60 Millions de consommateurs épingle bouillons cubes et fonds de veau

Sel, sucre, huile de palme, additifs, allergènes… Le magasine 60 Millions de consommateurs a passé 34 références au crible et nous livre les résultats dans son numéro du mois d’octobre.

Rédigé par Audrey Lallement, le 9 Oct 2020, à 10 h 35 min

Lisez bien la composition des fonds de veau, fumets et autres bouillons déshydratés lorsque vous les achetez. Certains ont été épinglés par une enquête de 60 millions de consommateurs et présentent trop de sel, de sucre, d’huile de palme, d’additifs ou encore d’allergènes.

Bouillon cube : trop de sel et de sucre

Fonds de veau, fumets et autres bouillons déshydratés sont des aides alimentaires basiques du placard de cuisine et permettent de donner plus de saveurs aux plats. Ils présentent néanmoins de nombreux ingrédients indésirables que 60 Millions de consommateurs a détaillés dans son numéro du mois d’octobre, actuellement disponible dans les kiosques. Cette fois-ci, pour mener son enquête, le magazine a analysé les étiquettes de 34 références dont des marques très connues comme Maggi ou Knorr. Le bilan est consternant, trop d’additifs alimentaires dans beaucoup de cubes alimentaires.

Parmi les trois critères relevés, 60 Millions de consommateurs a analysé la présence de sucre. Les bouillons, ne sont pas uniquement chargés en sel, qui est, d’ailleurs, encore trop important dans beaucoup de ces produits même ceux censés être « sans sel » ; ils contiennent aussi du sucre. Certes, les quantités de saccharose, sirop de glucose, « sont minimes » mais ils sont bien présents.

Rapide et pratique, les bouillons cubes sont souvent utilisés en cuisine © sarocha wangdee

De l’huile de palme, des additifs et des allergènes

60 Millions de consommateurs a aussi relevé la présence ou non d’huile de palme « dont la production a un impact négatif sur l’environnement » mais qui permet d’améliorer la texture des bouillons. Elle est présente dans cinq bouillons de légumes dont une référence bio. D’autres en revanche l’ont remplacée par du beurre de karité, de l’huile d’olive ou de tournesol. Enfin, certains n’en contiennent pas du tout.

Exhausteurs de goût, colorants, épaississants et du sucre…. © Helen Sessions – Shutterstock

Dernier critère analysé par 60 Millions de consommateurs et non des moindres, la présence d’additifs. « Avec un colorant (le caramel ordinaire) comme seul additif, les bouillons de légumes remportent la palme de la sobriété ». « En revanche, on recense jusqu’à quatre additifs dans des bouillons de volailles des marque Auchan, Knorr et Dilecta » détaille l’enquête.

Carton rouge – Bouillon Knorr à l’huile d’olive Puget : Foodwatch dit stop aux arnaques sur l’étiquette

Le magazine alerte aussi sur les allergènes, certains bouillons en cube en contiennent jusqu’à sept. Enfin, certaines allégations telles que « dégraissé » et « faible teneur en matière grasse » ont été jugées « plus que discutables », voire, pour « sans additifs glutamate » et « sans exhausteur de goût », « à la limite de la tromperie ».

Illustration bannière :  À glisser dans l’eau des pâtes ou dans un plat mijoté, les bouillons pas toujours sains © rasstriga
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bonjour,
    Fini les cubes pour ma part. Je congèle dans des bacs à glaçons le bouillon qui surnage sur la soupe maison. Il suffit de prévoir un peu plus d’eau lors de la cuisson des légumes.
    Et hop naturel et maison !!!
    Bon appétit.

Moi aussi je donne mon avis