Phytoépuration : une solution d’épuration individuelle naturelle

Rédigé par Annabelle, le 22 Nov 2015, à 15 h 45 min

La phytoépuration ou lagunage est un système ou un jardin d’assainissement individuel des eaux usées par les plantes qui gagne à être connu. Facile d’entretien et moins cher qu’une fosse septique classique, le système d’assainissement par phytoépuration a déjà fait ses preuves dans certaines petites communes françaises depuis une vingtaine d’années. Inodore, le système se révèle non seulement efficace, mais aussi plutôt esthétique.

La phytoépuration, un système naturel et efficace

Si en ville la question de collecte et de traitement des eaux usées ne pose en général pas de problème, les habitations des zones urbaines étant reliées au réseau tout-à-l’égout, ce n’est pas forcément le cas en zone rurale. Parce qu’elle est facile à installer, naturelle et inodore, la phytoépuration peut être particulièrement adaptée à la campagne.

Phytoépuration : comment ça marche ?

La phytoépuration utilise les bactéries naturellement présentes dans le système racinaire des plantes pour épurer l’eau. Les bactéries aérobies (c’est-à-dire qui ont besoin d’oxygène et qui ne dégagent pas de mauvaises odeurs) « mangent » les matières organiques. Elles les transforment alors en matière minérale assimilable par les plantes. En retour, les plantes aquatiques fournissent de l’oxygène aux bactéries par leurs racines.

eautarcie-jardin-eaux-uses-plantes

Ainsi, les systèmes de phytoépuration dirigent les eaux usées vers des filtres plantés d’espèces végétales soigneusement sélectionnées et capables d’absorber les polluants tels que les nitrates ou les phosphates. On utilise souvent des plantes persistantes émergentes telles que les bambous, roseaux, massettes, laîches…

Ces filtres plantés reproduisent donc un écosystème épuratoire naturel. Les filtres traitent les eaux usées en plusieurs étapes :

  • un pré-traitement via les graviers et les racines des roseaux qui retiennent les grosses particules à sa surface. Les éléments se transformeront en compost.
  • un traitement des composés chimiques au travers de plusieurs bassins remplis de substrat et de plantes ; les plantes absorbent les nitrates et les phosphates contenus dans les urines et les matières fécales. Le traitement chimique naturel permet aussi la décomposition de polluants ménagers.
  • un traitement biologique, puisque les bactéries décomposent les dépôts accumulés au niveau des racines pour les transformer en éléments nutritifs pour les plantes.

Le traitement peut être affiné grâce à une mare terminale

Phytoépuration

Filtres à roseaux – © D. Klecka

Les avantages de la phytoépuration

La phytoépuration présente de nombreux avantages et notamment écologiques dans la mesure où elle réduit la pollution des eaux de surface et des nappes phréatiques et qu’elle ne nécessite pas d’énergie.

  • Le système de phytoépuration est fiable et performant. De plus, il s’intègre parfaitement au paysage, sans dégager aucune mauvaise odeur

Enfin son prix joue lui aussi en sa faveur comparé à une installation d’assainissement conventionnelle. Comptez en moyenne de 4 000 à 5 000€ pour une famille de 4-5 personnes contre 6 200 à 7 500 euros (hors taxes), selon l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Le système a une durée de vie allant bien au delà des 20 ans. Prévoyez une surface de 2 à 5m² par personne.

Le système de traitement par phytoépuration des eaux usées domestiques est bien entendu conforme aux exigences réglementaires.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

44 commentaires Donnez votre avis
  1. C’est top

  2. Mon projet est simple puisqu’il se limite à « l’épuration » des eaux de pluie afin qu’elles soient utilisables dans toutes les situations y compris la consommation pour les animaux.
    J’envisage un filtrage par les plantes. Quel budget et quel système envisager ?

  3. Bonjour,

    Je suis en train de remplir ma demande de permis de construire et il est écrit que si mon projet s’accompagne de la réalisation d’un assainissement non collectif, il faut joindre un « attestation de conformité ». Comment fait-on pour obtenir ce document si l’on prévoit de faire soi-même sa phyto-épuration ??

