Jardinage – À faire en avril : planter des pommes de terre

Pour jardiner de saison, en avril, nous vous recommandons de planter des pommes de terre pour les récolter avant l’été.

Rédigé par Mark, le 2 Apr 2018, à 13 h 00 min

Pommes de terre : comment creuser des sillons

On plante les pommes de terre sur des lignes distantes les unes les autres de 50 à 70 cm. On utilise pour cela un cordeau, c’est-à-dire une ficelle et deux bâtons.

On creuse ensuite des sillons avec une houe ou une serfouette, sur 15 à 20 cm de profondeur.

planter pommes de terre

Creusez des sillons © Vadym Zaitsev

Poser ensuite les plants de pomme de terre

On dispose les pommes de terre au fond du sillon en les espaçant de 30 à 40 cm. Tournez le germe vers le haut !

Recouvrez ensuite les pommes de terre de terre fine.

Une dernière opération : le buttage

On le réalise quand les pousses font une quinzaine de centimètres. Il s’agit de remonter la terre autour des pieds de manière à créer des « buttes » (d’où le terme de buttage). De cette manière les eaux de pluie et d’arrosage s’écoulent plus naturellement. On peut butter plusieurs fois.

D’autres préféreront pailler les plants.

Entre deux, on va biner pour éliminer les mauvaises herbes qui viendront s’incruster entre les sillons. À craindre aussi et à surveiller : le mildiou ! Si vous apercevez un pied atteint, sacrifiez-le pour éviter que la maladie ne s’installe. Vous pouvez alors vous tourner vers le purin d’orties.

planter pommes de terre

Butter les pommes de terre © rodimov

Récolter les pommes de terre

On commence à récolter fin mai les pommes de terre plantées début mars, et jusqu’à octobre pour celles plantées plus tard. Les pommes de terre « primeur » se récoltent avant maturité mais on ne peut pas les conserver. Pour pouvoir les conserver, on attend généralement que les feuilles sont complètement fanées.

Au moment de la récolte, on soulève les pieds avec une bêche, avec précaution, afin de ne pas abîmer les pommes de terre.

Faites-le de préférence au soleil et laissez sécher les tubercules avant de les rentrer. On élimine les pommes de terre abimées, ou plus exactement, on les mange rapidement. On garde ensuite une grosse partie de la récolte pour la conserver dans une pièce aérée, à l’abri de la lumière, et au sec.

Quelques conseils supplémentaires

  • Ne cultivez pas au même endroit deux années de suite des pommes de terre pour éviter le développement des maladies.
  • Ne cultivez pas de pommes de terre après des tomates ou des aubergines pour la même raison.
  • On peut faire suivre un légume exigeant – ayant reçu des apports importants – de pommes de terre.
  • Évitez de mouiller les feuilles si vous arrosez.

Illustration bannière : Pomme de terre en forme de coeur – © KPG_Payless
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Quand il n'écrit pas, Mark jardine ! Partageant son temps entre Dijon et Londres, il met au service ses compétences pour faire avancer le monde vers un...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. j’ai mis mes pdt à 20cm 25 cm y a t il un risque par la suite ?

  2. BONJOUR En ce qui concerne les espèces, vous ne la citez jamais, mais je suis dans les Charentes, et depuis plusieurs années, nous mettons de ANAIS, comme le prénom, c’est une très bonne pomme de terre, qui va s’accommoder aussi bien en purée, en rissolées, en vapeur, en soupe… Très bonne pomme de terre, je vous la recommande, Bonne semence

  3. J’aimerais bien… mais avril c’est tôt… ya encore 2pi de neige dans le jardin…

  4. Les pommes de terre poussent dans n’importe quelles conditions. j’en avais semé sur un terrain inculte recouvertes simplement d’un peu de compost et j’ai eu une belle récolte; Une autre fois dans des sacs de terreau, idem, une fois encore directement dans le compost, idem. Il n’y a pas besoin de s’ennuyer à faire des sillons…

Moi aussi je donne mon avis