Prix Pinocchio, qui sont les nominés ? (3)

>>> Suite et fin de l’article sur les nominés du prix Pinocchio du développement durable.

Catégorie "Droits humains " : où sont les autres nominés ? !

Cette catégorie se révèle relativement délicate dans le sens où les entreprises montrées du doigt pour leurs dérives en termes de conditions de travail sont nombreuses…

Pourtant, le Prix Pinocchio en a retenu que 4 :

  1. Le leader mondial des Solutions de Qualité de Vie au Quotidien Sodexo (un comble !),
  2. L’entreprise spécialisée dans le sucre Sosucam,
  3. Orange, la filiale de France Télécom 
  4. Le Groupe énergétique français GDF-Suez.

travail

Des nominations justifiées : tandis que la multinationale Sodexo s’oppose au syndicalisme de ses salariés américains et est accusée de discriminations envers les minorités ethniques, Sosucam qui dit défendre les valeurs humaines, détériore les conditions de vie des populations rurales au Cameroun.

Idem chez Orange  : les suicides de ses salariés font la Une malgré la publication d’un document indiquant que la filiale souhaite placer l’humain au centre de l’entreprise…Cherchez l’erreur.

Enfin, GDF Suez suscite la polémique (une fois de plus) avec son projet de barrage au Brésil impliquant la migration massive de populations.

amazonie

Faut-il pour autant noircir le tableau ? Pas pour toutes les entreprises ici désignées.

En effet, en dépit de ses grosses lacunes en termes de droits humains, la société Sodexo a été distinguée dans le « Sustainability Yearbook 2010 » qui distingue les sociétés alliant performance économique et développement durable.

De même pour Orange qui s’impose davantage sur le marché des télécommunications durables via ses solutions croissantes en la matière. Quant au Groupe GDF Suez, bien qu’il se soit mobilisé pour la Semaine Nationale du développement durable, on attend davantage d’engagements de la part d’un leader…

Bien que ces entreprises se devront de plaider coupable des reproches qui leurs sont faits, il y a d’autres sociétés qui mériteraient tout autant le bonnet d’âne…Parmi elles, le Groupe agroalimentaire Labeyrie, le laboratoire pharmaceutique GSK ou encore le Groupe Picard surgelés.

Je réagis

 

Retour à la 1ere partie 
 Les prix Pinocchio

Sur l’entreprise et l’environnement