    Merci d’avance !

  4. Bonjour,

    Je suis en train de remplir ma demande de permis de construire et il est écrit que si mon projet s’accompagne de la réalisation d’un assainissement non collectif, il faut joindre un « attestation de conformité ». Comment fait-on pour obtenir ce document si l’on prévoit de faire soi-même sa phyto-épuration ??

    Merci d’avance !

  5. Nous avons installé une phytoépurration avec toilettes à litière biomaitrisée (toilettes sèches) pour notre maison en charente c’est une filière « eau vivante ».Cela fait 1 an et demi que nous y habitons, notre installation n’a pas reçu la conformité mais nous avons signé une convention avec le spanc (service qui gère les assainissements sur la communauté de commune) nous avons une obligation de résultat (analyse des eaux en sortie de bassin qui sont conformes au bout d’un an). Normalement une analyse tous les ans les 1ères années. Pour le prix cela tourne plutôt autour de 3000 euros matériaux et auto construction (y compris les heures de pelleteuse pour creuser les trous). Nous avons aussi prévu de réaliser une mare en sortie de bassins. C’est ainsi que l’on peut s’inscrire dans un cycle plus cohérent aussi bien au regard du traitement de l’eau que du processus de compostage et création de l’humus.

    • Bonjour
      Auriez vous quelques références de livres sur la question? Je cherche en effet à traiter les eaux usées par phytoépuration ( autres que matières fécales qui seront traitées par toilettes sèches) pour une caravane de 4 personnes.
      Merci de votre réponse.
      Cordialement.

  6. Alors personnellement, je viens d’acheter une maison avec assainissement à refaire (fosse qui a 20 ans aux normes soit disant, mais aucun regard sur le préfiltre et épandage possible). Sensibles à l’écologie, on s est dit « chouette!! Phytoépuration oblige! ». Eh bien on a épluché tous les possibles, il n’y a qu Aquatiris pour avoir un système conforme. Nous sommes en Bretagne je précise. On souhaite passer en toilettes sèches, mais voulions faire un système qui nous permette de revendre sans problème. Et là, on nous annonce un devis pour les deux bacs FV FH 5 habitants entre 10500 et 12000€!!! Pour un système avec un seul bac (avec toilettes sèches uniquement):9000€. Chantier participatif peut nous faire économiser 500€ par jour sur trois jours. En auto construction accompagnée, la location de la pelleteuse revient à dire que ce n est financièrement pas intéressant. Autre solution: système eau vivante pour 3000€ de matériaux max mais système non conforme. Résultat des courses : on est en train de se dire qu on aura pas d’autre choix que de se rabattre (avec beaucoup de déception) sur la mise aux normes juste de notre système d épandage et rester en fosse pour avoir la conformité, tout en autoconstruisant notre phytoépuration eaux grises tout seuls. Les tarifs injustifiables pratiqués par la seule société agréée va tout bonnement tuer la filière phyto si efficace et non polluante pourtant. Une question subsiste après toutes mes recherches: la filière d assainissement en eaux grises uniquement (donc avec toilettes sèches) semble avoir un vide juridique. En effet, une directive européenne parle d une obligation de résultat et non de moyens (contrairement à la France qui impose l obligation de moyens). La France aurait du s aligner depuis un an ou deux déjà, mais rien…Le Spanc ne peut donc théoriquement pas imposer de refaire un système s il est non conforme mais non polluant….si certains se sont penchés sur le sujet je suis preneuse de lumière!

    • Je suis exactement dans le même cas que vous …
      Les tarifs sont tout simplement rédhibitoires !!!
      « Comptez en moyenne de 4 000 à 5 000€ pour une famille de 4-5 personnes contre 6 200 à 7 500 euros (hors taxes), selon l’Agence nationale de l’habitat (Anah) » … J’aimerai bien savoir d’où est-ce qu’ils sortent ces chiffres …
      Vous êtes parti sur quelle filière au final ?

