Réveillon : 5 règles d’or pour revenir en forme après

Quelques règles d’or pour passer un réveillon sans encombre, sans crise de foie, ni de barbouillage : nos conseils diététiques et bien-être avec Emma, notre nutritionniste.

Rédigé par Emma, le 13 Dec 2016, à 13 h 30 min
Réveillon : 5 règles d’or pour revenir en forme après
Précédent
Suivant

Règle d’or n°4 : de bouger, tu n’oublieras pas

Il n’y a rien de pire pour la digestion que de rester simplement assis à table, sans bouger. Pour permettre à son corps d’éliminer un peu, et surtout de mieux digérer, on bouge, on s’aère.

On n’hésite pas à se lever pour débarrasser, pour faire un tour dans le jardin ou dehors, entre le plat et le dessert par exemple, afin de revenir revigoré. On joue avec les enfants, on se lève pour aider à monter les jouets… bref, tous les motifs sont bons pour sortir de table.

malade noel

On peut vite se sentir mal pendant les repas de fête ©Sebastian Gauert / Shutterstock.com – Malade Noël

On ne reste pas à table toute la soirée. On se dégourdit les jambes pour mieux activer la digestion. On sort pour changer d’air, pour mieux respirer et faire des pauses dynamiques pendant le repas.

Règle d’or n°5 : les excès, tu surveilleras

Si le réveillon de Noël est synonyme de ballonnements, de nausées et d’écoeurement, c’est que le repas a été trop copieux : en alcool, en graisses, et surtout en quantités. C’est l’overdose de nourriture. Elle arrive d’autant plus s’il faut enchaîner plusieurs réveillons à la suite : famille composée, recomposée, belle-famille obligent.

C’est le moment de faire attention à soi, de ne pas s’oublier et de savoir faire la part des choses entre son bien-être physique et les obligations alimentaires et festives. Les excès n’apportent rien d’autre que du malaise physique et parfois psychique. Pourquoi maltraiter son corps ? Tout est dans la mesure. Les quantités ingérées font partie de cette règle d’or qui doit tout au bon sens, même pour les repas de fête.

On est à l’écoute de son corps. On mange en petites quantités, pour pouvoir manger de tout sans offenser ses hôtes, pas trop vite. Et on s’arrête quand on n’a vraiment plus faim.

Gérer la « crise de foie »

Lorsque les symptômes liés aux excès d’alcool et alimentaires apparaissent, certains actions peuvent soulager.

  • Ne plus manger avant d’en ressentir la faim. Il s’agit de se réguler pour retrouver l’appétit, sans se forcer. Le jeûne peut durer plus ou moins longtemps selon les personnes et les quantités ingérées. C’est le corps qui décide, le temps que votre système digestif récupère.
  • S’hydrater le plus possible. L’alcool et le sel déshydratent, et l’élimination des protéines passe par une bonne hydratation. Boire de l’eau, du thé, des tisanes, des bouillons de légumes. Éviter le café, trop acide.
  • Une astuce de grand-mère conseille également d’avaler un jus de citron additionné à de l’eau bouillante. Les infusions de boldo, de menthe poivrée, ou de tilleul sont également efficaces.

Voilà des règles simples et efficaces qui vous permettront de passer les fêtes sans encombre, et sans prise de poids excessive. Écoutez votre estomac, soyez attentif à vos sensations, en commençant par celle du plaisir, démultiplié par le fait de bien manger et d’être avec les personnes qu’on aime pour partager ce repas.

Bon réveillon !

Abonnez vous et recevez la lettre hebdo alimentationLa lettre hebdomadaire Alimentation est diffusée chaque vendredi. Il est facile de s’abonner (ou se désabonner).

Veuillez noter qu’Emma et consoGlobe ne donnent ici que des informations et conseils de portée générale. Pour des conseils personnalisés, il faut soit contacter Emma en tant que diététicienne, soit consulter un médecin nutritionniste.
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

3 commentaires Donnez votre avis
  1. ah les écolos qui veulent paraître cool et qui essaient d’avoir quand même du plaisir dans la vie, c’est comme les cathos, leur faut un guide pour tout réapprendre 🙂

  2. Bonjour,

    Personnellement, j’ai un diner le 24 au soir et le 25/12 le midi et j’ai vraiment l’intention de bien en profiter pour bien manger ….
    D’autant que je sais ce qu’il y a au menu. Huuuuuuummmmmmm, je vais me régaler. J’ai hâte.

  3. Bravo!
    Ici on a rétabli un peu l’équilibre, mais il faut avoir lu les deux articles…

Moi aussi je donne mon avis