Le troc, système malin et durable

Êtes-vous prêt à échanger ou à louer les jouets des enfants, les vêtements de ski, la tondeuse, un sac à main, votre robe de mariée ?

Rédigé par Jean-Marie, le 8 Jul 2021, à 18 h 21 min
Le troc, système malin et durable
Précédent
Suivant

Si oui, vous n’êtes pas le seul ou la seule et bien vous en prend. Depuis, le troc a refait son apparition à grande échelle. Les vieux systèmes d’échange locaux (SEL) exploraient les avantages du troc dans un quartier. Internet a révolutionné ce mode d’échanges en passant à la vitesse supérieure.

Les sites de troc en ligne modernisent le troc ancestral

Savez vous qu’une perceuse rangée au fond du placard ou dans l’atelier servira en réalité et en moyenne que 12 fois dans votre vie, qu’une voiture passe 98 % de sont temps à l’arrêt, que les DVD ne sont guère vu plus d’une fois chacun, tout comme les livres sont lus… Pourquoi les garder si on ne s’en sert pas ? Pourquoi acheter si nous n’en avons aucune utilité ? Pourquoi garder ces objets qui ne nous servent plus ?

troc

Le troc, bien adapté aux outils – © Iakov Filimonov

Avec les bourses de troc en ligne, les échanges se multiplient et donnent une seconde vie aux produits.

Aux États-Unis, l’économie de l’échange a pointé son nez dans les colonnes du site d’annonces en ligne Craigslist en Californie.
« Échange Ford Mustang contre carte de golf ». Avant de devenir la plateforme de diffusion et de production qu’on connaît, le site Netflix a donné une vraie ampleur à la pratique de l’échange sur internet, imité par les sites de swap ou barterquest ou bien, dès 2005, par le précurseur français Digitroc lancé par consoGlobe, avec des millions d’échanges réalisés.

Tel un remède à la crise, les Français renouent avec raison avec le troc, cette pratique ancestrale de bon sens.

Eh oui, il est bien plus malin d’échanger ses vieux jeux vidéo, livres, jouets ou DVD que de toujours en acheter des neufs. Et puis pourquoi continuer à payer « plein pot » un objet qui ne sert que quelques heures par an ? Pas folles, certaines entreprises se mettent d’ailleurs elles aussi à échanger leurs produits avec d’autres entreprises.
Derrière, la volonté d’en finir avec la course à l’achat, et l’envie d’une consommation plus sobre, qui vise moins de gaspillage.

Le troc, c’est économique ET écologique

Atout non négligeable, le troc peut revêtir des habits écolos : en donnant une « deuxième vie » aux objets, il limite le gaspillage et les déchets. Merci pour la planète. Et si le troc sur internet était aussi le nouveau visage de l’entraide ? Les sociologues parlent de « circuits courts » et de « consommation collaborative », car des millions de personnes construisent ensemble un autre un style de vie, plus solidaire et moins coûteux.

troc

Les vêtements et accessoires pour bébé peuvent aussi s’échanger quand bébé grandit – © Larysa Vasylenko

Avec le troc, tout s’échange !

Et car c’est aussi de cela qu’il s’agit avec le troc : de contact avec son prochain. L’échange, comme son  nom l’indique, implique une relation, un lien avec quelqu’un ; une relation moins impersonnelle qu’avec un tiroir-caisse. Naturellement, le troc de biens s’étend donc aux services. Même le bon vieux coup de main devient monnaie d’échange, avec la possibilité d’échanger un service contre un autre.

Troc, les entreprises aussi

L’équivalent de 12 milliards de dollars d’actifs ou de service ont été échangés ainsi entre entreprises sous forme d’échanges de service ou d’actifs non valorisés en interne, d’après l’organisme international dédié, l’IRTA (International reciprocal trade association).

Une étude réalisée en janvier 2020 par le ministère de l’industrie anticipe un gain d’activité d’environ 5 % pour les entreprises impliquées dans des plate-formes d’échanges inter-entreprises.

Les spécificités du troc sur internet

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,
    Je suis tout à fait d’accord pour le troc. J’aurais bien des affaires qui ne me servent plus que je pourrais échanger acec des choses auxquelles je ne pense pas mais qui me serraient utiles.
    Me dire comment procéder. Merci.
    Salutations.

    • Jean-Marie

      Bonjour
      Il suffit de rester sur consoGlobe mais d’aller sur le service de troc et d’y poster vos annonces : http://echange.consoglobe.com/

      Il faut s’inscrire bien sûr (mais c’est gratuit). Vous pouvez aussi donner des objets ou les louer : quand vous postez votre annonce, à la fin, on vous demande si de choisir si vous voulez autre chose que le troc. Contactez nous si vous n’y arrivez pas.
      Merci

  2. On troc/revend beaucoup, surtout les produits culturels
    Et aussi on se prêten surtout les vêtements de bébé et le matos de bricolage

  3. Déjà que tout mon mobilier vient de chez Emmaüs et ce qui ne me sert plus, je le leur donne alors, le troc oui, j’en suis. Près de chez moi ça serait l’idéal mais, comme j’ai des DVD à échanger, merci de nous donner quelques adresses de sites où troquer mes vieux films.
    merci 😀

Moi aussi je donne mon avis