La luminothérapie contre le blues hivernal

La luminothérapie consiste à se soigner avec de la lumière. Blues hivernal, dépression et même troubles alimentaires peuvent être soulagés grâce à elle.

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 5 Nov 2019, à 11 h 00 min
La luminothérapie contre le blues hivernal
Précédent
Suivant

La luminothérapie en aide aux malades d’Alzheimer

Une étude américaine a publié très récemment des résultats plus qu’encourageants montrant que la luminothérapie pouvait aider les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Le Professeur Luan Nowak Etcher, de la Wayne State University à Detroit a suivi 20 femmes âgées de plus de 65 et souffrant de cette terrible maladie. Les résultats ont non seulement indiqué une nette amélioration de l’humeur générale des patientes mais en plus, ils ont révélé l’amélioration d’autres paramètres tels que la facilité et la clarté de leur expression orale, une meilleure coordination motrice et beaucoup plus d’entrain !

La luminothérapie contre les douleurs articulaires

Arthrite, arthrose, ostéoporose, rhumatismes… Selon l’IFOP, les douleurs articulaires concernent un Français sur deux ! Et elles peuvent survenir à n’importe quel âge, à cause d’efforts inhabituels, de surpoids ou parfois parce que le terrain génétique est propice.

luminthérapie, douleurs musculaires

La luminthérapie contre les douleurs musculaires © puhhha Shutterstock

La luminothérapie à infrarouge est très utile pour soulager ce type de douleurs. La lumière à infrarouge pénètre profondément dans la peau, jusqu’aux os, muscles et tendons, permettant de cette manière de les détendre.

La luminothérapie contre la désynchronisation organique

De nombreuses fonctions de notre corps ont un rythme circadien, c’est-à-dire un rythme de 24h pendant lesquelles alternent la période de veille et la période de sommeil. La température corporelle, les sécrétions hormonales, le rythme cardiaque, le niveau d’éveil, l’humeur, la vigilance ou encore la mémoire suivent ce cycle.

En outre, les rythmes biologiques peuvent être modifiés selon différents facteurs : l’alternance jour/nuit, le bruit, le chaud ou le froid, les odeurs, l’alimentation… Les horaires et les contraintes inhérents à nos vies sont susceptibles de perturber le rythme circadien. La luminothérapie permet de rééquilibrer le rythme naturel de l’organisme.

La luminothérapie comme traitement des problèmes de peau

Certaines affections de la peau peuvent être traitées de manière efficace par des séances de luminothérapie. D’ailleurs, les personnes souffrant de psoriasis par exemple ou d’acné constatent souvent une certaine amélioration lorsqu’elles s’exposent au soleil.

luminothérapie, problème de peau

La luminothérapie contre les problèmes de peau © Anetlanda
Shutterstock

Mais lorsque la période des beaux jours s’achève, les problèmes récidivent de plus belle. La luminothérapie permet de prolonger les effets bénéfiques du soleil estival.

De plus, des études cliniques ont révélé que les lumières rouges et bleues pouvaient améliorer considérablement l’état d’une peau atteinte d’acné légère ou modérée, car elles ont une action antibactérienne et anti-inflammatoire.

La luminothérapie pour améliorer la sexualité

La luminothérapie aurait pour vertu d’augmenter la libido. Cependant, les bénéfices de la luminothérapie sur les performances sexuelles ne sont pas prouvés scientifiquement. Toutefois, la luminothérapie augmentant la sérotonine et permettant une meilleure forme physique, la sexualité ne peut qu’en être améliorée !

Luminothérapie et contre-indications

La luminothérapie est contre-indiquée aux personnes souffrant de troubles oculaires tels que la cataracte, le glaucome, la rétinite…
Elle peut aussi être contre-indiquée dans certains cas de maladies psychologiques telles que l’autisme, la paranoïa, la schizophrénie…

Dans tous les cas, demandez conseil à un médecin.

Illustration bannière : La luminothérapie peut améliorer le blues hivernal et d’autres symptômes – © Image Point Fr
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. la luminothérapie c’est cool

  2. je l’utilise depuis plusieurs années et ça marche bien. Je fais 30 mn à 30 cm de l’appareil chaque matin ou presque, en petit déjeunant ou écoutant la radio. J’ai acheté l’appareil 100 euros à Bastide Medical il y a environ 5 ans. Mieux vaut acheter dans un magasin médical, c’est quand même les yeux qui sont concernés, on n’en a que deux et ils sont bien utiles. J’ai fait un examen médical de ma rétine il y a 2 ans, sur demande de mon médecin traitant, aucun soucis de santé.
    Varier l’alimentation l’hiver est important aussi pour avoir toutes les vitamines, oligo-éléments, acides aminés…

  3. Article très intéressant. Cependant je me pose une question. Certaines maladies auto-immunes ( le LUPUS par exemple) interdisent au patient toute exposition solaire. Il en est de même pour ceux qui souffrent de rétinopathies et qui doivent se protéger par des verres filtrants. Qu’en est-il pour ces personnes quant à la luminothérapie? Présente-t-elle des contre-indications?

  4. Effectivement , cela fait plusieurs années que je possède 2 lampes que j’avais sélectionné soigneusement pour leurs puissances ;je suis artisan et travail depuis 23 ans entre 13 et 18 heures par jour,et malgré une SEP déclarée depuis 4 ans , je dors parfaitement , garde une forme relativement bonne à bientôt 50 ans et une activité professionnelle intense .
    Jean Vachette

  5. En ce qui concerne le matériel utilisé, il faut surtout veiller à prendre un appareil médical. Le reste n’est bien souvent que poudre de perlinpinpin et cela dans le meilleur des cas. Le pire des cas est un appareil qui emet des UV. Donc il faut assurément regarder si l’appareil dispose de l’agrément CE MEDICAL et que le produit soit de préférence fabriqué en europe ce qui permet de valider encore un peu plus le CE. Autre chose, on entends soucent parler d ampoules de luminothérapie, c’est une surpercherie scandaleuse dans le sens ou la luminothérapie ne peut être utilisé que si l’appareil obtient le CE et aucune ampoule ne bénéficie de ce CE MEDICAL prouvant les bénéfices. Donc pour résumer il faut identifier le CE MEDICAL, regarder l’origine du produit. Crois moi ça ne laisse plus beaucoup de lampe sérieuse sur le marché.

  6. je suis convaincue de l’utilité de la luminothérapie, et cet article, bien conçu, me conforte dans mes pensées. Mais quel appareil choisir pour avoir tous les avantages de cette technique ? Ca aurait été bien de nous conseiller car devant les différents modèles existants, je reste perplexe… Un petit point là-dessus ? Merci !

Moi aussi je donne mon avis