  7. Est ce les plantes qui font le gros du prix de vente du système phytoépuration ou le bureau « d’étude »?

  8. bonjour, je serai intéressé pour connaître des concurrents de aquatiris pour une future installation photo dans l’Aveyron

  9. le principe est certainement efficace ( je l’espere ) mais surtout evitez la societé recycleau . Instalation en septembre ,relance de paiement avant la fin des travaux , reception des travaux avec un poste de relevage ne fonctionnant pas => un mois sans assainissement !! les plantes installées fannées . Et surtout ne pas mésestimer les odeurs !!!

  10. Bonjour,

    je ne connais rien au domaine de la phyto et je recherche une solution d’épuration écologique très compacte (genre 0.5 – 1 m2 par EH…) et simple à mettre en oeuvre, utilisable pour l’implantation d’habitats légers plus ou moins durables. A la limite un système transportable ! 😉

    Bref, je rêve peut-être un peu mais je me dis qu’une piste pourrait être d’utiliser une forme simple de lombrifiltration (encore utile pour des eaux grises ?) suivi d’un bassin rempli de micro-organismes rendus bénéfiques par des « EM » (ces fameux micro-organismes efficaces que je qualifierait volontiers de probiotiques, et qui convertissent les 80% de bactéries neutres à leur « cause »).

    Alors je lance ma bouteille à la mer: quelqu’un aurait-il connaissance d’expérimentations de systèmes simples et compactes, utilisant ces techniques ou d’autres ?

    • epandage écolo avec le s) des roseaux…super à condition que chaque jour il y ait déversement d’eau usée…chaque jour!!! info reçue par le SPANC de AIXE sur Vienne..à l’instant!!!

    • Bonjour,
      Laisser tomber ce systeme de phytoepuration,des dizaines de maires se sont fait avoir(odeurs,moustiques,azote,et problemes d’eutrophisation des cours d’eau,rongeurs,etc…..),les bretons le savent trop bien.
      Regarder plutot vers le principe brevete d’une ste francaise STEP a boues activees,ils sont au moins 50% moins chere que les Veolia,Suez -environnement et SAUR.Ils developpent leurs stations a l’etranger pour l’instant et c’est malheureux pour les francais qui paient aussi chere la filiere de A a Z et donc leur m3 d’eau(lien trouve sur Fastep wastewater)…La France un marche reserve!

    • Rastagould est très intéressant. Comment on fait pour le contacter ?De plus il a des adresses ! Merci

  11. bonjour,
    je lis avec plaisir vos petits documentaires presque chaque jour.
    en ce qui concerne le lagunage il ne faut pas oublier de préciser certaines choses…
    je m’occupe personnellement d’une lagune sur une petite commune rurale,
    et il faut tout de même être très présent car cela demande beaucoup de surveillance SURTOUT EN été!
    les problèmes récurrents arrivent quand les bassins sont en plein soleil car plus la température de l’eau augmente, moins l’oxygène est présent ce qui induit une surmortalité des bactéries aérobies et donc un moins grand taux de dégradation des matières organiques. l’eau peut virer de couleur à ce moment: d’abord rouge violacé (premier stade alarmant) ensuite gris laiteux (plus de dégradation) et là c’est la cata!. ensuite, il ne faut pas oublier qu’il faut enlever manuellement les gros éléments: pq,tampons,serviettes et lingettes qui pour ces 3 derniers ne devrait même pas y’arriver mais existe par manque de civilité.
    pour finir et le point le plus important: les boues qui vont s’accumuler avec le temps devront à un moment être extraites mécaniquement (ou manuellement)puis épandues ou retraitées après étude de bathymétrie (étude des boues) car elles contiennent nombre de substances toxique ou chimiques (qui elles ne sont pas toute assimilées par les plantes) c’est le cas des métaux lourds, le cuivre et bien d’autres…
    cette études est à prévoir OBLIGATOIREMENT en relation avec le SPANC.
    après les résultats, ils diront si les boues peuvent être épandues sur le terrain (ou champ suivant la taille bien sur) ou devront être retraitées au quel cas l’opération est très coûteuse!!
    cela n’intervient bien sûr qu’au bout d’une quinzaine -vingtaine d’années mais occasionne un frais bien réel…
    je n’ai ceci dit, pas la science infuse et peut ne pas être tout à fait exacte sur certains point, je suis un agent communal et non un professionnel d’un spanc, mais avant toute réalisation de projet vous DEVRIEZ vous renseigner vers eux. Ils sont en général très serviables et professionnels (en tout cas ceux que je connais).
    cordialement.

