Mettez 6 claques à la déprime de novembre

Fatigue dès le réveil, perte d’intérêt pour les autres et pour ce qui se passe autour de soi, libido en berne, plus envie de rien… Il pourrait bien y avoir un petit peu de déprime dans l’air. Pas de quoi s’affoler, novembre et la période de fin d’année n’aident pas.

Rédigé par Véronique Desarzens, le 20 Oct 2016, à 15 h 00 min

Claque #4 à la déprime de novembre : mettez de la lumière dans votre vie !

Si c’est toujours au même moment de l’année que fatigue, blues, lassitude et idées sombres vous tombent dessus, vous souffrez peut-être tout simplement d’un manque de lumière. Le mal est assez répandu, puisqu’il concernerait une personne sur cinq. Dans ce cas, la solution passe souvent par la luminothérapie.

Cette dernière se pratique chez soi avec une lampe spécifique, dont l’intensité des rayons lumineux est à déterminer de cas en cas. L’expérience a montré que la déprime disparaissait, ou en tout cas s’atténuait sensiblement, en 15 jours déjà, à raison d’une exposition d’une demi-heure par jour près d’une telle lampe. Si vous pensez que votre mal-être du moment a un rapport avec le manque de luminosité, n’hésitez donc pas à en parler avec votre médecin. 

Claque #5 à la déprime de novembre : faites travailler les plantes pour vous

automne feuilles déprime

Jeune femme profitant d’un moment de repos au milieu des feuilles en automne © Ven0nicka Shutterstock

Lorsqu’il s’agit juste d’un passage à vide, d’un mal-être momentané il existe différents remèdes naturels pour donner une grande claque aux petites déprimes.

Désormais classique pour toutes celles et ceux qui souhaitent une médecine globale, l’homéopathie offre non pas une, mais comme toujours des réponses aux états de mal-être : faites-vous donc conseiller par un(e) professionnel(le).

La phytothérapie, ou l’art de soigner par les plantes, apporte elle aussi ses solutions spécifiques : en plus du millepertuis et de la passiflore, deux vedettes de la lutte contre la déprime, comptez désormais aussi avec l’orpin rose, ou Rhodolia rosae.

Comprimés, gouttes ou tisanes, profitez des coups de pouce que les « simples » peuvent vous apporter.

Intéressants aussi, les macérats glycérinés, et plus particulièrement celui de figuier, qui convient bien en cas de déprime nerveuse et troubles du sommeil. Bien ciblés, les macérats glycérinés agissent rapidement, parfois en quelques jours seulement.

Pour mettre tous les atouts de votre côté, pensez aussi à la spagyrie, en formules toutes prêtes ou individualisées. 

Claque #6 à la déprime de novembre : glissez les huiles essentielles dans votre trousse anti-déprime

automne feuilles déprime

Feuilles d’automne dans le vent © vit-plus Shutterstock

Pour vite retrouver la joie de vivre :  1 goutte d’huile essentielle de géranium rosat, à l’intérieur du poignet ou sur le dos de la main, pendant quelques jours.

Si la déprime est assortie de grosse fatigue : 1 goutte d’huile essentielle d’épinette noire dans le creux de chaque poignet, 2 à 3 fois par jour.

Pour se relaxer et chasser les idées sombres, rien de tel que quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, en massage du plexus ou du dos, ou alors directement dans votre bain.

Envie de douceur mais aussi de gaieté ? Lavande toujours, mais cette fois en diffusion, une dizaine de minutes seulement, et en association avec quelques gouttes d’huile essentielle de mandarine.

Les huiles essentielles d’orange douce, de litsée citronnée, de sapin, de néroli, ou de ylang-ylang sont aussi de bonnes alliées pour retrouver le sourire.

Pour profiter de leurs bienfaits et de leurs senteurs sans danger, faites-vous conseiller.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, rédactrice indépendante, orientée mieux-être, santé, environnement, produits naturels et autres potions « maison ».

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis