Le vin français. Attention, c’est chaud !

Rédigé par Consoglobe, le 14 Dec 2009, à 16 h 08 min

En cette période de grand froid, rien de mieux que la dégustation d’une bonne boisson chaude ! Enivrant et bienfaisant, le vin chaud, issu d’une très ancienne tradition populaire de Scandinavie et d’Europe de l’Est, occupe désormais une place importante dans le coeur des amateurs comme des buveurs invétérés du monde entier. Des instants chaleureux pourtant ternis par la crainte des vignerons quant à l’avenir du vin français

Le vin chaud, les bienfaits de la tradition

Le vin chaud, c’est du vin (souvent rouge) que l’on fait chauffer jusqu’à frémissement, en le sucrant et en y ajoutant des fruits ou/et des épices. Traditionnellement dégusté avec du pain d’épices, le vin chaud est LA boisson qui accompagne le diner de Noël en Scandinavie. Et nous comprenons aisément pourquoi. Cependant, bien que le vin chaud soit de plus en plus apprécié en Europe, et ce, depuis le Moyen âge, sachez que les recettes varient de régions en régions.

Vin chaudAttention ! Le vin chaud a la réputation de ne pas contenir d’alcool, car ce dernier est sensé s’évaporer à une température s’élevant à 80°C. Toutefois, tout le monde ne prépare pas son vin chaud de la même façon ! Alors, ne vous méprenez pas. Certes il s’agit d’une délicieuse boisson chaude, mais gare à son effet pervers, d’autant que le vin chaud est souvent servi dans des gros gobelets ou des mugs…

Existe-t-il du vin chaud bio ?

Labellisée AB, la marque Provence d’antan propose un coffret contenant tous les ingrédients nécessaires à un bon vin chaud…bio. Il s’agit d’une préparation à base de plantes bio, d’épices bio et de fruits bio.

En privilégiant les producteurs et les coopératives de Provence, la marque Provence d’antan s’inscrit sans conteste dans une démarche de développement durable. La marque propose ainsi des produits bio fabriqués de manière artisanale, associant les saveurs de plantes aux vertus bienfaisantes. Goûtez-y !

Provence d'antan

Quel goût aura le vin à l’avenir ? ?

Le réchauffement climatique ou comment remettre en cause les traditions et les cultures au sein d’un même pays…

Ce n’est pas nouveau, les vins français ne sont pas amis avec les hausses de température liées aux émissions de gaz à effet de serre. Sauf que la situation devient alarmante.

En Bourgogne, les sommeliers et les vignerons sont inquiets du changement de goût du fameux pinot noir. Ce dernier serait "plus sucré, plus alcoolisé, moins fin" en raison du réchauffement climatique. L’université de Bourgogne et le CNRS ont d’ailleurs mené l’enquête sur le climat et le vignoble français. Résultat : sur les cinquante dernières années, ils ont constaté une avancée de douze ou treize jours des dates de vendanges.

Si aucune solution n’est apportée rapidement pour remédier à la situation, en 2100 les bourgognes auront les caractéristiques des vins méditerranéens, et le sud de la France sera trop chaud pour cultiver des vignes…Il nous reste plus qu’à profiter pleinement (mais modérément) des saveurs uniques des bons vins français dès maintenant…

Bonne nouvelle !

  • Les vignes bio ont connu une croissance de 20 % entre 2006 et 2007 !

Lire également sur l’alimentation bio

Article sur le vin rédigé par Elwina, déc 2009

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !



2 commentaires Donnez votre avis
  1. j’ai remarqué que mon voisin bio consomme beaucoup plus de carburant que mon autre voisin qui a ses vignes enherbées les tracteurs du premier font beaucoup de poussière qui pollue les tracteurs au printemps tourne du matin au soir ,le deuxième le tracteur ne fait pas de poussière lorqu’il coupe l’herbe pour moi il est beaucoup plus respectueux le l’environement et du réchauffement climatique

    • Je pense comme vous, être en bio, veut dire plus de traitement, donc plus de passage de gros tracteur, gros mangeur de carburant, et gros pollueur. Alors là est un vrai débat.

Moi aussi je donne mon avis