Se laver les cheveux naturellement

Le shampoing est efficace ! Mais peut-on aussi ne plus se laver les cheveux ? Toutes les techniques décryptées pour vous.

Rédigé par Eva Souto, le 3 Sep 2014, à 15 h 02 min

Avant de passer au « no-shampoo », il est nécessaire de préparer « le terrain »

Pour que le « no-poo » fonctionne vraiment, quelques étapes sont à respecter. Tout d’abord, il faut passer par une étape de « sevrage ».

Espacer les shampoings

Avant de se lancer dans l’expérience, il est nécessaire d’apprendre à sevrer le cheveu des substances chimiques auxquelles il était habitué. Pour ce faire, si vous vous lavez les cheveux tous les jours, faites-le tous les deux jours avec un shampoing naturel.

Les agents toxiques contenus dans les shampoings

  • Les parabènes : utilisés comme conservateurs, certains parabènes sont des perturbateurs endocriniens et sont accusés d’être cancérigènes et mutagènes. Même si la tendance vise à les supprimer, ils sont parfois remplacés par des éthers de glycol comme le phénoxyéthanol hautement irritant. Dans les formulations, on les trouve sous les noms « butylparaben », « isobutylparaben », « méthylparaben » et « éthylparaben ».
  • Les éthers de glycol : ces conservateurs sont également connus pour être des perturbateurs du système reproducteur, nocifs pour la santé. Ils apparaissent sous les appellations « phénoxyéthanol », « PEG », « PPG », « polyéthylène glycol ».
  • Les sulfates : leur rôle, faire mousser. Mais ils peuvent être irritants et faire fuir les pigments des colorations. Ils se cachent derrière les termes qui contiennent les mots « sulfate » ou « sulfite ».
  • Les silicones : ils assurent brillance et douceur aux cheveux mais sont accusés d’étouffer le cheveu sur la durée et de nuire à l’environnement. On les traque sous les noms qui se terminent par « xane » ou « cone », surtout s’ils arrivent en début de liste.

Si c’est deux fois par semaine, essayez de ne le faire qu’une fois tous les cinq jours. Attendre au minimum une semaine avant de passer à l’étape suppression du shampoing.

Brosser les cheveux

Autre élément capital : le brossage de cheveux. Avec une brosse en poils de sanglier ou en bois en poils synthétiques, brossez-vous les cheveux chaque matin pendant deux à trois minutes. Du sommet du crâne jusqu’aux pointes, et dans tous les sens, y compris tête en bas !

Cela permet de répartir le sébum sur toutes les longueurs. Conseil : laver la brosse à cheveux après chaque utilisation. Enlevez tous les petits poils au peigne et frottez à l’eau avec un peu de bicarbonate ou de savon.

Supprimez le shampoing

Ça y’est, nous y sommes ! Supprimez votre shampoing et n’utilisez plus que des produits de lavage naturels. Certaines personnes préconisent un lavage à l’eau pure seulement, mais lorsque le cheveu a été habitué à un lavage quotidien, c’est très difficilement faisable.

Sur son blog Antigone XXI, Ophélie raconte toutes les étapes de sa métamorphose capillaire. Elle explique son geste : «J’en ai eu assez. Assez de claquer de l’argent dans des produits qui semblaient faire plus de mal à mes cheveux que de bien. […] Bref, tout simplement assez d’allouer autant de temps et d’argent à une partie de mon corps d’une importance, somme toute, non vitale, et d’utiliser des produits ni bons pour ma santé, ni pour la planète ».

Ainsi, après avoir espacé les shampooings et utilisé un mélange de bicarbonate de soude, vinaigre de cidre et huiles essentielles, Ophélie a passé un mois sans se laver les cheveux. A présent, elle arrive à se laver les cheveux une seule fois par mois, et à l’eau uniquement !

Et à en juger par les nombreux commentaires laissés sous son post, la jolie brune aux cheveux longs en a convaincu plus d’une. Mais, attention :

Le bicarbonate utilisé dans cette technique permet effectivement d’éliminer le sébum des cheveux mais une utilisation trop importante est source d’irritation du cuir chevelu et parfois de décoloration du fait de son pH élevé et un effet rebond peut être constaté rendant les cheveux alors plus gras. Le vinaigre de cidre, faisant office d’adoucisseur en cas de cheveux secs va également agresser le cuir chevelu. Cette technique n’est donc pas recommandée et il est conseillé d’utiliser un shampoing doux au pH neutre (entre 4,7 et 5,5) sans parfum ni alcool
Antoine Toulon, dermatologue

Alors, quelle méthode utiliser ?

Lire page suivante : les alternatives

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis