Mon sérum beauté personnalisé

Utiliser un sérum est conseillé pour traiter les besoins spécifiques de la peau. Les sérums sont souvent plus concentrés et agissent plus profondément. Oui mais voilà ils sont souvent plus onéreux et on ne sait pas toujours très bien comment les utiliser. La Nature peut nous aider. Voici les explications et conseils de Julien Kaibeck,  aromathérapeute de chez Pranarôm.
Developpement durable article

Qu’est-ce qu’un sérum pour le visage ?

Un sérum pour le visage, c’est souvent un tout petit flacon rempli d’un liquide précieux, le tout dans une jolie boîte. De la poudre aux yeux ? L’effet du sérum est supposé plus intense que celui de la crème quotidienne. En effet, tout sérum qui se respecte contient un maximum d’agents actifs et pénètre au coeur de la cellule cutanée.

  • Toutes les textures sont disponibles (huile, baume ou  gel), mais toujours plus légères que celles du soin quotidien. Il est en effet recommandé d’utiliser le sérum en dessous de la crème, sur le cou et le visage, ou sur la zone à traiter (cernes, boutons).
  • La plupart des sérums sont des soins ultra hydratants qui promettent de lutter contre les rides. A la vitamine C ou aux actifs dermatologiques, ils lissent la peau et illuminent le teint.

Comment réaliser un sérum chez soi ?

Compliqué tout cela ? Pas du tout. Il est même facile de réaliser un sérum chez soi. En fonction du problème à traiter, on choisira des ingrédients différents, mais la recette la plus sûre reste la même : une synergie d’huiles végétales nobles, avec quelques gouttes d’huiles essentielles traitantes.

  • Si vous avez la peau grasse par exemple, optez pour 60 gouttes du mélange à parts égales d’essence de citron et d’huile essentielle de géranium rosat et de lavande aspic dans 10 ml d’huile de jojoba (même profil que le sébum).
  • Pour au contraire hydrater profondément et assouplir la peau sèche, optez pour 60 gouttes d’un mélange aromatique bois de rose – ciste ladanifère dans un alliage d’onagre et de noyau d’abricot.

Developpement durable articleHuile essentielle de Ciste Ladanifère bio

Beaucoup de recettes sont possibles selon la même démarche : diluer 3 % d’huiles essentielles dans une ou plusieurs huiles végétales. Les huiles végétales nourrissent la peau en acides gras essentiels, tandis que les molécules aromatiques travaillent en profondeur pour assainir, stimuler ou apaiser.

Attention cependant à toujours bien se renseigner sur la toxicité de l’huile essentielle utilisée et à éviter le contour de l’oeil. Un recours à la littérature est nécessaire.
Enfin, on veillera à conserver le sérum à l’abri de l’air et de la lumière et à le consommer rapidement.

Sérum “maison” ou sérum du commerce ?

Si se fabriquer un sérum aromatique est si facile, pourquoi dès lors encore en acheter dans le commerce ? Vous ne pouvez pas recopier à l’identique les formules disponibles dans le commerce car beaucoup de sérums combinent l’action d’actifs très variés.
Developpement durable article
Un extrait d’airelle rouge de Finlande est par exemple plus difficile à obtenir qu’une huile essentielle. C’est pourquoi il est bon de se renseigner sur le produit que vous convoitez.

  • Si sa recette vous semble simplissime, vous pouvez estimez que l’effet de votre propre sérum huileux sera comparable.
  • Si par contre il contient un actif miracle, il ne vous restera plus qu’à savoir si vous êtes convaincu(e) ou si vous adhérer au rêve. Car avant tout, l’important c’est aussi de vous faire plaisir.

Retrouver tous les conseils et recettes d’aromathérapeuthes professionnels dans votre nouvelle rubrique Aromathérapie