Se laver les cheveux naturellement

Le shampoing est efficace ! Mais peut-on aussi ne plus se laver les cheveux ? Toutes les techniques décryptées pour vous.

Rédigé par Eva Souto, le 3 Sep 2014, à 15 h 02 min

Les alternatives

Le shampoing et ses composantes commencent à rebuter certains utilisateurs. Pourtant, comme le souligne Antoine Toulon, « Aujourd’hui, aucun élément chimique des shampoings disponibles en France n’est dangereux ».

Mais il concède que certaines composantes comme les sulfates, les parabènes ou encore les silicones sont à éviter pour certaines personnes. Il n’existe, selon lui « pas de shampoing mauvais pour la santé, mais l’utilisation de shampoings inadaptés et surtout trop détergents (en particulier les savons) sur un cuir chevelu sensible ou irrité peuvent être source d’une aggravation d’une pathologie sous-jacente ».

Quelques astuces pour rééquilibrer le cuir chevelu

Espacer les lavages de trois jours et alterner entre shampoing au pH neutre et shampooing hydratant.

  • Le bon geste : une friction rapide sur les racines, puis un rinçage appuyé en passant la brosse dans les cheveux pour étendre le shampoing sur les longueurs et faire disparaître poussières et saletés. 
  • Le bon rinçage : rincer de temps en temps ses cheveux à l’eau minérale peut leur faire beaucoup de bien.

Le « low-poo », une méthode moins tranchée que le « no-poo »

Le « low-poo » (ou low-shampoo) consiste à espacer les shampoings le plus possible. Il s’agit d’utiiliser des produits ultra-doux pour les cheveux et le cuir chevelu. Parmi les marques de shampoing bio ou non, il existe de nombreux shampoings doux aujourd’hui. Par exemple, le shampoing naturel de Logona aux orties, celui à l’argile verte de Cattier Paris, le Rahua Shampoo d’Amazon Beauty ou encore la poudre de shampooing Bio by Biot. Il existe également toute une gamme en slow cosmétique.
coup de coeur
Après-shampooing Avoine & Sauge

Un véritable soin après-shampooing délicieusement parfumé pour redonner de la brillance à vos cheveux et les réhydrater en quelques minutes seulement. Formule plus consistante !

Formule très Slow Cosmétique sans silicones ni ingrédients synthétiques. Très doux.

À découvrir sur Slow-Cosmetique.com

 

Pour réguler la production de sébum, optez pour des produits naturels

Il existe la poudre de shikakai (des fruits d’acacia réduits en poudre) que l’on peut mélanger avec de l’eau. Appliquez le mélange sur les racines en massant bien. Pour celles et ceux qui ne peuvent pas se passer du côté moussant, il existe des shampoings solides, chez Codina par exemple, adaptés à tous types de cheveux, sous forme de pain de savon solides.

L’argile verte ou la fécule de maïs, par exemple, peuvent être utilisées comme shampoing sec car elles absorbent le sébum. Attention toutefois à ne pas trop en mettre et à bien brosser le cheveu par la suite.

Même technique, mais en provenance du Maroc : le lavage au rhassoul. Elle consiste également à mêler la poudre d’argile saponifère avec de l’eau et quelques gouttes d’huile d’Argan. Laissez poser quelques minutes sur les racines, puis masser avant de rincer.

Plusieurs solutions sont donc envisageables, avant de passer au « no-shampoo ». Reste à savoir quelle solution vous choisirez : « low-poo » ? Shampoing naturel ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis