Tour du monde. A la découverte de l’eau !

Saviez-vous qu’1,1 milliard d’êtres humains n’a pas accès à l’eau potable et, qu’en 2025, ce chiffre s’élèvera à 5 milliards si personne ne fait rien ? Il nous faut agir, et vite ! Comment ?

C’est la question à laquelle 2 jeunes diplômés vont tenter de répondre en voyageant à travers 35 pays à la découverte d’acteurs oeuvrant pour une répartition équitable de cette ressource en voie de disparition et toujours source de conflits. Une aventure de 550 jours qui s’annonce instructive et palpitante…Départ prévu le 18 novembre prochain !
Developpement durable article

Source photo : Nathalie Jouat, oceko.info

« Entre Deux Eaux », une aventure scientifique au service de l’eau

La diminution des quantités d’eau disponibles ne peut expliquer à elle seule le nombre croissant d’hommes, femmes et enfants, qui ne peuvent bénéficier d’eau potable. Les problèmes de gestion et de répartition de cette ressource vitale ne font en effet qu’accentuer cette tendance :

  • certains pays ont trop d’eau et d’autres en manquent, d’où des catastrophes naturelles aux conséquences souvent dramatiques (sécheresse, inondation…).

Developpement durable article
S’il existe bien sûr des actions en faveur d’une meilleure gestion de l’eau,

  • « Seulement un petit nombre d’entre elles ne s’arrêtent pas aux frontières et entreprennent des actions transnationales, non seulement dans le but de partager l’eau équitablement entre leurs peuples, mais également de l’utiliser comme un vecteur de paix », comme nous l’expliquent Benjamin Noury et Emeline Hassenforder, qui ont donc décidé de se lancer dans un « tour du monde » au service de l’eau.

En effet, tout juste diplômés de l’ESC Lille et après un mémoire sur le management des ressources en eau, ces deux jeunes ch’tis d’adoption de 23 ans ne pouvaient pas rester les bras croisés.
C’est ainsi qu’ils ont créé le projet, « Entre Deux Eaux », voulant approcher de plus près ceux qu’ils appellent « des ambassadeurs de paix ».

Objectif de ce voyage et rencontres en terres (et en eaux !)  inconnues ? Analyser des projets de collaboration transfrontalière sur l’eau entre les pays, les peuples, et les ethnies, en connaître les obstacles, les risques, les succès ou les échecs.

Comment ? Grâce à des outils de management de projet et en collaboration avec un laboratoire de recherche, ils vont décortiquer les interviews réalisées sur le terrain et analyser scientifiquement ces projets afin d’en comprendre les enjeux et les paramètres.

Pourquoi ? A la fois pour sensibiliser le public sur ces sujets, à travers la publication d’un livre, mais aussi – et surtout- pour aider les porteurs de projets futurs desquels dépendront en grande partie l’avenir de la préservation de cette ressource qu’est l’eau…

35 pays, 22 projets à étudier, 550 jours : impossible n’est pas français !

De novembre 2008 à mai 2010, ce ne sont pas moins de 22 projets de coopération pour  11 bassins hydrographiques répartis dans 35 pays et sur 4 continents que vont étudier nos deux globe-trotters. Et les zones où ont lieu des conflits liés à l’eau ont été particulièrement ciblées.

Developpement durable article
Associations, ONG, entreprises, institutions publiques, etc. : les acteurs rencontrés seront très variés, avec des projets allant de la construction de barrage à la négociation d’accords humanitaires… Autant dire que leur voyage ne s’annonce pas comme un long fleuve tranquille !

 Séduit par leur démarche, ConsoGlobe a ainsi décidé de suivre Benjamin et Emeline tout au long de leur périple d’un an et demi. Vous pourrez ainsi découvrir régulièrement sur notre site leurs propres témoignages, au travers de vidéos et/ou d’articles, mais aussi les encourager, leur poser des questions…

Pour d’ors et déjà faire plus ample connaissance avec eux, en savoir plus sur leur « aventure » et ses objectifs à court comme à long terme, rendez-vous sur le site d’Entre Deux Eaux.
Developpement durable article
Vous voulez commencer à les encourager, savoir comment vous pouvez les soutenir ? N’hésitez pas à leur écrire : entredeuxeaux@gmail.com

En savoir plus :