La vitre du futur sera écologique

Les vitrages du futur qui équiperont les maisons vertes et qui sont en préparation dans les laboratoires R&F des géants du secteur comme St-Gobain n’ont vraiment plus rien à voir avec leurs ancêtres des siècles passées.


Le vitrage du futur a plusieurs qualités intrinsèques.

Les vitres du futur pour habitation passive sont des concentrés de technologies qui les rendent écologiques et très économiques.

Le vitrage moderne est autonettoyant

La couche de dioxyde de titane qui protège les vitres des salissures organiques a un grand avantage : en dissolvant les micro-déchets organiques qui se déposent sur sa surface, la couche dioxyde de titane permet que la vitre reste propre en les dissolvant sous l’action des ultraviolets.

  • Donc, et là est l’intérêt, pas besoin de dépenser des produits détergents ou chimiques pour les nettoyer ni de l’énergie pour grimper le long des tours… La pluie elle-même ne laisse pas de tâches : elle s’étale puis s’évapore.


La vitre du futur est isolante

Le vitrage moderne est multicouches. Entre les couches, un espace « vide » rempli d’un gaz isolant, l’argon qui est plus lourd que l’air. Les couches de verre sont renforcées par des couches invisibles de métal qui renforcent l’imperméabilité (et donc l’isolation) des vitres. Au final, une meilleure isolation phonique et thermique. Des économies à la clé et un gain pour l’environnement.

Developpement durable article

 


La vitre moderne filtre la lumière

Vous voulez faire varier la luminosité de votre intérieur ? Ce sera bientôt possible chez vous comme ça l’est déjà dans certaines voitures.

  • Grâce à d’ultra fines couches de sels métalliques incorporés dans la vitre, il sera possible d’utiliser un variateur pour faire amoindrir ou agrandir la luminosité entrante. Un courant basse tension agit sur les sels métalliques… c’est la magie des vitrages électrochomes.


La vitre du futur est chauffante

L’intérieur de la vitre de votre future habitation sera peut-être chauffante et vous permettra de gagner jusque 3 degré par pièce en hiver. Comment ?

  • C’est la face intérieure de la vitre qui dispose d’une fine couche métallique qui transforme en chaleur le courant généré par les électrodes incorporés dans le vitrage. Astucieux et efficace.

Enfin, bien que cela ne soit pas un avantage écologique en soi, il faut signaler que la vitre du future est ultra résistance et se casse très difficilement. Les feurs de verres collées par une pellicule de plastique souple, invisible et super résistante. Cela rend le vitrage plus sûr : s’il se casse, le verre reste collé au plastique

   * Le dossier Habitat écologique