Les 8 aliments brûle-graisses les plus efficaces

Vous souhaitez perdre du poids naturellement ? Certains aliments peuvent booster l’élimination des graisses ! Retrouvez les meilleurs aliments brûle-graisses.

Rédigé par Pauline Petit, le 16 Mar 2019, à 13 h 05 min

Le céleri, le meilleur allié minceur

Une idée reçue veut que le céleri soit un aliment à calories négatives, autrement dit, que l’organisme dépense davantage de calories pour digérer le céleri que pour le manger. Ce n’est pas vrai, mais le céleri est toutefois un légume très avantageux.

Très peu calorique (16 kCal pour 100 g), très riche en fibres, il favorise la sensation de satiété tout en apportant à l’organisme des vitamines (vitamines C notamment).

celeri

Le céleri, un bon brule-graisses © ArtCookStudio

Vous pouvez profiter de son effet dépuratif et diurétique en le consommant en soupe. Pour profiter au maximum de ses fibres, on croque le céleri-branche en bâtonnets pour un apéritif diet. 

Lire page suivante : les aliments brûle-graisses les plus efficaces

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. le sport est le meilleur ingrédient pour brûler les graisses,ajouté à cela, une alimentation équilibrée je ne pense pas qu’il y’a mieux que ça.

  2. Oui, je suis d’accord, entièrement, avec cette analyse, je trouve que l’expression « aliment brûle graisse », est racoleur, et indigne de conso blog, que j’ai vu plus affûté.

  3. Ne rêvons pas: les aliments brûle-graisse n’existent tout simplement pas! Aucune molécule présente dans nos aliments ne s’attaque aux adipocytes comme l’auteur voudrait nous le faire croire. De plus, plutôt que de toujours crier haro sur les lipides, on ferait mieux de se focaliser sur le sucre ajouté, véritable fléau actuel, responsable quant à lui de la stéatose hépatique (encore appelée maladie du foie gras), de l’augmentation du diabète et de son cortège d’effets secondaires et bien entendu, de l’épidémie d’obésité. Car c’est bien le sucre, et plus spécifiquement le fructose, qui engendre le stockage des graisses. Trop de sucre conduit à la fabrication de triglycérides qui seront alors mis en réserve au niveau de la ceinture abdominale, formant de la graisse viscérale délétère.
    Si vous voulez prendre soin de vous, n’éliminez pas le gras, traquez plutôt les sucres cachés dont l’industrie nous gave.

Moi aussi je donne mon avis