La peinture naturelle : vraiment meilleure que les autres

Les peintures dites traditionnelles contiennent souvent des produits toxiques pour la santé et l’environnement. Or, il est facile de privilégier les peintures naturelles à la maison. Si vous avez prévu de repasser un coup de peinture chez vous, suivez les conseils de Consoglobe.

La peinture naturelle : vraiment meilleure que les autres

Que vous emménagiez dans un nouveau chez-vous ou que vous projetiez de rafraichir vos peintures actuelles, une question se pose forcément : quelle peinture choisir ? Le citoyen responsable que vous êtes s’interroge, pour des raisons de santé, d’environnement et de porte-monnaie : la peinture naturelle est-elle meilleure que les autres ?

Peinture classique, quels dangers ?

Un consommateur averti en vaut deux. Et en matière de consommation, il est bon de se tenir informé et de ne pas prendre pour argent comptant tout ce que l’on nous raconte. L’objectif de cet article est de vous aider dans votre choix en toute connaissance de cause.

Intéressons-nous donc aux dangers de la peinture classique. Est-ce si catastrophique ? Nous ne nous voulons pas alarmistes, alors nous dirons juste que ce n’est pas très glorieux :

  • Elles contiennent jusqu’à 30 g de COV (Composés Organiques Volatiles) par litre de peinture. Les COV, issus de dérivés du pétrole, qui servent à fluidifier les peintures, sont des particules ou gaz très nocifs qu’il vaut mieux éviter de respirer. Difficile lorsque l’on a choisi une peinture classique car ils peuvent virevolter dans l’air pendant plusieurs mois, allant jusqu’à imprégner les tissus et moquettes.
  • Pour apporter de la couleur et de l’opacité à la peinture, on utilise des pigments. Certains de ces pigments sont nocifs en raison de la présence de métaux lourds comme le chrome ou le plomb, et toxiques même à très faible dose. Comme vous pouvez l’imaginer, ils sont bien sûr très polluants, au point de les retrouver dans la chaîne alimentaire. Mieux vaut donc éviter de les disperser dans l’environnement.
  • Les pots usagés de peinture classique doivent être ramenés à la déchetterie en raison de leur toxicité en vue d’un traitement spécifique.

Peinture

Pour en savoir plus, lisez cet article comparant la peinture classique et la peinture écologique.

Pots de peinture – apprenez à lire les étiquettes

Au moment de choisir vos pots, nous vous conseillons de bien vérifier la composition de la peinture et les logos de toxicité.

Selon la réglementation, le terme « naturel » doit être utilisé uniquement pour des peintures peu transformées qui contiennent au moins 95 % de produits naturels.

Malheureusement, certains fabricants n’en tiennent pas compte alors jetez un oeil, voire deux, à la liste des ingrédients.

Si vous lisez « sans COV », ne pensez pas que la peinture n’en contient pas du tout car il est techniquement impossible de s’en passer. Cette mention est utilisée pour un taux de COV inférieur à 5 g par litre.

De plus, seules les normes d’Ecolabel européen et NF environnement sont des garanties fiables du respect des exigences environnementales de composition et de performance.

En cas de doute, consultez l’annuaire des labels Maison et construction.

Notons tout de même qu’un certain nombre de fabricants de peintures naturelles n’ont pas les moyens financiers de faire labelliser leurs produits. Encore une bonne raison de vérifier les ingrédients !

A savoir : si vous aimez les peintures mates, sachez qu’elles contiennent généralement moins de COV que les peintures brillantes ou satinées.

C’est bien beau tout ça, mais vous attendez toujours la réponse à la question de départ : les peintures naturelles sont-elles meilleures que les autres ?

Page suivante : Les avantages de la peinture naturelle