Une pomme de terre OGM inutile ?

Après la pomme de terre OGM Amflora, élaborée par BASF, une autre pomme de terre est apparu cette année. Les agronomes ont élaboré une pomme de terre qui fournit 60 % de protéines en plus qu’une pomme de terre normale.

La protato, pomme de terre miracle

Une pomme de terre classique fournit 2,5 grammes de protéines contre 4,8 grammes pour cette pomme de terre OGM.

La pomme de terre Protato a un autre grand avantage : elle a un rendement de 25 % supérieur à l’hectare.

Soucieux de préserver l’indépendance du pays, le gouvernement indien investit à fond dans la recherche OGM. A l’université de New Delhi, s’est construit un grand centre exclusivement consacré à la génétique des plantes, financé par des fonds publics.

Son directeur, le Pr Asis Datta, a élaboré une pomme de terre transgénique enrichie en protéines, la «protato», qui pourrait régler certains problèmes de malnutrition.

Le chercheur constate que nourrir les Indiens est un chantier gigantesque et il est persuadé que l’ADN est la clef de l’avenir alimentaire de l’Inde. «A condition de ne pas laisser les firmes privées s’emparer totalement de ce domaine stratégique», précise-t-il.

Le chercheur Sura Chakraborty a intégré un génome de l’Amarante, une plante d’Amérique du sud, au génome de la pomme de terre. Les rats qui ont été nourris de cette pomme de terre “protato” se portent comme un charme : pas d’allergie ni réaction toxique.

Developpement durable article

 

 

  • OGM – Le saviez-vous ?
    En France, le taux de contenance en OGM accepté par la réglementation pour étiqueter un produit “Sans OGM” est de 0,9 %, en-deçà du seuil de détection de 0,1 %. 
    Autrement dit le seuil de tolérance de 0,9 % est bien loin du seuil de détection (ou de tolérance pour eux) réclamé par les militants anti-OGM.

Ce taux officiel devrait passer à 0,10 % maximum de contenance d’ADN transgénique.Protato, une innovation pas si indispensable

Bien, mais on peut s’interroger sur la vraie utilité de cette pomme de terre Protatao car les protéines ne sont pas un vrai problème : les sources de protéines sont nombreuses (les légumineuses, les noix, le millet, les racines).

Vandana Shiva, une célèbre leader écologiste, réfute cette vision de l’OGM comme planche de salut alimentaire : «On a réussi à doubler le taux de protéines de cette patate pour le faire passer de 2,5 à 5 %. La belle affaire ! Le millet, une graminée cultivée en Inde depuis des millénaires, en contient 10 %…” souligne dans l’Express

D’un point de vue pratique, on peut penser que les fermiers indiens vont se méfier : leur expérience du coton OGM a été douloureuse.

Malgré tout, la Protato se diffuse : cette nouvelle pomme de terre a été approuvée en avril 2010 par l’Union Européenne.

 


Je réagis

Planetoscope  : La production de pomme de terre dans le monde

Au sujet de la pomme de terre et des OGM