14 plantes sauvages comestibles : guide pratique

De nombreuses plantes sauvages prolifèrent dans les jardins. La bonne nouvelle ? Certaines d’entre elles sont comestibles. Une fois lavées, elles peuvent être cuisinées de multiples façons et agrémenter vos plats. Petit tour de ces végétaux que l’on peut manger, sans avoir un euro à débourser.

Rédigé par Amélie, le 28 Jun 2020, à 14 h 20 min

11. L’égopode, un excellent légume sauvage mais une plante haïe des jardiniers

Cette plante herbacée prolifère dans nombre de jardins. Pour s’en débarrasser, une bonne solution est de la manger… même si ça ne suffira pas ! Car cette « Herbe aux goutteux » est indestructible et sait se faufiler partout.

L’égopode dans toute sa splendeur et sa légèreté © Tibesty

Les feuilles d’égopode (Aegopodium podagraria) peuvent agrémenter plusieurs plats : en salades lorsqu’elles sont jeunes et tendres, et plus tard, lorsque plus dures, en soupes, tartes ou encore quiches.

L’égopode peut être confondu avec la cigüe qui est mortelle : on ne ramasse que lorsqu’on est sûr ou en compagnie de quelqu’un de compétent ! Il ressemble aussi au maceron et à l’angélique des bois : tous deux comestibles….

12. La grande mauve

Aussi appelée Mauve sylvestre (Malva sylvestris) ou Mauve des bois, on peut utiliser ses pétales pour décorer une salade, ou bien les cuisiner comme des épinards, cuite en soupe, en farce ou en ragoût, ce qui nécessite de pouvoir passer un certain temps pour en cueillir en abondance !

Très facile à repérer et unique en son genre, la grande mauve est une belle plante sauvage au charme naturel dont les fleurs roses attirent les insectes utiles © petrovichlili

Véritable légume, elle est cultivée et consommée depuis la Préhistoire ! Elle est riche en sels minéraux, vitamines A, B1, B2 et C, en protéines complètes, en fer et en calcium.

Les fruits circulaires de la mauve, dont la forme évoque un fromage) sont très tendres une fois débarassés de leur calice, et peuvent se grignoter en salades.

13. Le plantain lancéolé, une plante sauvage comestible au petit goût de champignon

On peut utiliser les feuilles de cette plante herbacée en salade. Poussant essentiellement dans les pâturages, elle réapparaît tous les ans d’avril à octobre.

Voilà une salade que tout le monde écrase sans même savoir qu’elle se mange © alybaba

Au passage, le plantain (Plantago lanceolata) a également est également efficace en application sur des piqûres notamment d’abeilles ou de guêpe.
Piqué·e en randonnée loin de tout ? Mâchez quelques feuilles de plantain pour en faire un cataplasme sur votre piqûre, vous serez largement soulagés !

14. La bardane

On la trouve dans les forêts. Cuites dans de l’eau, les jeunes feuilles ont en fait un goût d’artichaut. Les pétioles des feuilles peuvent se manger crus ou cuits lorsqu’ils ne sont pas amers, et qu’on peut même les faire lacto-fermenter.

À première vue on ne penserait pas qu’il s’agit d’une plante comestible © Wagner Campelo

Les jeunes pousses de bardane (Arctium lappa), tout juste sorties de terre, aussi se mangent crues après les avoir peler au préalable pour en éliminer la partie amère. On peut aussi les conserver dans du vinaigre.

Article mis à jour et republié

Illustration bannière : Particulièrement répandu, le plantain lancéolé est pourtant méconnu pour sa comestibilité © Ruud Morijn Photographer
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Originaire de Brest en Bretagne, elle aime sa rade, son port et ce qu’il en reste. La musique et les bouquins aussi. Installée à Lille pour étudier le...

12 commentaires Donnez votre avis
  1. quel dommage que mon ordinateur et Internet rament, ça m’empêche de bien naviguer sur votre site.

  2. quel dommage qu’Intenet chez moi rame, car ça me démotive de regarder votre site.

  3. super

  4. super interessant mais vous devrier expliquer comment ont le prepare et tout et en mettre plus mais chapo

  5. moi en personne dit que c’est un tissu de bêtises, même si ça part d’un bon sentiment !
    1) oubliez le sucre, ce poison
    2) oubliez les fritures, ces tueuses d’artères
    3) rédigez vos articles plus succinctement, plus compréhensiblement, et enfin plus clairement, mais plus scientifiquement !
    4) il manque plein de plantes : relisez le livre de Couplan ! et recopiez telle quelle une page par jour : ça sera beaucoup mieux (pour le remercier vous n’aurez qu’à lui offrir une bouteille de vin, il sera content, non ? °

  6. juste pour dire que les fleurs de mauve peuvent être utilisées contre les maux de dents

  7. Bonjour,

    Pour l’ortie on peut l’utiliser en soupe ou en pesto, c’est très bon! Haché finement, les feuilles revenues dans de l’huile et de l’ail font une bonne tapenade! Attention cependant où il a poussé, comme toutes les plantes de grand chemin, si du désherbant a été appliqué il y a peu, cela peut-être dangereux!

    pour le plantain, il faut bien regarder à ce que les feuilles aient 5 nervures, c’est uniquement à cela que vous pouvez les reconnaitre.

  8. Chère Amélie, c’est certain que dans mon prochain appartement, et c’est pour cette année, c’est ce que je vais faire sur ma terrasse. Merci pour l’idée.

  9. ne pas confondre l’egopode et la sigüe qui est toxique.

  10. bonjour,
    il faut faire tres attention avec les ombellifères, beaucoup se ressemblent et certaines sont toxique! difficile d’etre sur pour l’egopode..
    Pour ce qui est de la bardane, les feuilles sont utilisées pour les vertus médicinales comme la racine, mais pour les manger…bof!c’est plutot la hampe florale qu’on consomme jeune! et le cabaret des oiseaux,c’est le cardère, une variété de chardon, pas la bardane!

  11. ATTENTION au sureau! Le sureau comestible n’est pas une plante herbacée, c’est un arbre. Le sureau herbacé est TOXIQUE. miniherbarium.canalblog.com/archives/2009/08/25/14849377.html

Moi aussi je donne mon avis