Les téléviseurs, facilitez leur recyclage

En 2007,  5,5 millions de télévisions ont été jetées par les Français, mais 20 % seulement ont été collectées puis recyclées. Et pourtant, depuis le 15 novembre 2006, une filière de récupération et de valorisation a été mise en place avec des points de collecte de nos  téléviseurs en fin de vie chez les distributeurs et dans les déchetteries.

Si on dénombre aujourd’hui 10 000 points de collecte (8.500 chez les distributeurs et 1.500 en déchetteries), toutes les déchetteries de France devraient être équipées pour le tri sélectif . Le Simavelec (Syndicat des industries de matériels audiovisuels électroniques) espère ainsi passer au recyclage de 50 % des postes de télévision jetés dès 2009, et de 70 % en 2013.

En 2008, 30 millions d’euros devraient être consacrés à la collecte (50 %) et au traitement des anciens téléviseurs (50 %), contre 15 millions en 2007. Par ailleurs, sachez que ce coût est  principalement financé par l’écotaxe (ou éco-participation) imposée lors de l’achat de votre nouvel équipement.

Les écrans plats, un recyclage difficile

Developpement durable article

Aujourd’hui, 98 % des télés collectées de manière sélective sont à tube cathodique. Une proportion qui devrait diminuer avec l’avènement des écrans plats (LCD et plasma) qui constituaient trois ventes de téléviseurs sur quatre en 2007. En 2015, la moitié des télévisions jetées devrait être à écrans plats…

Et, si ces les écrans plats contiennent moins de polluants, leur recyclage coûterait deux fois plus cher que celui des téléviseurs cathodiques car il faut deux à trois fois plus de temps pour les démonter.  De plus, leur durée de vie est nettement plus courte (3 à 4 ans).

Pire : selon Eco-systèmes, un des trois éco-organismes (avec Ecologic et ERP) chargés de leur retraitement en France , le recyclage des écrans plats s’avère quasi impossible à l’heure actuelle car aucune technique n’est encore opérationnelle  pour retraiter ces produits. Or, en 2020, l’éco-organisme estime que la quantité d’écrans plats à recycler devrait atteindre 1,4 million de tonnes.

Une loi pour nos déchets électroniques

Developpement durable articleEn France, la quantité de déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE ou D3E) issue des ménages est estimée à environ 16 kg par an et par habitant. Seuls 2 kg font aujourd’hui l’objet d’une collecte sélective.

Or, les DEEE font l’objet d’une directive européenne (2002/96/CE), transposée en droit français par le décret n°2005-829 du 20 juillet 2005. Cette directive indique que 4 kg de DEEE par habitant et par an doivent désormais être collectés.

La directive fixe également des objectifs de recyclage et de valorisation par catégories d’appareils : selon les catégories, 70 à 80 % de ces appareils devront être valorisés.

Pour les téléviseurs cette loi fixe un taux de recyclage de 65 % et un taux de valorisation de 75 % du poids du produit.

Alors, n’attendez plus, déposez votre ancien  téléviseur dans une déchetterie équipée ou rapportez-le à un distributeur lors de l’achat d’un nouveau téléviseur : la reprise est gratuite et obligatoire.

Pour connaître le point de collecte le plus proche de chez vous, rendez-vous sur le site SINOE , la base de données des déchets créée par l’ADEME.

*

Sur le recyclage :