    • les métaux lourds sont assimilés par les plantes… c’est là que réside un des pb d’utilisations des boues de STEP, par contre rien n’empêche de les utiliser sur des arbres d’ornement ou des plantes non destinées à la consommation

  12. bonjour j’aimerai s’avoir si il faut conserver ma fosse septique ..ou… se raccorde en directe au bassin de phytoépuration
    merci

    • Bonjour, tout dépend de votre besoin. L’idéal est de réaliser un système complet sans fosse septique. Cela évite de payer les vidanges de la fosse septique. Mais après, enlever une fosse septique a également un coût à prendre en compte.
      Enfin au point de vu purement écologique, il est préférable de ne pas passer par la fosse septique.

  13. Quelques réponses:

    – la phytoépuration peut survivre de nombreuses semaines sans apport en eau si la conception le permet

    – toutes les eaux usées peuvent être traitées par phytoépuration, si la conception est réalisée par des professionnels, elle garantira une qualité de rejet conforme et parfois même meilleure que les systèmes classiques

    – actuellement plusieurs bureaux d’études possèdent un agrément, mais ces derniers ne sont valables que pour une gamme très précise d’habitants ex 4-5 EH, 6-8 EH, 8-10 EH etc… L’agrément est obtenu après plusieurs mois d’expériences et validé par un organisme d’état. Toutefois de nombreuses phytoépuration ne sont pas agrées car elles sont réalisés sur mesure en fonction des besoins du client.

    – le prix d’une phytoépuration est d’ordinaire quasiment équivalent à un système classique, mais il est également possible de la réaliser en autoconstruction, des professionnels peuvent pour cela vous accompagner. Les économies sont garanties (-50% des coûts minimum)

    – Pour plus d’informations, macrophyt.com/phyto%C3%A9puration-et-filtres-plant%C3%A9s/

  14. Hello,
    votre article est super, mais (je manque de someil) je n’ai pas vu mention du fait que de nombreux endroits dans le monde (les fameux canaux du Kerala, jacinthe d’eau) font confiance à Dame Nature depuis perpette, même méthode, sans intervention humaine aucune. Je me suis baigné, j’ai bu de l’eau, super. J’espère juste que personne (on peut rêver) n’a déposé de brevet.
    Pour le reste, je vis en suisse, et « malheureusement », on nous a obligés, dans les années ’60 au tout à l’égout, alors qu’avec la fosse (sceptique?) …chacun sa …, les STEP débordent dès qu’il pleut, et allez, tout dans le lac, mais on paie nos taxes d’épuration. Pour donner un ordre de grandeur, mon frère, potager de env. >200m2 a perdu dans les 20 cm de terres arables de bonne qualité en 40 ans…. 40m3, au pif, qui sont partis au lac le surcharger. Moi, je triche!
    Plus généralement, j’ai souvent été surpris du fait que la France et l’Italie traînent la savate (recyclage…) et puis font un bond de 20 ans et plus en avant sur nous autres qui nous gargarisons de notre sens civique. En Italie, pex. la « poubelle » a virtuellement disparu. il y a des sacs séparés pour tout.
    Bon, ce n’est pas mon domaine de compétence comme « rastagould »,juste quelques expériences et réflexions personnelles.
    EN tout cas, pour le peu que j’ai vu, merci à tous pour … l’atmosphère du forum, que je trouve rafraîchissante.

  15. Scientifique spécialisé en la matière je souhaite m’exprimer sur la phytoépuration…

    J’ai l ‘impression que plusieurs personnes d’aquatiris font de la pub sur ce forum et ce n’est pas professionnel de leur part.

    Certes ils ont reçu l’agrément depuis quelque temps mais tout d’abord il faut savoir que ce ne sont pas les seuls.

    De plus un agrément ne veut pas forcement dire grand chose de nombreuses filières ne peuvent pas être agréés car elles sont réalisées sur mesure.

    L’agrément d’Aquatiris témoigne certes d’une capacité d’épuration tolérable au vu de l’exigence des autorités mais les performances épuratoires proposées par Aquatiris font parti des pires du marché.

    N’importe quel bricoleur avec une formation adequat peut faire bien mieux au niveau épuratoire mais il devra connaitre certaines choses à éviter absolument car PERSONNE ne peut s’improviser créateur de filtres plantés. Certains bureaux d’étude propose des formations pour pallier à cela et ca peut couter bien moins cher au final. Sauf que … les SPANC aime pas ca et si un jour vous vendez votre maison il faudra faire installer un système de traitement élaboré par un professionnel( mais pas forcement agréé!!!).

    De plus Aquatiris prône la volonté de créer des filtres écologiques or ils introduisent volontairement des espèces considérées comme invasives (phragmites) à proscrire absolument car ils nuisent à la biodiversité.

    Enfin j’ajouterais que la recherche et développement permet a la phytoépuration de devenir de plus en plus efficace mais aquatiris n’en réalise pas contrairement à d’autres bureau d’études qui ont compris que sans la recherche et développement la phytoépuration n’a pas d’avenir.

    Enfin chose à proscrire absolument mais que l’on retrouve malheureusement chez la plupart des bureaux d »études sur le marché (peut être même tous) c’est la POUZZOLANE. Tout d’abord la pouzzolane est une ressource non recyclable et qui va s’épuiser rapidement car les gisements ne sont pas colossaux mais en plus de ça elles est chargé en plomb, en arsenic et bien d’autres j en passe et des meilleures. Quoi de mieux que cela pour quelques petits cancers c’est un véritable coktails pour ceux qui reutilisent l’eau derrière pour leurs beau petits légumes bio 🙂
    En plus dernière chose, la pouzzolane a de grandes propriétés absorbantes en métaux ou autres composés nocifs (hormones, molécules de médicaments)mais dans des temps limités, passé une certaine date la pouzzolane relargue tout ca en sortie de système rajoutant quelques ingrédients à notre cocktail détonant 🙂

    En conclusion la phytoépuration OUIIIIIII !!!! Mais pas chez Aquatiris!!! Et sans POUZZOLANE

    Pour répondre à certains il est possible en ajustant son système grace à des petits gadgets tres peu couteux de gérér les départs prolongés même de plusieurs mois. Et oui la phytoépuration à un coût de départ mais après on peut réutiliser l’eau pour son jardin (environ 50%) avec plus de recherche on pourrait même la rendre potable (sauf si on utilise la pouzzolane), et puis il n ‘y a pas de vidanges de fosses sceptiques a payer.

    Ayant de bon retours sur certains bureaux d’études je suis à même de vous donner quelques bonnes adresses si certain sont intéressés…

    J’espère que mon commentaire vous aura aidé et pas trop dégouté de la phytoépuration…

    • j aimerais connaitre ces bonnes adresses :je suis en haute savoie (le désert)

    • Ok vous critiquez l’utilisation de la pouzzolane, mais que mettre à la place? Nous avons disposé nos bacs, et attendons de trouver les matériaux adaptés et à un prix raisonnable. Nous cherchions justement un substitut à la pouzzolane qui se trouve être à plus de 100 € /m3 par chez nous.

    • bonjour je serais intéresser par les concurrent d’aquatiris car nous somme en projet d’installer une phyto nous habitons dans l’Aveyron 12

    • bonjour
      moi je suis en polynesie francaise est je voulais savoir si la filaire phytoepuration est adapte aux pays tropicaux car nous avons un soucis c’est les moustiques qui peuvent etre porteur de maladie telle que la « dingue, sika, etc »
      le service de santé teint a ne pas propager les épidémies …
      merci de me repondre

    • Burdeau et richard, Il y a quelques bonnes adresses mais pour ne pas faire de pub à quiconque, je vous demanderez de me joindre en message privé à rastagould@hotmail.com

      Sassas, il y a d’autres matériaux comme la pouzzolane et tout aussi efficace, toute pierre inerte peut être un bon substitut, il lui faut principalement qu’elle ai les bon diametre pour chaque zone du filtre et qu’elle ne soit pas calcaire sinon elle va se dissoudre doucement.

      Freddy, à ma connaissance il ya 2 ou 3 bureau d’étude qui travaillent et ont deja travaillé à l’étranger notamment en zone tropicale, il est en effet possible d’intsaller une phytoépuration la bas mais il ne faut pas de contact air/eau, cela est possible si vous souhaitez des adresse contactez moi en message privé également à rastagould@hotmail.com

    • A part descendre »Aquatiris » qui n’utilise d’ailleurs pas de pouzzolane, et qui nous ont accompagnés et formés très sérieusement pour notre autoconstruction.
      Nous avons beaucoup apprécié, les échanges que nous avons eu, ont tjrs répondu présents lorsque nous avons eu le moindre questionnement.. pendant toute la periode de l’auto construction !!!

    • Bonjour,
      J’ai acheté une maison depuis peu et je suis contrainte à refaire l’assainissement pour obtenir mon permis de construire. La phyto-épuration me tente et j’ai du terrain. Je suis en Dordogne pouvez-vous me communiquer des adresses de professionnel.
      merci

    • Bonjour, le Phragmites n’est pas du tout une plante considérée comme invasive en France métropolitaine. Il s’agit d’une espèce commune dans les marécages. La seule question qui peut être posée en matière de biodiversité c’est l’origine des Phragmites utilisés. Afin de préserver la diversité génétique de cette espèce et son adaptation à chaque contexte bioclimatique, il faudrait éviter d’utiliser des origines lointaines dans une région donnée.

    • Bonjour, Je serai très intéressée d’avoir les bonnes adresses je suis dans les alpes de haute provence. Merci d’avance. Odile fayet

    • bonjour,

      J’aimerais avoir la liste d’un bureau d’étude en Touraine

      merci

    • bonjour,

      dans ce cas par quel élément peut-on remplacer la pouzzolane?
      Si je fais une barrière de bambous en terme de bassins quelles autres plantes seront necessaire pour filtre l’ensemble des eaux à traiter d’évacuation de lavage.
      Je désire entourer le terrain d’une barrière de bambou dans des bacs de 50 cm sur une profondeur de 150 cm soit environ sur une longueur de 260 m. Qu’est ce que je peux faire pour que cela soit conforme et que je puisse utiliser l’eau pour irriguer le terrain 900m2 de jardin et 200 m2 d’aquaponie?

  16. Ce système possède deux de nombreux atouts : robuste, esthétique, simple d’utilisation, facilement intégrable dans le jardin.
    Le prix mentionné dans l’article me semble par contre un peu bas.
    Pour plus de renseignements, 3 sociétés proposent une telle solution sans fosse ; Aquatiris est la plus ancienne et vous propose un réseau local de bureaux d’études et d’installateurs.

    • Hselon les regions, les prix peuvent un peu changer, mais pour une micro stationd’epuration 4H (4 equivalent habitant), ce qui correspondrait à une fosse de 3000l et un filtre verticale drainée ou non de 20 a 25 m². le prix posé HT de cette station: 7500 euros a 8000 euros mini et hors taxe biensur. En comparaison, dernier prix entre mes mains, pour un grosse habitation (genre equivalent 9 Habitant)l’assainissement biologique a un cout de 9500 euros, etudes comprise, mais pour une 9H, alor spour une 4 H, c’est quasi la moitié de ce prix ^^. Nota, il est regrétale, que pour ce type d’assainissement, le choix de l’entrepreneur ou tout simplement le trouver, sois si dure, mais pour nous professionnel. de plus peu de bureau d’etudes et d’entreprises sont apte a effectuer ce principe, et en plus peu sans avoir a payer l’etude par le bureau d’etude, environ 500 euros. Bon concept, mais encore trop difficilement à comparer et a faire réaliser. L’argent avant l’efficacité. j’espere que peu de subvention ce grefferont la desssus, sinon, c’est encore les clients qui paieront la tendance..aux produits subventionné (genre chauffe-eau thermo dynamique, trop cher a la pose parce que subventionné..)

  17. Bonjour,
    Pour en savoir plus sur l’agrément, il vous faut contacter Aquatiris ou d’aller voir leur site. Ceux sont les premiers à avoir l’agrément et peuvent vous suivre dans votre projet et dons rendre conforme votre installation.
    Franchement!!! n’hésitez pas…

  18. Bonjour,
    Pour ma part, habitant en commune littorale bretonne, la phytoépuration coûte quasiment le double d’un assainissement classique par épandage à faible profondeur. Les deux devis effectués se situent entre 10 000 et 12 000 E). Par ailleurs, le faible développement de la filière implique un manque de choix des entrepreneurs (moins de concurrence donc).
    J’ai choisi la phytoépuration à la fois par préférence personnelle en rapport avec l’impact écologique et les performances mais aussi parce que je n’ai pas le choix (petite parcelle qui aurait été totalement zone d’épandage).

    Bien à vous
    Le choix écologique : oui. Le prix: inconvénient évident, sauf si on considère le très long terme (moins d’entretien dans les dix/vingt prochaines années).

  19. ras

  20. Bonjour!! je m’interresse beaucoup en ce moment a la phytoepuration. Nous sommes dans le projet d’achat d’un bien dans un petit lieu dit du Cher ou il n’y a pas de tout a l’egout et dons des fosses septiques… Concernant celle du bien qui nous interresse, tout semble etre a refaire (a confirmer prochainement) et donc nous nous penchions sur la question de phytoepuration etant donné notre sensibilité a l’envirronement… Donc question : qu’en est t’il de cette pratique? Est t’elle reconnu aux normes actuelles? Et est il possible d’y traiter egalement les eaux des sanitaires?? Nous avions vu que non sur un autre site mais d’apres vos expliquations il semblerais le contraire…
    Merci d’avance de votre reponse, je suis preneuse d’autres infos et liens si vous en avez!!!
    Cordialement!!

    • bonjour nous aussi on souhaiterais installer un systeme écologique on aimerais savoir se que vous avez finalement installer

    • Bonjour, je me penche aussi sur la question de la phytoépuration pour ma maison de campagne uniquement pour les eaux de vaisselle et de douche car pour les sanitaires j’opte pour les toilettes sèches.Je me pose des question pour la phytoépuration car je n’habiterai pas ma maison à temps complet, pendant les périodes d’absence les bassins ne seront pas alimentés en eaux. Quels sont les risques?

  21. Bonjour, la phytoépuration est effectivement règlementaire depuis qu’elle a été agréée par les Ministères de la Santé et de l’Environnement en déc. 2011, mais c’est une filière SANS FOSSE SEPTIQUE en amont ! Ce qui en fait une filière totalement écologique, car une fosse produit des boues polluantes et nauséabondes qu’il faut vidanger régulièrement (ce qui a un coût!), transporter et traiter en station d’épuration! qui elle-même va produire des boues, qu’il faut extraire, traiter, déshydrater, éliminer…… ce qui a un coût aussi et pollue.

    • On parle d’assainissement écologique lorsqu’on utilise les toilettes sèches et la phyto des eaux grises.
      Utiliser les toilettes à chasse d’eau est un non-sens car les matières fécales ont un cycle terrestre, n’ont donc rien à faire dans l’eau et génèrent un excès d’azote responsable de l’ eutrophisation.
      Aucune filière avec toilettes à chasse d’eau ne peut garantir l’élimination des germes pathogènes car les deux seules solutions sont:
      -le compostage grace à une montée en température à 70°c (pasteurisation),
      -l’exposition aux UV sous vitrage (montée en température et dessèchement)
      Malgrés tout il n’y a pas d’agrément en eaux grises alors que c’est un système nettement moins chère et sans risques sanitaires.

  22. En ce moment, cela doit être très important.

Moi aussi je donne mon avis