Savon d’Alep : assèche-t-il la peau ?

Fruit d’une recette ancestrale syrienne 100 % naturelle, le véritable savon d’ Alep n’en finit plus d’attiser la curiosité.

Grâce à ses vertus réparatrices et hydratantes reconnues, le savon d’Alep est particulièrement recommandé pour les peaux sèches et sensibles. Pourtant, la savon d’Alep a parfois la réputation d’assécher la peau…Qu’en est-il exactement ? Le savon d’Alep agresse-t-il vraiment la peau ? 

Le savon d’Alep : ami des peaux sèches ?

Exempt de tout adjuvant, de conservateur, de parfum, de matière grasse animale et minérale, le véritable savon d’Alep est considéré comme hypoallergénique.

Biodégradable, le véritable savon d’Alep est constitué de deux huiles naturelles : l’huile d’olive pour ses propriétés hydratantes, et l’huile de baies de laurier pour son action désinfectante. Ainsi, le savon d’Alep original a été conçu pour maintenir l’équilibre biologique de la peau.

savons-alep  

Qui est responsable du dessèchement de la peau ? 

Les savons classiques, utilisés chaque jour, ont tendance à assécher la peau. Et pour cause, ils contiennent de la glycérine, un agent hydratant qui a pour fonction de base d’adoucir la peau.

Or, l’usage trop fréquent de la glycérine peut produire l’effet inverse et irriter la peau en puisant l’eau issue de l’épiderme.

Pour ne pas dessécher la peau, l’idéal est que le taux de glycérine présent dans le savon ne dépasse pas 10 %

Dans le cas des savons d’Alep, le taux de glycérine utilisé varie selon les savons. Tandis que le savon d’Alep traditionnel n’en contient pas du tout (exemples : savon d’Alep Pure olive, savon d’Alep Supérieur), le savon d’Alep Premium peut contenir jusqu’à environ 5 % de glycérine.

savon-alep

Par ailleurs, la soude, ingrédient de base du savon classique est aussi indispensable pour la conception du savon d’Alep, puisqu’elle contribue à la saponification.

Or, la soude qui est un co-produit du chlore, peut assécher, voire irriter la peau en cas de quantité trop importante dans le savon.

Cependant, le savon d’Alep affiche un taux de soude ne dépassant pas 0,5 % dans sa composition. De plus, il s’agit très souvent de soude caustique naturelle (sel de mer). Pas de quoi donc dessécher la peau au point de l’irriter et de la tirailler…à première vue…

Faux savons d’Alep-Ouvrez l’oeil !

Lorsque vous achetez un savon d’Alep sans vraiment vérifier sa composition et son origine, vous risquez de tomber sur un «faux» savon d’Alep (surtout si celui-ci prétend être composé de 80 % de laurier et qu’il est vendu à très petit prix !)

Or, ces vulgaires copies, malheureusement répandues sur le marché, sont très souvent fabriquées selon les mêmes procédés que les savons classiques. Ainsi, quand certains savons d’Alep affichent 40 % de laurier, ils en possèdent que 15 %, par exemple.

D’autres fabricants vont plus loin et remplacent l’huile d’olive ou l’huile de laurier par de l’huile de palme ou de coprah. Soyez donc vigilants !

suivant

Suite de l’article sur le savon d’Alep et la peau sèche

Lire également sur les cosmétiques bio