Les produits écolo, de moindre qualité, pensent les consommateurs

Les produits écolo, de moindre qualité, pensent les consommateurs

Une étude récente publiée dans le Journal of Consumer Research révèle que les consommateurs sont moins enclins à acheter des produits “verts” car ils les pensent de moins bonne qualité.

Meilleurs pour l’environnement, mais moins bons

Quand un produit, de sa version classique, est retouché pour être plus favorable à l’environnement, plus “vert”, pour faire court, cette étude anglaise montre que les clients potentiels le croient de moindre qualité que l’original.

Pour leur étude, pilotée par le Dr George Newman de la Yale University’s School of management, les chercheurs ont déclaré à des consommateur qu’une société avait ou bien l’intention de proposer des produits d’entretien meilleurs pour l’environnement ou bien que ce gain environnemental provenait d’une autre modification.

Il s’avère qu’alors les gens sont été plus enclins à acheter un produit s’ils pensaient que ce produit n’avait pas pour objet d’être bon pour l’environnement. Ils préfèrent un produit “normal”.

produits écolo

Produits écolo, image dégradée

Et même quand les intentions vertueuses de la société ne sont pas communiquées, les consommateurs pensent que le produit souffre de problème de contrôle de qualité. Cela montre que les produits verts sont perçus comme de moindre qualité que les autres même si le produit ne se vante pas de ses qualités environnementales !

Selon le chef de l’étude, le Dr Newman ; “quand une entreprise fabrique un produit meilleur pour l’environnement, les consommateurs sont moins enclins à l’acheter si le bénéfice environnemental est perçu comme étant intentionnel plutôt que le résultat d’autres efforts.” Il ajoute : “Si une société internationale conçoit un produit plus vert, les consommateurs croient que sa qualité en a souffert car le fabricant a du sacrifier d’autres ressources au détriment de la qualité du produit.

Mais d’un autre coté, les sociétés qui cherchent à faire la publicité de leur engagement dans le commerce équitable, de leurs pratiques socialement responsable ou encore de leurs actions charitables (mécénat, …), peuvent le faire sans crainte d’affecter l’image de leurs produits“.

produits écolo

Ce point confirme peut-être pourquoi le succès des produits “écolo” est si limité et pourquoi le vrai succès de l’idée environnementale vient du fait que ce sont tous les produits “normaux” qui au fil du temps deviennent de plus en plus vertueux (moins énergivores, écoconçus, recyclables,…). La  nouvelle consommation ne se concrétise pas forcément dans des gammes spécifiques mais dans une évolution globale du commerce.

*

Je veux témoigner

* Retrouvez tous les chiffres et les sources dans Les Français et la consommation durable