Réduire l’impact environnemental du transport de vos objets

Réduire l'impact environnemental du transport de vos objets
Vous aimez ? Partagez :

Lorsqu’il est question de se déplacer écologiquement, la plupart des gens sont conscients des différentes options disponibles pour réduire leur empreinte carbone. On se déplace moins en voiture favorisant les transports en commun ou le vélo, on profite du beau temps pour faire son trajet vers le bureau à pied et on pratique le covoiturage quand on est obligé d’utiliser une voiture.

Réduire les kilomètres alimentaires

Il y a également eu une vraie prise de conscience ces dernières années de l’importance de réduire les kilomètres alimentaires et les consommateurs mieux informés font un effort particulier pour acheter des produits locaux.

camion-livraisonCe qui manque toujours parmi les particuliers, c’est une conscience du gaspillage de CO2 résultant du transport routier de marchandises, souvent considéré comme un problème à résoudre au niveau industriel. Mais quand on considère que 74% des entreprises de TRM français occupent moins de 5 salariés, on se rend compte qu’une partie importante des trajets effectués dans ce secteur est effectuée par des TPE (type location avec chauffeur, artisan transporteur) faisant des livraisons pour des particuliers.

Lorsqu’on achète un meuble en ligne, qu’on déménage, qu’on fait bien écolo et qu’on utilise un site comme consoRecup pour se débarrasser d’un encombrant dont on n’a plus besoin, on a souvent besoin d’engager les services d’un transporteur de ce genre.

Le problème ici ce n’est pas seulement la consommation de carburants fossiles lors du transport de ces objets, mais le fait qu’un bon nombre de ces véhicules roulent à vide sur le trajet de retour après avoir effectué une livraison. Selon l’agence européenne pour l’environnement (1):

  • 1/3 des émissions CO2 en Europe provient du transport de fret par route
  • Soit 420 millions de tonnes de CO2 par an
  • Ou plus que l’empreinte carbone totale de l’Afrique du Sud !

Promouvoir les carburants propres

Bien sûr que la solution à long terme sera de développer et promouvoir les carburants de remplacement propres, mais entretemps, il y a des mesures que nous les consommateurs pouvons prendre pour améliorer le bilan environnemental du transport de nos propres objets.

Faire des transports groupés

Une façon très simple d’éviter le gaspillage de CO2 sur des trajets à vide est d’organiser votre livraison ou votre déménagement avec une entreprise de transport qui fait des groupages. Cela n’a pas toujours été facile pour les particuliers, mais l’arrivée d’un nouveau genre de bourse de fret en ligne qui vise les petits consommateurs a changé tout cela.

Le site Internet Shiply (2) permet aux particuliers de faire passer des annonces pour les objets qu’ils souhaitent expédier et de recevoir des devis de transporteurs qui ont des excédents de capacité sur le même trajet. Selon Shiply, à ce jour, leur système a économisé plus de 11,5 million de tonnes de CO2.

Donc la prochaine fois que vous déménagez, que vous achetez un objet encombrant en ligne, ou que vous avez besoin d’engager un transporteur, profitez du groupage pour assurer que vous aidez à réduire le gaspillage de CO2 par les véhicules utilitaires. Non seulement la planète, mais votre portefeuille vous remerciera aussi.

*

Je veux témoigner
(1) http:// www.eea.europa.eu/fr
(2) http:// www.shiply.com/fr/

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


3 commentaires Donnez votre avis
  1. j’adoollree le covoitourlage , je fais ca avec mi z’amis tout li joulr

    Bon lramadan

  2. Ce système me parait excellent d’un point de vue environnemental, toutefois, une coquille s’est glissée dans votre article : sur le site internet de Shiply, le compteur d’économies de CO2 indique 11 millions de kg de CO2, et non pas 11 millions de tonnes! ceci est à mettre en regard des 420 millions de tonnes de CO2 émis par le transport routier par an au niveau européen (11 millions de tonnes aurait représenté 2.8% des émissions annuelles du transport routier européen, ce qui aurait été énorme. 11 millions de kg ne représente que 0.0028%).
    Toutefois ce genre de systèmes n’en sont qu’à leur début et je leur souhaite un avenir radieux

  3. Les sites de covoiturage ou de colis-voiturage promettaient les mêmes bénéfices. Ces sites sont quasiment vides.
    Souhaitons bonne chance à ce site professionnel.

Moi aussi je donne mon avis