Transport. L’éco-conduite en 10 leçons

Transport. L'éco-conduite en 10 leçons

L’éco-conduite est un ensemble de principes qui favorise l’optimisation de la conduite afin de réduire ses niveaux de consommation mais aussi d’émissions de CO2. Parmi ces gestes simples, vous en connaissez probablement déjà…Mais une piqûre de rappel n’est jamais de trop pour prendre une bonne fois pour toutes les bonnes habitudes !

Eco-conduite : des gestes simples

L’éco-conduite : de nombreux avantages

L’éco-conduite permet de limiter l’impact de vos déplacements sur l’environnement, de réduire votre consommation de carburant par rapport à une conduit nerveuse, mais aussi de limiter les coûts d’entretien de votre véhicule. En effet, aussi bête que cela puisse paraître, une conduite souple ménage la mécanique et les pneumatiques du véhicule.

Par ailleurs, autre aspect important, l’éco-conduite réduit les risques d’accident de 10 à 15 % en moyenne.

Adopter l’éco-conduite en dix gestes simples

1. Vérifiez régulièrement l’état correct de votre véhicule. Si ce dernier est mal entretenu, cela peut engendrer une surconsommation de carburant de 25 % !

2. Jetez un coup d’oeil sur la pression des pneus environ tous les deux mois. Les pneus sous gonflés entrainent un consommation supplémentaire inutile (un sous gonflage de 0,5 bar = 2,4 % de consommation supplémentaire).

3. Conduisez de manière souple. Démarrez en douceur, anticipez vos gestes en privilégiant le frein moteur plutôt que la pédale de frein, notamment. Une conduite “sportive” en ville peut augmenter la consommation de 40 %.

4. Coupez votre moteur si vous vous arrêtez plus de 20 secondes. Le redémarrage du moteur consomme moins par rapport à un moteur qui tourne dans le vent pendant de longues secondes voire minutes.

5. Utilisez l’éco-comparateur de l’ADEME qui permet de mesurer l’impact environnemental des différents types de trajets et des modes de transport envisageables.

6. Préférez le covoiturage chaque fois que vous le pouvez : pour se rendre au travail, partir en vacances etc.

7. Réduisez votre vitesse. 10 km/h en moins sur l’autoroute permet jusqu’à 5 litres de carburant économisés !

8. Pour les petits trajets ou chaque fois que cela vous est possible, utilisez les transports en commun, le vélo ou la marche à pied.

9. Votre véhicule n’est pas une mule, ne le chargez pas trop : comptez 5 % de plus de consommation de carburant pour 100 kg de plus.

10. Lorsqu’il faut chaud, n’exagérez pas sur la climatisation ! Celle-ci peut engendrer une surconsommation de carburant des véhicules pouvant atteindre 25 % en ville.