Pollution domestique : il faut aérer !

Nettoyage de printemps : après les mois renfermés de l’hiver, dépolluer l’air de la maison s’impose..
En effet, celui-ci peut être 2 à 100 fois plus pollué que l’air extérieur comme l’explique en détail notre article sur la pollution domestique.

La pollution domestique et les polluants intérieurs

La cause majeure : les COV (Composés Organiques Volatiles) qui se répandent dans l’air ambiant via les produits d’entretien, le chauffage, la cuisine, les peintures, …

Pour s’en débarrasser, le plus facile est d’ouvrir en grand portes et fenêtres par une belle journée. Même en ville, il vaut mieux aérer que de garder un air renfermé.


Assainir son intérieur

Il existe quelques trucs simples à connaître pour éviter la pollution de votre logement.

  • Purifiez l’air de votre logement de manière 100 % naturelle avec une astuce très simple et naturelle : Dissoudre 1 cuillère à café de bicarbonate de soude dans 50 cl d’eau chaude Ajouter 1 cuillère de jus de citron.
  • Verser la solution dans un flacon pulvérisateur. Il ne reste qu’à vaporiser dans toutes les pièces à assainir.

Pollution domestique – le saviez-vous ?

  • Depuis 1993 les pots catalytiques ont contribué à alléger les concentrations en polluants. Mesuré par l’Institut français de l’Environnement, la qualité de l’air est s’est donc améliorée dans les villes de France avec environ 10 % de polluants en moins. Notre santé continue pourtant de pâtir de la pollution puisque les maladies allergiques continuent d’augmenter partout en Europe.
  • Dans le monde entier, la pollution de l’air est responsable de la mort de 3 millions de personnes, dont 2/3 d’enfants de moins de 5 ans

*

Télécharger la fiche pratique : Les polluants intérieurs, sources et effets

Sur la pollution domestique