Qui loue tout ? Les 15 produits à louer plutôt qu’acheter

Qui loue tout ? Les gens malins et écolos ! La location d’objet revient moins cher et aide à réduire son empreinte environnementale. Voici 15 produits à louer.

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 10 Jul 2021, à 10 h 20 min
Qui loue tout ? Les 15 produits à louer plutôt qu’acheter
Précédent
Suivant

La location pour les loisirs et en vacances

Au ski, au camping, en randonnée… Toutes ces activités que l’on aime pratiquer volontiers en vacances nécessitent parfois un matériel particulier. Au lieu d’envahir les armoires toute l’année, autant louer des articles dont on se sert parfois une seule et unique fois.

Louer un coffre de toit

Avec pour les plus chanceux un départ l’été et parfois un départ l’hiver, la question de la nécessité de posséder un coffre de toit à l’année peut se poser.

Certains modèles peuvent être vraiment onéreux. Bien qu’il soit possible de trouver des modèles souples à partir de cinquante d’euros, le prix d’un coffre de toit peut aller bien au-delà. C’est un produit qu’il ne faut pas hésiter à louer.

Louer du matériel de ski

Là encore, rares sont les personnes partant au ski plusieurs fois dans l’année. Le matériel (skis, combinaisons, chaussures, etc.) peut très fortement alourdir le budget vacances. Il est intéressant de penser à la location dans ces moments-là, surtout concernant les enfants pour qui il faudra changer de matériel chaque année !

louer des skis, qui loue tout, location objet

Louer des DVD et emprunter des livres

Pourquoi acheter un DVD qu’on ne regardera qu’une fois ? Il est préférable de le louer, ou encore de l’emprunter à la médiathèque. Les bonnes vieilles bibliothèques sont en effet des précurseurs en matière d’économie collaborative : pensez-y pour vos CD, DVD, vos partitions ou plus traditionnellement… vos livres !

Article republié

Illustration bannière : qui loue tout, location objet et autopartage – © Slatan
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,
    Votre article et les commentaires touche un problème de fond: la propriété de l’objet.
    Tant que l’acte de location n’est pas prodigué par le concepteur ou fabriquant de l' »objet », il y a aura automatiquement une sur cotation de la location. Le fabriquant voudra toujours « vendre » et donc le plus possible donc intéressé par une forme d’obsolescence et non de durabilité. L’acheteur si c’est un négociant ou distributeur, est prisonnier de ce modèle économique et se retrouve donc à intégrer des niveaux de risques qu’il ne maîtrisent pas (durée de vie du produit, nombre de cycle d’utilisation, maintenance, assurance,…) et qui par conséquent viennent surcharger la facture de location.
    En tant que particulier, il faut que vous intégriez d’autres charges attenantes à l’achat en tant que propriétaire: éco taxe que vous payez à l’achat (certes peu élevée),assurance du bien surtout si vous le partagez (en cas d’accident cela peut coûter très cher), maintenance du bien,gestion de la fin de vie (Taxe ou redevance sur déchets ménagers qui ne va as aller en diminuant) et renouvellement. Si vous achetez un produit peu fiable ou programmé pour tant de cycles d’utilisation mais pas cher vous allez devoir le changer plusieurs fois en 10 ans alors qu’un produit vendu à des pro est souvent bcp plus fiable mais bcp plus cher et le remboursement du crédit si vous devez y recourir pour votre achat. Et sans compter le temps que vous allez passer à l’entretenir en cas de panne ou casse.
    Le calcul comparatif n’est pas à faire entre coût achat et coût location car ce dernier prend en compte toutes les charges durant la durée de vie du produit mais sur le COUT DE POSSESSION de l’objet sur une durée de vie correspondant à l’objet équivalent le plus durable.
    Et là vous verrez nettement la différence.

    • bonjour je trouve que ce que vous dite n’a pas de sens parce que si on loue au lieu d’acheter sa sera plus economique pour le pays et pour les pariculiers surtout qu’on est entrain d’assister a des crises economique partout dans le monde voila c’st mon avis et mes salutations cher monsieurs

  2. Pour l’économie de fonctionnalité, il y aussi la domothèque ! domotek.org

  3. j’ai eu dans le temps a me servir de tous les matériels agricole. Si vous en avez besoin plusieurs jours, le plus rentable est de l’acheter.
    A 20/30/ € qui est une bonne moyenne si vous le loué 8 jours = 240 €.
    Alors je crois, que la location est un procédé a y réfléchir.
    On parle de louer aussi une voiture, mais il ne faut pas oublier, que les prix sont libres.
    Il y a quelques jours, j’ai loué une auto a mon retour, on me demande
    de payer un surplus de carburant! Aie dis a la personne veuillez svp regarder, les klm que j’ai parcourus! Mais je m’attendais a ça, j’y ai mis quelque litres de ma réserve. Il fallait que je paie un plein, la tention devientardu, j’ai falli avoir la police, sur le dos.
    Alors que j’avais fait méme pas 40 klms. Il y a alors eu controle de la carrosserie, mais a quelques métres du garage, j’ai pris des photos
    de la carroserie sous tous les angles, ça m’a aussi servi. Il n’y avait pas le moindre coup de raflure ou autre.Méme là ça ne s’est pas passé devant un verre de champagne, la voiture dedans y est passé a fond…bref je suis reparti sans autre problèmes merci a cette marque R C.

  4. TAILLE HAIE
    il veut mieux acheter un talle haie à plusieurs voisin :
    Démonstration :
    location 20 €/ jour x 2 tailles = 40 € /an
    x 2 voisins = 80 € / an
    Taille haie électrique chez Leroy merlin : entre 30 et 70 €

    Donc en achetant à deux voisins on rentabilise en une tonte,
    sans parler des frais de déplacement pour aller chercher le matériel chez un loueur !

Moi aussi je donne mon avis