13 idées reçues sur les céréales du petit déjeuner

Le traditionnel petit déjeuner des enfants français, bol de chocolat et tartines, perd du terrain face aux céréales, dont les fabricants multiplient les variétés pour mieux séduire. Ce marketing efféné menace-t-il leur santé ? On fait le point…

Rédigé par Brigitte Valotto, le 5 Aug 2017, à 10 h 10 min

Céréales du petit-déjeuner : limiter les quantités

Oui mais… « le problème c’est que les enfants ne prennent que ça, et en grande quantité ! Dans l’étiquette nutritionnelle, les fabricants calculent les quantités de sucre, sel, gras, calories, pour une portion de 30 grammes… ce qui ne représente même pas un bol complet« , remarque Maëlle Feret, nutrithérapeuthe, auteur de « Manger sain en famille » et co-fondatrice de Ma BiHo Box. Cette quantité recommandée ne représente que 76 à 114 kcal, mais elle est rarement respectée ! « La notion de portion est très importante, reconnaît le docteur Plumey. C’est sûr qu’un grand bol rempli à ras bord totalisera une trop grande quantité de sucre ! Mais ce n’est pas dramatique si on varie les petits déjeuners.« 

cereales muesli

Les céréales comportent un risque de dépendance : VRAI

Selon Maëlle Feret, « un des vrais problèmes de l’alimentation moderne, ce sont les sucres cachés dans les additifs alimentaires, les conservateurs, exhausteurs de goût… Le sucre est en fait partout, et nos métabolismes sont ainsi constamment incités à la dépendance. Les additifs alimentaires, comme le glutamate monosodique, seraient une des principales causes de notre dépendance à la nourriture industrielle qui en regorge. Plus on en mange, plus ils donnent faim et plus on a envie d’en manger ! » Le docteur Laurence Plumey le reconnaît : « Plus on habitue les enfants à manger sucré, plus ils aiment les choses sucrées ! Mais il n’y a pas d’aliments à bannir, l’idéal c’est d’alterner et de varier les petits déjeuners.« 

Elles contiennent du sel « caché » : VRAI

On trouve aussi dans les céréales industrielles du sirop de glucose-fructose de blé et de maïs – fortement mis en cause comme facteur d’obésité, de l’huile, des « maltodextrines » , des émulsifiants… et du sodium, donc du sel. « Ces histoires de sel caché, c’est ridicule, tempère le docteur Plumey. En quantité raisonnable on arrive à 300 mg de sodium : dans un bol de céréales, ce n’est pas grand chose au regard de la quantité raisonnable sur la journée… 4000 mg de sodium ! C’est comme pour le sucre : l’important, c’est de bien doser, limiter la consommation de ces céréales raffinées : 30 à 40 grammes selon l’âge de l’enfant, jusqu’à 50 grammes chez un adolescent. Aucun aliment n’est mauvais pour la santé, il faut simplement connaître la dose de consommation idéale. « 

Lire page suivante : Céréales : une bonne occasion de boire du lait

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste free-lance, Brigitte Valotto est notamment une collaboratrice régulière des pages enfants, société, pratique, tourisme et actu de...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. Mangez vos graines et laissez les mangeurs de corn flakes déjeuner en paix 😉
    A bas l’intolérance des végé-écolo-bobos !

  2. Bonjour
    L’article ne cherche pas à savoir s’il y a des céréales plus recommandables que d’autres et reste dans les généralités béni oui-oui.
    Il y a de tout dans le commerce, des produits floconnés enrobés de chocolat (en général bas de gamme ) ou de sucre, des céréales plus ou moins cuites et d’autres brutes, comment s’y retrouver ?
    Le mieux est de manger le plus fibreux possible mais en respectant son intestin et en lui laissant 2 ou 3 mois pour s’adapter progressivement. Les céréales conventionnelles contiennent des résidus de pesticides dans le son, donc les éviter et préférer les bio. Ces dernières contiennent normalement moins de protéines (gluten) que les conventionnelles surchargées du fait des engrais. Choisir des produits de base non enrichis en fer vitamines ou calcium, dont le prix est gonflé par ce marketing.
    En routine je pends du muesli aux fruits rouges, un peu du luxe mais il faut se faire plaisir, avec du lait de soja nature + miel voire fromage blanc de brebis selon l’humeur. Et si je veux vraiment me caler pour une partie de la journée, j’ajoute un oeuf au plat + pain complet + beurre et fromage, parfois une petite salade de graines de légumineuses germées, le fruit venant plutôt en fin de matinée.
    Il faut varier, de temps en temps une bouillie de sarrasin en tranches passées à la poële ou un grand café au lait croissants au lieu du thé habituel..changement d’herbage réjouit les veaux !

  3. Je rejoins l’avis des personnes qui ont commenté l’article avant moi. Comment un médecin, nutritionniste, de surcoît peut-il écrire des choses pareilles. Je suis effarée. Demandez à ma fille intolérante au lactose si elle peut manger des yaourts ! Il me semblait que le matin il fallait manger également des protéines pour tenir toute la matinée. Et le calcium on peut l’avoir dans d’autres aliments.Je suis également étonnée que cela soit édité par Eyrolles et que vous Consoglobe vous diffusiez cela.

  4. Le docteur Kellogs, puritain US du XIXème siècle, rigoriste et obsédé par la trop grande vigueur sexuelle des jeunes américains de son temps, inventa les « gâteaux concassés », ce que sont en réalité les prétendues « céréales » pour combattre le traditionnel oeufs-bacon du matin jugé trop vivifiant, trop « musclant » et trop stimulant pour la libido. Il s’agissait d’amollir les adolescents… Visiblement une réussite internationale vu ce qu’ils sont devenus.
    C’est effarant qu’une médecin nutritionniste défende les petits déjeuners sucrés. Quel est le lobby agro-alimentaire qui la finance pour écrire des âneries pareilles ?

  5. Laurence Plumey, sans doute plus intéressée par la multiplication de ses interventions lénifiantes dans les médias que par la santé des gens qu’elle conseille, me semble se contredire elle-même à plusieurs reprises. Si on fait le bilan, elle valide ce qu’on sait déjà: oui, les céréales industrielles sont trop sucrées, non, elles ne rassasient pas, etc. Son apport personnel se résume à : « mais ce n’est pas grave, l’essentiel, c’est de manger au petit-déjeuner ». Merci docteur.

  6. Les céréales acidifient l’organisme, ceci alors que l’alimentation occidentale est déjà acidifiante. Cette baisse du pH peut provoquer de très nombreux maux : diabète, hypertension, fatigue… Il faut préférer les fruits et légumes qui sont eux basifiants et bons pour la santé (quand ils ne contiennent pas de pesticides). De plus, donner des céréales tous les matins aux enfants revient à les habituer et à les accoutumer au sucre, ce qui pourrait peut être se révéler néfaste pour tout un chacun.

Moi aussi je donne mon avis