J’installe un hôtel à insectes dans mon jardin

Les insectes sont utiles pour démarrer un potager bio ou protéger les abeilles. Ils aident à lutter contre les ravageurs de manière naturelle et participent à la pollinisation des plantes. On vous dit comment favoriser leur présence au jardin en leur construisant un hôtel à insectes !

Rédigé par Alan Van Brackel, le 10 Apr 2019, à 16 h 40 min

Un hôtel à insectes : un peu de bricolage

La structure de votre hôtel à insectes en elle-même va être assez simple : utilisez plutôt du bois. On peut se servir d’une structure existante : des panneaux, une petite étagère, des palettes… ou construire une nouvelle structure si on se sent bricoleur. Des planches et quelques clous suffisent, à condition que le bois soit complètement brut et donc exempt de produits chimiques.

hôtel à insectes

Construire un hôtel à insectes : commencer petit © lcrms

La forme générale sera celle que vous voudrez, il n’y a pas de limite ! La règle la plus importante est d’orienter votre hôtel à insectes plein sud au moment de son installation et de fermer absolument l’arrière.

Chambres tout confort pour hôtel à insecte modulable

L’abri va être multi-insectes, de manière à bénéficier de la protection de multiples espèces. De cette manière, on s’adapte à la saison mais aussi aux changements de cultures par exemple ou à tout besoin particulier.

Rassemblez les matériaux pour que les insectes ne se gênent pas les uns les autres. Ils peuvent se côtoyer sans soucis, mais n’allons pas non plus les mettre en difficulté !

hôtel à insectes

Un hôtel à insectes fait maison © PJL909

Chaque espèce a ses préférences en matière d’habitat. Voici quelques exemples :

  • chrysopes : boîte carrée remplie de paille avec des ouvertures en fente de 10 mm
  • perce-oreilles (forticules) : pot en terre cuite à l’envers et rempli de paille
  • abeilles solitaires : briques et tiges creuses type roseau, bambou, ronce…
  • guêpes solitaires : tiges creuses type roseau, bambou, ronce…
  • coccinelles : pommes de pin ou laine de bois fragmentée
  • papillons : chambres seules avec des tiges de bois verticales
  • carabes : morceaux de branches de petite section disposées en fagots
  • bourdons : boîte seule remplie de paille avec un trou d’un centimètre. Prévoir une petite planche d’envol.

Côté bois, on va choisir une variété résistante et prévoir aussi un système d’aération, d’écoulement d’eau et de nettoyage / rembourrage.

Un autre moyen de venir en aide à la biodiversité cette année

Vous voulez venir en aide aux insectes dès à présent ? Pourquoi ne pas créer une zone de BZZZ – un espace de protection pour les abeilles et autres pollinisateurs – ?

Grâce à Agir pour l’environnement, ce sont plus de 10.000 Zones de BZZZ et donc des millions de graines mellifères qui ont été semées en 2017 et 2018… Un record à battre cette année !  Pour en savoir plus, c’est ici

Vous avez déjà installé un hôtel à insectes chez vous ? En êtes-vous satisfait ? N’hésitez pas à partager vos astuces concernant les auxiliaires.

Article republié
Illustration bannière : Hôtel à insectes – © gdefilip
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. Stories – K12 Newsroom

  2. bonjour,
    j’ai acheté un hôatel à insectes chez Botanic et ça fait 2 ans qu’il est en fonction. Hélas, je n’ai pas l’impression qu’il accueille beaucoup d’hôtes. Notre jardin est bio sans aucun produit chimique. Je n’ai pas encore planté toutes les fleurs que les isectes concernés adorent mais il y en a plusieurs dans notre jardin et plusieurs chez des voisins jardiniers proches. Que pourrais-je faire pour avoir plus d’invitéEs ?

    A part ça, je trouve que la récup de pluie est indispensable et très utile. Lors des dépôts des déchets encombrants, je regarde ce qui pourrait me servir au jardin, notamment une caissette, de vieux bidons déjà lavés ou vidés. Ensuite, quand ils sont + ou – remplis par la pluie, je suis ravie et mon jardin certainement aussi.

    belle année à toutes et à tous

  3. bonjour
    je pense que le simple fait de laisser dans le jardin des petits tas de bois, de roseaux (qui ont servi de soutient aux legumes),de tuiles retournées… donc de garder un jardin naturel et non « taillé a 4 épingles » est la première attention que l on doit avoir !!!

  4. Bonjour
    Super sujet celas va me motiver pour realiser un hotel depuis le temps que je les observés quant j’en trouvé dans les parcs.
    Merci pour cet doc.

    Cordialement.

  5. S’est très sympas de voir ses hôtels a insectes , cela a plutôt un effet décoratif. S’est bien de faire prendre conscience que toutes ses petites bêtes on un rôle a jouet dans éco système de la nature .
    Mais il y un truc qui ne va pas s’est que la première photo ,la cabane a insecte est attacher (fixer) avec des poteaux qui me fait pensé a de l’auto clave et je trouve cela un dommage sa gâche un peu le paysage .

    • Bonjour c’est bien tout ça… mais après des années de terrain en entomologie et apiculture ; force de constater que de construire ce genre
      d’habitat « forcé » au non de la biodiversité à des conséquences terrible
      sur les insectes.
      Certe nous nous devons de leur laisser des « biotopes »et niche écolo, alors que l’empreinte humaine ne laisse que peux ou plus de place à pas mal d’espèces, surtout pour les hyménoptères.
      Pas mal d’étude d’impact démontre que ce genre « d’hôtel » nuis plus qu’elle ne profite.
      Dilution génétique ; espèces invasive …. qui ne servent pas au écosystème bien au contraire.
      Et pourtant sans rien faire, force est le constat que pas mal d’espèces
      vivent au cœur de nos villes ; sans que l’homme n’y fasse grand chose.
      Donc bonne conscience d’avoir ce genre de « piège » chez soi.
      Ouvert au débat
      lativ

Moi aussi je donne mon avis