La pile à combustible: une industrie en plein élan(2)

Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :
Envoyer cet article par e-mail

>>>Suite de La pile à combustible: une industrie en plein élan

Considérée comme l’énergie de demain, la pile à combustible fait indéniablement son chemin dans le marché et se positionne dans l’avenir comme une alternative séduisante aux énergies fossiles. Des promesses fondées?

Des enjeux économiques majeurs

Selon des estimations canadiennes, la pile à combustible pourrait faire naître une industrie de 154 milliards de dollars en 2020. La Chine entre en course avec un programme R&D de 100 millions de dollars par an. Le Japon, le Canada, les Etats-Unis et l’Allemagne semblent également bien positionnés.

pile à combustible pour ToyotaEn Europe, le développement s’approfondit surtout dans les transports avec le démarrage dans le cadre de 7e PCRD du projet HyChain. Coordonnée par Air Liquide, ce projet amplifie les tests sur les minibus, véhicules utilitaires, fauteuils roulants, scooters et vélos. Il testera à l’occasion un nouveau réservoir en composites qui fonctionne selon sur le modèle des cartouches pour les portables.

Partout, la recherche s’intensifie et la technologie se développe. La normalisation en matière de sécurité de stockage et de transport avance. Des réservoirs d’hydrogène conformes à la norme ISO11439 sont déjà fabriqués par des sociétés comme Quantum. Il reste encore à mettre la technologie à portée des voitures, à convaincre le législateur d’adapter la réglementation, aujourd’hui défavorable à l’hydrogène, et à gagner la confiance des utilisateurs.

  • L’Europe du Nord est véritablement entrée dans l’« ère Hydrogène ». En témoignent le projet à court terme de 580 kilomètres d’autoroute à hydrogène reliant Oslo à Stavanger, en Norvège, ou encore l’avalanche de projets de transport propre en Suède.

La France, quant à elle, a pris un certain retard dans le domaine des piles avec relativement peu d’entreprises impliquées; aussi est il nécessaire de s’intéresser dès aujourd’hui de manière plus intensive à cette technologie.

Islande

Mais c’est l’Islande qui se révèle à ce jour le plus ambitieux. Depuis 1999, ce petit pays de moins de 300 000 habitants mise sur l’hydrogène pour assurer son autonomie énergétique à l’horizon 2050. Regorgeant d’énergies hydrauliques et géothermiques, il envisage de les transformer en hydrogène qu’il substituerait au pétrole notamment dans son parc de voitures.

En dépit de quelques échecs passés, la pile à combustible est aujourd’hui soutenue à la fois par des grands groupes industriels et par les gouvernements. Toutefois, selon eux, elle ne s’imposera que par étapes et dans un délai de 10 à 20 ans.

En effet, il reste beaucoup de difficultés techniques à gérer comme le problème du choix du combustible intermédiaire et celui de la production, du stockage et de la distribution de l’hydrogène mais aussi le développement des auxiliaires qui sont essentiels pour le bon fonctionnement des piles.

Lire également

Article rédigé par Elwina, août 2009

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis