Maltraitance animale : un zoo dans le Tarn contraint de fermer

Accusé de maltraitance animale par Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique, le propriétaire du Zoo des 3 Vallées (Tarn) a été contraint de fermer. Il a un mois pour transférer les animaux dans une structure appropriée.

Rédigé par Anton Kunin, le 26 Oct 2020, à 11 h 20 min

Installé sur un terrain de 58 ha entre Castres et Albi, le Zoo des 3 Vallées abrite 600 animaux de 70 espèces différentes. Tous doivent maintenant être transférés dans un autre établissement.

Pour la préfecture, le Zoo des 3 Vallées mettait en danger les animaux

« Animaux faméliques, enclos insalubres : j’ai demandé à la préfète du Tarn de fermer immédiatement le Zoo des 3 Vallées » : c’est par ces mots que Barbara Pompili a annoncé, sur Twitter, la fermeture de ce parc animalier situé à Montredon-Labessionnié (Tarn), qui s’était déjà fait une réputation pour maltraitance animale sur les réseaux sociaux, dès 2019. Mais il a fallu attendre que la députée de Haute-Garonne Corinne Vignon saisisse la ministre pour que celle-ci demande à la préfecture de prononcer la fermeture du zoo. Le propriétaire a désormais un mois pour transférer les animaux dans « des établissements habilités et fonctionnant correctement », indique Barbara Pompili en ajoutant que « l’État sera particulièrement vigilant sur ces transferts et sur le devenir des animaux ».


Cette décision de fermeture fait suite à « de nombreux signalements », selon le ministère, et surtout au contrôle inopiné effectué dans le zoo par la préfecture le 19 octobre 2020. « Ce contrôle a confirmé que des manquements majeurs au sein de l’établissement mettaient en danger les animaux, mais également le personnel et les visiteurs de ce site. […] Je ne tolérerai pas que les règles en matière de bien-être de la faune sauvage captive ne soient pas respectées en France. Il en va de la vie des animaux concernés. Un parc zoologique doit sensibiliser le public et contribuer à la connaissance sur la biodiversité. Je ne laisserai plus d’établissement contrevenir à ses obligations envers les animaux », a déclaré Barabara Pompili.

Carton rouge – Des otaries tractent les visiteurs dans un zoo belge

Pour le propriétaire du zoo, il est victime d’une « campagne de dénigrement »

Le Zoo des 3 Vallées appartient au même propriétaire à qui appartenait également jusqu’en 2019 le zoo de Pont-Scorff (Morbihan), où des faits de maltraitance animale avaient également été avérés. Ce zoo a par la suite été racheté par l’association Rewild, dont la gestion a d’ailleurs elle aussi fait l’objet d’une bataille juridique avec la préfecture.

 

Les animaux des zoos : condamnés à une vie derrière les barreaux © ViDI Studio

Face à ces accusations, le propriétaire du Zoo des 3 Vallées estime avoir été victime d’une « campagne de dénigrement concertée ». « Des visiteurs atypiques se sont présentés, prenant des photographies, non pas comme il est habituel des animaux, mais de fragments d’équipements (morceaux de grillage, barrières, sacs de nourriture oubliés) publiées ensuite sur les réseaux sociaux, assorties de commentaires diffamatoires, allant jusqu’à prétendre, pour des animaux profondément endormis pendant la canicule, que ces animaux étaient en train de mourir sous leurs yeux », affirme-t-il sur la page Facebook du zoo. Il se dit par ailleurs préoccupé par le risque que pose le transfert des animaux : « chacun connaît le caractère catastrophique de cette obligation de déplacement des animaux pour leur survie, en particulier les multiples jeunes qui viennent de naître (girafons, antilopes, zèbres et bien d’autres) ».

Illustration bannière :  En 2016, la mort inexpliquée d’une girafe avait déjà défrayée la chronique © Pacharaporn Boonyarom
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Quelle misère ….
    Quelle tristesse…..
    J’espère que nous serons tenus au courant…..

  2. Ça bouge… ENFIN !

Moi aussi je donne mon avis