoxyde de carbone CO Maux de tête, nausées, étourdissements, aggravation de l’angine chez les personnes ayant des problèmes cardiaques
Composés organiques volatils COV Irritation et maux respiratoires ; certains COV sont cancérigènes (ex. : benzène)
Acroléine et formaldéhyde Irritation des yeux et des voies respiratoires
Particules fines PM2,5 Irritation des voies pulmonaires ; aggravation des maladies cardiorespiratoires, mortalité plus hâtive
Oxydes d’azote NOx Irritation du système respiratoire, douleur à l’inspiration, toux, oedème pulmonaire
Hydrocarbures aromatiques polycycliques HAP Certains HAP sont considérés comme mutagènes ou cancérigènes ou soupçonnés de l’être
Dioxines et furannes Cancérigènes probables

L’Ademe souligne que le bois de chauffage n’est pas forcément mauvais, mais qu’il faut faire attention à certaines pratiques pour moins polluer. Par exemple, il vaut mieux utiliser des inserts ou des poêles fermés qui peuvent afficher le label Flamme verte 5 étoiles, qui atteste d’un faible niveau de consommation de bois et d’émission de particules.

L’intérêt de la haute température

Dans un feu de bois, le carbone lié brûle à 400°C. Pour brûler le monoxyde de carbone, le méthane, l’acéthylène et l’hydrogène ainsi que les autres matières liées contenues dans le bois, il faut atteindre 750°C.

D’où l’intérêt des poêles à bois à haute température et à double ou post-combustion qui brûlent une partie de ces polluants en chauffant jusqu’à 800 / 900°C. En effet, une alimentation suffisante en oxygène reste cruciale pour un bon processus de combustion. L’air primaire, lorsque l’on allume la cheminée, et l’alimentation en air secondaire pendant la phase de combustion créent ces conditions et garantissent un feu bien moins nocif.

buches chauffage

Selon Environnement Canada, un poêle à bois non certifié émet autant de particules fines dans l’atmosphère en neuf heures qu’un poêle certifié fonctionnant 60 heures ou une voiture moyenne roulant 18.000 kilomètres.

Que faire des cendres de bois ?

Avec votre poêle à bois, vous obtenez 0,2 % à 0,8 % de résidus, les cendres. Si celles-ci sont de couleur blanche ou gris clair, cela indique que combustion s’est effectuée de façon optimale. Vous pouvez utiliser la cendre de bois naturelle comme engrais pour vos plantes, car elle contient des minéraux.

 Lire page suivante : le bois-énergie, quel intérêt ?

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



A la découverte du monde de demain, initiatives positives, personnalités inspirantes, nouveaux modèles économiques. Sans cesse dans les livres, sur le Net...

40 commentaires Donnez votre avis
  1. « Le bois est l’énergie la moins chère : en 2016, il est de 2,7 à 3,6 centimes pour 100 kWh »
    Sérieusement? ça mettrait le stère (2MWh environ) à moins d’1€…

    Avant de citer des valeurs, pouvez-vous en vérifier l’exactitude, ou au moins la vraisemblance?

  2. « 1 stère de bois = 525 kg de bois = 2000 Kwh = la possibilité de chauffer pendant 1 heure une grande pièce de 32 m². »

    Un stère à l’heure??? C’est pour faire concurrence à l’enfer?

  3. 20 steres de bois pour 350 euros….je prend ???merci de me laisser un telephone ;;;;;cordialement…

  4. 2Ostères à 350euros livré….je suis preneur….merci de me laisser un telephone …cordialement….

  5. QUELQU’UN POURRAIT ME RENSEIGNER ? JE VOUDRAI SAVOIR SI L ON PEUT BRULER DANS UN POELE A BOIS, LE BOIS QU’ON APPELLE LE VERNIS DANS LE QUERCY EN FRANCE?
    MERCI
    STEFAN

  6. Bonjour je serais intéressé par 240 stères . Pouvez vous m’appeler s’il vous plait ? Voici mon numéro de téléphone 06 69 14 93 51 merci d’avance

Moi aussi je donne mon avis