Halloween : prudence avec les courges, certaines sont toxiques

En automne, la courge est reine. Mais attention : certaines courges peuvent être très toxiques et conduire à une hospitalisation.

Rédigé par Paolo Garoscio, le 26 Oct 2020, à 10 h 06 min

L’automne, c’est la saison de la courge. Courge par ci, courge par là, potiron, butternut… le choix est plus que varié. Mais attention, parmi ces aliments qui peuvent être délicieux se cachent des produits dangereux pour la santé. Or, ils peuvent être difficiles à reconnaître… encore plus difficiles que les champignons.

Certaines courges sont toxiques

L’Agence nationale de Sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a publié le 23 octobre 2020 un communiqué de presse alertant sur les risques potentiels de la consommation de courges. Certains de ces produits, y compris vendus en magasin, sont dangereux pour la santé car toxiques. Les plus connues comme n’étant pas comestibles sont, bien évidemment, les courges décoratives, comme les coloquintes : ce ne sont que des courges décoratives et ne doivent donc pas être mangées.

Ne jetez plus vos graines de courge

Elles sont pourtant vendues dans le rayon fruits et légumes, et c’est là le danger : il faut bien faire attention et, en cas de doute, demander conseil à un vendeur du rayon. Les conséquences de la consommation d’une des ces courges toxiques peuvent en effet être graves : nausées, vomissements, diarrhées, douleurs… nécessitant dans le pire des cas une hospitalisation.

Ne vous fiez pas non plus aux courges censées être comestibles

Si certaines variétés de courges ne sont pas comestibles, les courges comestibles doivent être mangées avec prudence – © Alexander Raths

Si l’Anses appelle à la vigilance c’est surtout parce que certaines courges, qui sont théoriquement comestibles, peuvent devenir toxiques, et ce, que ce soient des courges vendues dans les magasins ou, surtout, des courges qui poussent dans les jardins. Les courges peuvent en effet très facilement s’hybrider spontanément : elles deviennent alors toxiques sans changer d’apparence.

L’agence recommande donc de toujours goûter une courge avant de la consommer : si son goût est amer, il faut alors la jeter, la courge comestible ayant un goût entre le neutre et le sucré. Elle invite à prendre ses précautions quelle que soit la provenance des courges (commerce ou potager) et rappelle qu’il ne faut pas consommer des courges ayant poussé spontanément dans un potager ni même récupérer les semences pour replanter (il faut toujours acheter de nouvelles semences pour éviter au maximum le risque d’hybridation).

Illustration bannière : Courge à la noix de coco et curry – © homelesscuisine
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis