10 conseils pour réduire son empreinte écologique en vacances

Relax, déconnectés, en voyage plus qu’à la maison, les Français ont tendance à mettre de côté les bonnes habitudes écocitoyennes mises en place au quotidien. Pourtant, même loin de chez soi, les écogestes pour limiter notre empreinte écologique en vacances – oui, même en vacances – peuvent bien nous suivre… Parce que finalement on y est déjà bien habitué·es à présent et ça coûte peu si ce n’est pas moins !

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 7 Jul 2021, à 18 h 19 min
10 conseils pour réduire son empreinte écologique en vacances
Précédent
Suivant

3. Comme à la maison, limiter sa consommation d’eau pour réduire son empreinte écologique en vacances

Entre la consommation habituelle pour l’hygiène et la cuisine, l’arrosage, la piscine et autre, un touriste utilise en moyenne 880 litres d’eau par jour !

empreinte écologique en vacances

Économisez l’eau © Zurijeta

Si l’utilisation de l’eau est incontournable et vitale, on peut tout à fait en limiter la consommation.

Par exemple, si vous résidez quelques jours dans un hôtel, vous pouvez préciser au personnel que vous n’avez pas besoin de draps propres quotidiennement pour éviter le gaspillage de l’eau. Après tout, chez vous, vous ne les changez pas tous les jours, n’est-ce pas ?

4. Choisir le bon hôtel

Vous pouvez encourager les démarches responsables en vous renseignant sur les pratiques de l’hôtel où vous comptez résider. La direction de l’hôtel applique-t-elle des mesures concernant le gaspillage de l’eau par exemple ? Quelle est la politique de traitement des déchets ?

empreinte écologique en vacances

L’hôtel de votre choix est-il écoresponsable ? © Monique Pouzet

Pour vous aider, il existe des labels garantissant les bonnes pratiques des établissements comme Eco-gite, Gîte Panda WWF ou encore la Clef Verte.

Le label « La Clef Verte » par exemple se base sur 7 critères environnementaux, attribués et réévalués chaque année :

  • La gestion environnementale générale : respect de la législation, responsabilité sociale, formation des employés…
  • La gestion de l’eau : achat d’équipements spécifiques, récupération des eaux pluviales…
  • La gestion de l’énergie : ampoules basse consommation, réduction de la consommation…
  • La gestion des déchets : réduction à la source, tri sélectif…
  • L’utilisation de produits respectueux de l’environnement : achats responsables ;
  • L’aménagement des espaces du cadre de vie, pour les campings notamment : respect des règlementations en vigueur…
  • L’éducation à l’environnement des touristes et des employés.

Lire page suivante : suite des gestes à accomplir même en vacances

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. J’aime voyager en ayant un impact moindre sur notre jolie planète, malheureusement certaines destinations ne peuvent échapper à l’avion… pouvez vous préciser quelles agences ou compagnies aériennes redistribuent l’argent à des éco actions? Merci

    • Toutes les destinations sont accessibles à qui veut vraiment y aller 😉

  2. That is really fascinating, You’re an excessively professional blogger. I have joined your rss feed and sit up for looking for more of your wonderful post. Also, I have shared your web site in my social networks

  3. Les hotels ne changent pas les draps tout les jours. Si vous laissez vos serviettes par terres, ils les changent. donc ne laissez pas les serviettes par terre.

  4. Je pars en vacances en co-voiturage, c’est bon pour la planète mais aussi pour le porte-monnaie, ce n’est pas négligeable. J’ai la chance d’aimer la France ou en tous cas l’Europe en général, ce qui m’évite de prendre l’avion plusieurs fois dans l’année … je reconnais qu’il faut faire un effort pour cela, la facilité voudrait que je saute dans ma voiture pour aller très vite où j’ai envie. Pour tous les jours, les courses à moins de 3/4 kms de la maison, c’est le vélo et le sac à dos. Bien évidemment, si j’avais une famille de 4 enfants, ce serait difficile, si je travaillais aussi, ce qui n’est plus mon cas … donc on peut faire des choses mais certains plus que d’autres …

Moi aussi je donne mon avis