SNCF : du covoiturage aux AMAP ?

Il y a quelques semaines, la SNCF nous a présenté ses voeux mais aussi (et surtout) ses projets et stratégies en matière de mobilité durable.
Annonces concrètes ou effets d’annonce : les informations ont été distillées tout sauf au compte-goutte. consoGlobe a fait un peu le tri et en a  retenu 3 qui concernent directement les voyageurs.

SNCF : un train de retard, une voiture d’avance ?

En partenariat avec Green Cove Ingénierie (éditeur du site 123envoiture.com), la SNCF a lancé son propre service de covoiturage. Son originalité par rapport à ceux déjà existants ?

  • Un affichage dans les  gares des offres de covoiturage au départ de celles-ci.
  • Une application sur téléphone mobile permettant d’accéder aux offres de covoiturage disponibles à chaque arrêt du train dans lequel l’utilisateur se trouve.

L’ensemble des trajets de covoiturage est également disponible sur un site internet (covoiturage.transilien.com) d’où l’utilisateur peut créer un compte, ses demandes ou offres de trajet.

A noter que la SNCF réserve des places de stationnement aux covoitureurs disposant d’un macaron à télécharger sur le site (Reste à savoir s’il n’y a pas des risques d’abus…).

Un défaut (provisoire espérons) : l’offre de covoiturage n’est proposée qu’au départ et à destination de gares franciliennes (réseau Transilien)… Impossible pour le moment de créer un compte si vous êtes originaire de Lille, Lyon, Marseille…