Pollution de l’air : la FTTB en guerre contre les moisissures

Rédigé par Annabelle, le 4 fév 2012, à 16 h 45 min
Pollution de l'air : la FTTB en guerre contre les moisissures

Il y a quelques semaines, nous vous avions informés de cette nouvelle étiquette rendue obligatoire sur les produits de construction et de déco. L’objectif : informer le consommateur sur les produits particulièrement émetteurs de pollutions (COV, formaldéhydes, phtalates…) Mais quid des moisissures, cause principale de diverses pathologies chroniques et autres allergies respiratoires ?

Une faille relevée par la Filière Terre Cuite

L’air intérieur est vicié par divers polluants (aldéhydes, COV, monoxyde de carbone, plomb, amiante etc.) émis par les matériaux de construction et de décoration. Par exemple, les aldéhydes qui irritent les yeux et les voies respiratoires se trouvent dans les mousses isolantes, les colles, les vernis et dans les peintures à solvant pour ne citer qu’elles. Certains aldéhydes seraient même cancérigènes.

  • Pour en savoir plus sur les polluants intérieurs, téléchargez la fiche pratique !

Accéder à la fiche pratique : Téléchargez la fiche polluants de l'air

Pouvoir reconnaître les produits particulièrement émetteurs de ces pollutions afin de les éviter est donc plus que nécessaire pour préserver sa santé. Pourtant, la Filière Terre Cuite relève un manquement dans cette nouvelle règlementation puisque les moisissures ne sont pas prises en compte. Sachant qu’elles sont présentes dans 40 % de nos logements et qu’elles sont responsables d’allergies et autres pathologies respiratoires, il faut réagir !

Partant de ce constat, la FFTB (Fédération Française des Tuiles et Briques) a donc pris l’initiative d’aller plus loin dans l’évaluation de l’impact des matériaux de construction sur la qualité de l’air.

Elle propose donc des matériaux qui garantissent l’absence totale de moisissures. En effet, ces matériaux sont isolants, inertes et traités contre les ponts thermiques. De cette manière, les murs ne comportent plus de “zones froides” et le phénomène de condensation est évité. Même en cas d’infiltration ou de fuites, les moisissures ne peuvent pas se développer.

La FFTB interpelle les pouvoirs publics afin qu’ils travaillent à un nouvel étiquetage, prenant en compte le développement des moisissures. Un enjeu sanitaire majeur…

*

Je réagis

Sur le même thème :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Avoir des bonnes mesures de qualité est très important. Non seulement utiliser des matériaux de construction qui garantissent l´absense de moisissures, sinon désamianter et déplomber les zones/inmuebles pour n´avoir pas des problèmes lors d´une réhabilitation.

Moi aussi je donne mon avis