Question : acheter Local ou Equitable ? ?

Rédigé par Consoglobe, le 14 nov 2006, à 11 h 34 min

C’est vous qui le dites :

Une question sur le mode de consommation

Question déposée par Michel SM le 13-11  :Une simple question, mais qui m’embête souvent : comment concilier le commerce équitable (qui a notamment pour effet d”encourager le développement de l”économie dans les pays en développement), et la consommation responsable, qui valorise l’achat local, pour éviter le gaspillage énergétique des transports sur de longues distances ? Je remarque que plusieurs de vos produits vedettes de cette semaine sont à la fois équitables et énergivores, à cause des lieux de production éloignés… Merci de votre attention, et bravo pour votre site !

acheter local>>>Beaucoup de produits issus du commerce équitable sont des produits qui dans leur version traditionnelle sont également importés de très loin (café, thé, quinois, … coton, fibres textiles, etc…).

Alors pour ces produits, le dilemme est moins marqué. En revanche pour d’autres articles comme des cosmétiques, des produits de déco ou d’artisanat, c’est vrai qu’il faut choisir : consommer moins de C02 ou aider des producteurs pauvres et lointains.

*

Lire sur le shopping local

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !



2 commentaires Donnez votre avis
  1. Valérie,
    je vous invite à visiter notre unité de production de meubles en teck sur l’Île de Java, puis celle de certains de nos voisins locaux moins scrupuleux… Vous jugerez alors le niveau des sourires, le niveau de vie des familles et des sous-traitants, l’accès à certains avantages (santé, retraite, etc.). Je pense qu’après vous ne direz plus qu’une démarche équitable n’aide pas les petits producteurs. Vous savez, en tant que clients de ces petits producteurs, nous avons un réel impact sur nos fournisseurs. J’ai par exemple récemment interdit à un fournisseur de se fournir chez importateur belge de teck de Birmanie quand celui-ci m’as répondu “advienne que pourra” à ma question : “d’ou vient ton bois?” Si vous voulez plus d’info, n’hésitez pas : http://www.ladeco.fr

  2. En effet si pour beaucoup d’articles la question ne se pose pas, il en est qui n’ont carrément pas de réponse.

    Je ne crois pas que la question du commerce équitable soit l’AIDE AUX PAUVRES PETITS PRODUCTEURS LOINTAINS ou le SOUTIEN DE NOS PAUVRES PETITS PRODUCTEURS. Le commerce équitable n’est pas une oeuvre de charité. C’est juste du COMMERCE, mais au sens premier du terme, à savoir, un échange juste pour celui qui possède un bien qu’il veut vendre et celui qui en a besoin et veut l’acheter. Il s’agit juste de remettre les choses en ordre et de ne plus imposer la force, la domination dans les échanges.
    Le voyage des denrées à toujours existé, il ne me parait pas réaliste de vouloir le supprimer. En revanche on peu diminuer l’impact en diminuant les transport énergétivores au profit des plus écologiquement correct. De plus il serait temps que des mesures internationales soient prises pour agir sur les transporteurs. Je ne parle pas seulement de l’état des cargos poubelles qui polluent les eaux, les plages, et le reste, mais aussi des conditions d’exploitation de la main d’oeuvre humaine à leur bord. Je parle aussi de ces cargos, qui “se balladent” des jours durant, en attendant une destination finale, pendant que les GROS ACHETEURS SPECULENT, font transiter virtuellement la marchandise avant de lui faire atteindre une destination réelle. Cela se sait moins et paraît loufoque, mais renseignez vous sur le boulot des grosses boites d’import export, ou de certains métiers de la bourse…

    Bon, après avoir broyé tout ce noir,
    – je vais m’en faire chauffer un petit! (un pur délice mexicain équitable) que je vais savourer avec
    – un biscuit maison (fi des entreprise de l’industrie alimentaire),
    – au sucre de canne intégral équitable (sans sucre la patisserie n’est pas terrible, mais avec du sucre non raffiné donc qui n’a pas pollué pour être fabriqué et qui en plus est plein de minéraux et oligo éléments et d’une saveur incomparable c’est un délice),
    – à la farine d’épautre bio française (il y a des producteurs de céréales et des meuniers consciencieux!),
    – à la confiture de mirtilles bio de mon voisin agriculteur (là c’est carrément de la chance! mais il y a sûrement un producteur de fruits bio pas loin de chez vous et une grand-mère, grand-tante ou autre voisine qui vous confiera ses secrets pour réussir une confiture)…

    J’irai ensuite faire un brin de toilette avec un shampooing – gel douche 100% bio au miel (que fait faire un autre voisin appiculteur en coopérative avec d’autre producteurs pour la réalisation des cosmétiques)
    quant à ma peau à tendance sèche je n’ai rien trouvé de mieux que le beurre de karité équitablen sûr a vu du pays).

    Pour nettoyer ma salle de bain et ma cuisine, je me fais un mélange, bicarbonate de soude plus vinaigre, ça necoute pas cher et ça ne pollue pas… et ça marche!

    Bonne journée et bons choix!

Moi aussi je donne mon avis