Un observatoire pour les aides aux énergies renouvelables

L’augmentation des travaux d’économie d’énergie chez les particuliers est un phénomène qu’il est parfois difficile de quantifier et d’apprécier en France.

L’Etat et les collectivités ont fait des efforts pour inciter les particuliers et les entreprises à rénover leur habitations ou locaux mais les incitations financières sont très diverses. Que l’on habite à Brest ou à Chambéry et l’on ne reçoit pas le même montant lorsque l’on installe des panneaux photovoltaïques sur son toit.

L”étude de l’observatoire des subventions proposée par consoneo.com permet enfin de quantifier ce phénomène en plein développement.

Cet outil pourrait permettre de substantielles améliorations dans les dispositifs d’attributions d’aides.

Un benchmarking des pratiques environnementales

Les données récoltées par amane energy pour le compte de consoneo.com sont donc précieuses pour évaluer les différences de traitements entre les territoires.

Ce recueil des bonnes pratiques permet de comparer les différentes mesures prises par les différentes collectivités. Et de choisir où il fait bon installer un panneau photovoltaïque ou une éolienne.

Le constat qui a conduit à l’établissement de ce projet est tout simple : si une large majorité des Français est favorable aux énergies renouvelables, le principal frein qui empêche pour beaucoup de franchir le pas est celui du coût.

Le coût est en effet un frein considérable au développement des énergies renouvelables en France.

L’étude permet donc d’établir un classement des collectivité remettant en perspective les aides publiques alloués à cette filière, surtout lors d’une période où les énergies renouvelables sont de plus en plus souvent décrétées comme trop coûteuse.

Faire jouer la concurrence entre les collectivités

Cette étude permet donc de mettre en valeur les actions incitatives menées par les collectivités territoriales et l’on constate, in fine, le foisonnement d’aides qui ont vu le jour ces dernières années : pas moins de 3320 aides et subventions existent.

Cet observatoire permet donc de donner un classement des régions en fonction des dotations qu’elles accordent. Cela permet de constater une forte différence de traitement entre les régions.

L’un des objectifs non avoués de cet observatoire est ainsi de faire jouer une certaine forme de concurrence entre les collectivités avec pour but ultime que les encouragements augmentent à terme.

Cet étude sera donc utile à de nombreux acteurs  : les professionnels qui pourront décompter les aides de l’Etat lors de l’établissement d’un devis, les banques lors de l’établissement d’un prêt bancaire et bien entendu, les différentes collectivités territoriales.

*

Sur les énergies renouvelables :