Les 3 étapes de la dégustation alimentaire

Rédigé par Emma, le 6 Nov 2014, à 17 h 16 min

3- Après : l’arrière-goût

Contre toute attente, il y a un après dans la dégustation.
C’est à la fois le goût qui reste en bouche après avoir avalé l’aliment (pour un chocolat, ce peut être le goût du gras, ou celui de cacao, ou celui de lait, ou celui de noisettes s’il est aux noisettes), et celui des éventuels petits restes entre les dents (les morceaux de noisette dans le chocolat qui en contient par exemple).

omegachoco-chocolat-omega-3-alzheimer-00-banCette dernière touche permet de finaliser la description de l’aliment et de lui donner une appréciation générale. Etait-il aussi bon qu’imaginé avant de le manger ?

C’est à ce moment que le plaisir alimentaire se vérifie – ou non (mais dans ce cas, la dégustation s’arrête bien avant, si l’aliment est considéré comme mauvais pour le dégustant).

Les études montrent que plus le plaisir est grand et anticipé, moins les portions de l’aliment sont grandes. Parfait pour maintenir son poids.

A pratiquer au quotidien, pour réenchanter son alimentation, en redécouvrir toutes les saveurs, ou en découvrir de nouvelles  !

*

fruits secs

Lisez également sur le plaisir alimentaire :

Abonnez vous et recevez la lettre hebdo alimentationLa lettre hebdomadaire Alimentation – Nutrition est diffusée chaque vendredi. Il est facile de s’abonner (ou se désabonner).

Veuillez noter qu’Emmanuelle Couturier n’exprime dans ces rubriques que des conseils généraux qui ne sauraient l’engager. Pour des conseils personnalisés, il faut soit la consulter à son cabinet en privé, soit interroger votre médecin personnel.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis