Gel hydroalcoolique : de nombreux produits non conformes

Alors qu’on les utilise désormais au quotidien, toujours difficile de s’y retrouver parmi les gels et solutions hydroalcooliques en vente. Et certains en profitent pour proposer des produits non conformes…

Rédigé par Paul Malo, le 20 Nov 2020, à 7 h 48 min
Gel hydroalcoolique : de nombreux produits non conformes
Précédent
Suivant

Ils vous sont recommandés pour vous laver les mains en quelques secondes. Mais certains des produits proposés ne sont malheureusement ni conformes ni efficaces.

Contenir au minimum 60 % d’alcool

L’épidémie de coronavirus n’est toujours pas derrière nous. Et le fait de se laver les mains au gel hydroalcoolique en l’absence d’eau et de savon demeure un geste recommandé pour éviter la contagion. Seul souci en la matière, on trouve vraiment tout et n’importe quoi en vente.

Entre produits à la composition non conforme et étiquettes tout sauf informatives, difficile d’être sûr d’avoir vraiment acheté un produit efficace. Il faut aussi veiller de près à la composition pour le gel hydroalcoolique fait maison.

Alors, qu’est-ce qu’un gel ou une solution hydroalcoolique efficace contre le Covid-19 ? Souvent, il est juste indiqué « antibactérien, » « nettoyant » ou « désinfectant ». Pourtant, en principe, la norme EN 14476 doit être affichée sur l’étiquette. Il doit soit contenir au minimum 60 % d’alcool, soit une concentration comprise entre 520 et 630 mg/g. Enfin, il doit comporter la mention « virucide » ou « élimine les virus ».

Gare aux produits seulement nettoyants

Ne confondez pas gel hydroalcoolique et solution antibactérienne – ©

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) veille afin de saisir et faire retirer du marché les produits non conformes. Aux côtés des produits réellement biocides respectant la bonne concentration d’alcool, on trouve en effet en vente de nombreux produits seulement cosmétiques, et essentiellement nettoyants.
Ces gels hydroalcooliques inefficaces contre le coronavirus se vendent pourtant largement.

Le 12 novembre, la DGCCRF annonçait avoir fait plus de 180 prélèvements et en avoir déjà fait analyser 162… Résultat : la grande majorité des solutions et gels hydroalcooliques analysés (73 %) étaient non conformes (38 %) voire en plus dangereux (35 %)

Les produits incriminés présentent une teneur en alcool insuffisante, un étiquetage minimisant les dangers présentés par ces produits et/ou étiquetage incomplet ou incorrect.

L’ensemble de ces produits fait l’objet de mesure de rappel : la liste est ici

 

Article mis à jour et republié

Illustration bannière : Attention aux étiquettes de gel hydroalcoolique – © Jake Go
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. Merci de ces renseignement , je ne pensais pas à regarder les ingrédients je faisais confiance.

  2. Et si on nous donnait la liste des gel à éviter, ça serait encore mieux

  3. On peut aussi se poser la question de l’utilisation à outrance du gel hydroalcoolique et ses conséquences surtout sur les enfants.

Moi aussi je donne mon avis