Covid-19 : une maladie saisonnière comme la grippe ?

Selon des chercheurs, le virus responsable de la Covid-19 va muter et évoluer régulièrement, devenant tout simplement une maladie saisonnière.

Rédigé par Paolo Garoscio, le 16 Sep 2020, à 10 h 05 min

Les plus grands laboratoires pharmaceutiques du monde font la course au vaccin contre le virus Sars-CoV-2 responsable de la Covid-19. Au point que certains gouvernements, notamment la Chine ou encore les États-Unis, promettent un vaccin avant la fin de l’année 2020. Pour autant, le monde ne sera pas débarrassé de la maladie : des chercheurs estiment qu’elle pourrait devenir une maladie saisonnière… à l’instar de la grippe.

La Covid-19 circulera encore longtemps

Publiée dans la revue Frontiers(1) le 15 septembre 2020, et réalisée par des chercheurs de l’Université américaine de Beyrouth et du centre de recherche biomédicale de l’université du Qatar, cette étude ne va guère rassurer celles et ceux qui craignent la Covid-19 : le vaccin ne la fera pas disparaître. S’il permettra de protéger les populations les plus fragiles, les chercheurs estiment que le coronavirus Sars-CoV-2 va disparaître « l’été, mais il reviendra l’hiver, du moins dans les pays au climat tempéré ».

Cette tendance saisonnière entraînera une présence du virus encore de nombreuses années : comme la grippe, le virus provoque une maladie généralement bénigne pour les personnes les plus en forme, comme les jeunes, mais il est dangereux pour les personnes fragiles. Et, comme la grippe, ce sont ces dernières qui sont en priorité visées par les campagnes de vaccination.

La covid-19 pourrait réapparaître tous les hivers ? © Liderina

Vers des réinfections après des mutations ?

Pour les chercheurs, la saisonnalité du virus ne fait quasiment aucun doute, notamment depuis que les premiers cas de réinfections ont été découverts dans le monde. « L’immunité produite par l’infection de tous les autres coronavirus n’est pas éternelle », précisent-ils, sous-entendant que ce sera le cas pour ce coronavirus-ci également.

Tout savoir sur le masque protection coronavirus

La raison ? Le coronavirus est un virus à ARN. Le docteur Hassan Zaraket, co-auteur de l’étude, précise qu’en tant que virus à ARN « le SARS-CoV-2 est censé évoluer et, à mesure que les mutations s’accumulent, le virus peut échapper aux anticorps déclenchés par le vaccin et provoquer des réinfections ». Exactement comme le virus de la grippe pour lequel de nouvelles formules du vaccin sont lancées régulièrement pour permettre de suivre son évolution et maintenir le taux d’efficacité.

Illustration bannière : Selon les chercheurs les infections respiratoires virales sont souvent saisonnières avec une incidence élevée en hiver © volkan ezer
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis