Portrait d’une blogueuse écolo (suite)

Anne-Sophie, parlons un peu produits de beauté et mode ; quels sont tes produits ou tes marques préférées ?

  • Pour les fringues et la cosmétique, je rationalise peu à peu : acheter bio et équitable devient de plus en plus facile. Certes, les prix ne sont logiquement pas ceux de grandes marques largement diffusées dans le monde, mais la qualité du produit et la durée suivent aussi généralement le prix ! Les grandes marques s’y mettent peu à peu et les consommateurs ont le devoir de les y inciter, sinon ce genre d’engagement personnel restera limité… J’aime beaucoup les shoes Veja, les marques Ideo, Matcha ou les création d’Article 23, les boutiques Alter Mundi ! Mais à vrai dire cela fait longtemps que je n’ai pas fait les boutiques. Tous les deux ans environ, je fais le tri dans mon placard : tout ce qui n’a pas été porté depuis le dernier tri, je l’enlève et l’emmène au foyer de femmes de l’Armée du Salut à Paris ou aux Petites Soeurs des Pauvres à Bordeaux. J’en donne aussi un peu à mon entourage. Pour acheter, là aussi j’aime bien aller essayer en boutique… Je reste très traditionnelle et pas du tout « commande en ligne » pour ça ! Sauf pour les bouquins et les Tee Shirts pour mon fiancé ! :-)


    Pour les Cosmétiques, j’aime beaucoup la marque Couleur Caramel, les produits Catier et d’autres marques que je découvre en surfant sur internet ou chez Nature et Découvertes et dont je n’ai plus le nom en tête… Enfin, ce sont naturellement savon de Marseille ou d’Alep et déo de pierre d’Alun qui constituent la base de notre salle de bain !





    Tu connais le Baromètre Ethique et environnement qui classe les entreprises en fonction de leur image en matière de développement durable. Quels sont d’après toi le Top 3 et le Flop 3 des entreprises les meilleures et les pires en la matière ?

  • Je connais le Baromètre des marques mais ne me suis jamais posée la question des top3 et Flop 3… Cela dit, je crois être assez d’accord avec le classement existant en ligne ! Généralement, pour juger de la qualité d’une entreprise selon les critères sociaux et environnementaux, je vais sur Transnationale.


    Je me permets de souligner ici, comme tu le sais, ma réticence face aux entreprises qui pratiquent le « greenwashing » et se redorent le blason ainsi… certains, comme vous le mettez en avant, parlent de cynisme. Et c’est d’ailleurs ce qui m’avait à l’époque le plus gêné sur le site de Consoglobe… Un arbre ne peut jamais cacher une forêt, mais encore faut-il s’en apercevoir ! J’estime que les grandes multinationales ont un rôle crucial actuellement sur les méfaits que l’on observe. Lorsque les dernières trouvailles marketing vont encore dans le sens d’emballage supplémentaires, du superflu, de l’inutile, ils peuvent se targuer de faire tel ou tel truc, dans les faits, cela n’a rien changé à leur véritable approche ! Citroën sort une voiture plus verte que les autres, mais sort aussi plusieurs 4*4 en parallèle ! Ariel sait faire de la lessive à froid mais ne fait rien pour que cela soit utilisé par le grand public ! ! Au final, je pense que les marques savent s’adapter aux demandes des consommateurs et savent faire des efforts pour être plus verts. Mais ils ne font rien pour que ces produits sortent des niches dans lesquelles ils les contraignent ! Et là est leur grand tort ! Ils sont frileux et ne voient pas quel rôle ils pourraient gagner à terme en sortant de leurs carcans traditionnels…

    Que penses-tu de la démarche de consoGlobe qui consiste à amener les entreprises à faire plus pour l’environnement en développant une demande des consommateurs pour les produits verts ?

  • Et bien je trouve cela bien ! :-) Je m’étais énervée au départ en voyant votre site, puis à en parler avec des amis et à échanger sur le blog à ce sujet, je me suis rendue compte que cela était un moyen comme un autre… Je reste toujours un peu sceptique (cf. l’annuaire des entreprises), mais j’y crois plus qu’avant ! Jouer sur la demande de produits verts pour faire augmenter l’offre de produits verts, comment n’y ai-je pas pensé en tant qu’économiste ! ?



    Il faut seulement que les consommateurs diminuent leur consommation de produits peu respectueux de l’environnement en parallèle, sinon il n’y aura aucune incitation ! Et là est le rôle des pouvoirs publics : les individus peuvent faire autant d’efforts qu’ils veulent, sans véritable incitation et action gouvernementale, les choses avanceront très difficilement ! La culture de masse est bien difficile à changer, c’est seulement main dans la main, avec des gardes fous et des incitations que l’on y arrive !

    Peux tu nous parler de ecolo-info : qu’est-ce que c’est ? Un widget ? D’où t’es venue cette idée ?


  • Ecolo-Info, c’est l’écologie et le DD en barre ! Ca, tout le monde devrait le savoir maintenant ! ;-) Mais, trêve de plaisanterie, je l’ai créé afin de mettre à portée de clic du plus grand nombre d’internautes de quoi s’y repérer dans la « communauté « , la matrice ! :-) Le constat que nous n’étions souvent que les mêmes à débattre de sujets dont la majorité de la population n’a que faire, le constat que beaucoup de recherches google étaient une recherche d’information sur les produits bio, les fruits et les légumes de saison… l’envie de mettre cette connaissance du net et des sources d’informations au profit de ceux qui veulent faire des efforts et pour ne pas les décourager d’entrée… bref, toutes ces envies ont fait « Eureka » !


    Regrouper ainsi les sites d’informations, la blogosphère écolo, les liens associatifs et des références pour consommer de manière responsable permet à l’utilisateur de se renseigner facilement, d’en apprendre un peu plus, mais aussi de savoir comment s’investir et donner de son temps s’il en a envie, et trouver les bons plans pour être logique dans ses achats. La barre d’outils est téléchargeable gratuitement, elle fonctionne sous Firefox et Internet Explorer, quel que soit le système d’exploitation de l’ordinateur.


    L’aspect bénévole et collaboratif est important et c’est pourquoi j’ai créé un site dédié : pour lui donner plus de visibilité, avec une partie blog pour laquelle quelques amis blogueurs viennent de me rejoindre… Enfin, cela me demande aussi beaucoup de temps. Je le vois comme un investissement dans une activité associative… Ce que cela devrait devenir sous peu d’ailleurs ! ? Nous avons plein de projets en tête et cela est très stimulant ! L’union fait la force et c’est ainsi que je conçois les choses !

    Une dernière question concernant consoGlobe : que penses-tu de la démarche des Ambassadeurs qui permet de tester des produits, de participer à la rédaction du site, etc. ?

  • Cela entre dans la logique actuelle « participative » et c’est une bonne chose ! J’attends de voir quels seront les produits et je pense qu’il est intéressant de pouvoir juger ainsi les produits. Il serait intéressant d’avoir en les recevant des fiches descriptives très complètes sur le lieu de fabrication l’origine des matières premières, le mode de transports, etc. Un peu comme certains supermarchés comptent le faire bientôt avec l’étiquetage de leurs produits !


    Sans cela, il sera difficile de juger… Pour la rédaction du site, si la parole est libre, là aussi c’est une très bonne idée ! Bravo à vous ! :-)