En août au potager, c’est le moment de produire ses graines maison

Produire ses propres graines est parfois plus complexe qu’il n’y parait, mais c’est aussi un excellent moyen de mieux comprendre à la fois la nature et ce que vous cultivez. Les plantes ont en effet des cycles de vie que l’on ne soupçonne pas ce qui nécessite quelques connaissances. Pourquoi et comment produire ses graines maison ?

Rédigé par Julien Hoffmann, le 2 Aug 2020, à 18 h 06 min

Les légumes montés en graines que l’on récolte en août

Août est aussi propice à récolter les graines sur les végétaux de saison !

Tomates

Certes, les tomates sont des fruits et non des légumes mais passons outre… En août, la production de tomates monte en flèche. C’est le moment idéal de sélectionner les plus beaux fruits des variétés qui vous intéressent le plus.

Pour récupérer les graines de tomates, coupez les fruits grossièrement en plusieurs morceaux et placez le tout dans un pot en verre que vous couvrirez d’un tissu léger que vous y fixerez avec un élastique. Laissez pourrir pendant plusieurs jours afin que l’enveloppe qui entoure les graines de tomates se décompose.

graines potager maison

Préparation de graines de tomates © Tinus Potgieter

Rincez le tout, séchez vos graines sur un tissu propre et sec puis stockez à l’abri de la lumière à une température ambiante stable.

Rhubarbe

Lorsque, dès le printemps bien installé, « castrez » votre rhubarbe en enlevant les tiges à fleur pour qu’elle continue à produire des feuilles et non des graines, et laissez monter la plus belle hampe florale. Arrivées au mois d’août, ces fleurs si attractives pour les auxiliaires de culture se transforment doucement mais sûrement en premières graines.

Coupez toute la tige qui porte les graines, désormais brunes, de rhubarbe. Réalisez l’opération très délicatement à la fois parce que la tige est fragile et aussi parce que les graines peuvent aisément tomber.

Laissez sécher le tout à l’abri de la lumière, des changements de température et de l’humidité et déposez l’ensemble sur une toile tendue.

Il ne vous restera alors plus qu’à battre le tout une fois bien sec avant de stocker vos graines.

Les graines de rhubarbe se conservent quatre ans.

Chou de Bruxelles

Le mois d’août est double sur le sujet pour les choux de Bruxelles. D’une part il vous faudra d’ores et déjà sélectionner le ou les pieds que vous laisserez monter en graines pour ne plus y toucher jusqu’à l’année d’après. D’autre part si vous avez déjà laissé monter en graines un ou plusieurs pieds, c’est le dernier moment, selon les variétés, pour les récolter.

graines potager

Les choux de Bruxelles, une fois bien hauts, peuvent nécessiter d’être tutorés © Peter Turner Photography

Coupez alors le pied entier de chou de Bruxelles au niveau du sol et faites sécher le tout tête à l’envers à l’abri de la lumière et de l’humidité. Une fois le tout bien sec il est inutile d’ouvrir chaque petite cosse pour en récupérer les graines. Vous pouvez très bien vous contenter de « broyer » à la main les cosses et de laisser le tout ensemble, cela ne gênera pas les semis et vous épargnera un travail fou !

Stockez le tout à l’abri de la lumière et de l’humidité.

Les graines de choux de Bruxelles se conservent jusqu’à dix ans.

Porte-graines – À retenir

  • Choisir des plants vigoureux, sans maladie ni traces de parasites ou de nuisibles
  • Sélectionner plusieurs plants et mélanger leurs graines
  • Éviter les plats issus d’hybrides
  • Pour commencer préférer les variété autogames (qui se fécondent elles-même) comme les exemples donnés plus haut mais aussi les haricots, les petits pois, les poivrons, les aubergines, la mâche, la laitue…
Illustration bannière – Graines potager : produire des graines de laitue – © Chatsushutter
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis