Pécs : une ville Hongroise qui se chauffe… à la paille !

Pécs : une ville Hongroise qui se chauffe... à la paille !

Pécs est une ville du sud de la Hongrie. Sa particularité ? Toute l’électricité et le chauffage sont produits par une centrale fonctionnant au bois et à la paille, ce qui permet d’alimenter la ville sans pollution ! Zoom sur ce petit paradis Hongrois.

Pécs : la plus grande centrale thermique d’Europe

Centrale thermique PécsSituée à 200 km au sud de Budapest, Pécs est une ville qui compte 150 000 habitants.

Sa centrale thermique, la plus grande d’Europe en son genre, est gérée par la société Dalkia.

Cette dernière est une filiale spécialisée dans les services énergétiques des français Veolia et EDF.

Après des travaux réalisés entre fin 2010 et l’été 2013, et 80 millions d’euros de travaux déboursés, la centrale a remplacé un équipement construit à l’époque communiste et qui était déjà novateur à son époque.

fleche-sous les eauxLa centrale avait déjà pour combustible 50 % de bois et 50 % de gaz. Le projet consistait donc à remplacer la consommation de gaz par de la paille.

Pécs : 400 000 tonnes de copeaux de bois et 200 000 tonnes de paille

PailleLa centrale thermique de Pécs utilise pour sa production pas moins de 400 000 tonnes de copeaux de bois et quelque 200 000 tonnes de paille par an.

« La vapeur issue de la combustion de la paille, qui a déjà servi pour produire l’électricité, est réutilisée pour chauffer la ville de Pécs », détaille Ferenc Marton, directeur de la communication de l’usine.

Le bénéfice d’utiliser de la paille est d’abord environnemental. Selon Dalkia, « cette consommation de paille permet l’économie de 150 000 tonnes d’émission de CO2 ».

picto-etoile-paragraphe Pécs : une ville Hongroise qui se chauffe... à la paille !Sur le plan économique, le coût de la production n’est plus dépendant des fluctuations du prix du gaz, ni des interruptions de fourniture. L’usine alimente le réseau de chaleur de quelques 120 000 habitants sur les 150 000 que compte la ville. Elle génère également de l’électricité avec une puissance installée de 35 MW. Une victoire pour le maire, qui souhaite voir attribuer à la municipalité le titre de ville la plus « verte ».

Utiliser de la paille dans une centrale thermique : comment ça fonctionne ?

Paille 1Les bottes de paille rectangulaires de près de 400 kg sont positionnées sur 4 rampes mécaniques.

Dans un ballet cadencé, elles sont tractées les unes après les autres dans de longs tunnels. Après quoi, elles sont déchiquetées avant de tomber dans le foyer de la chaudière.

L’avantage d’un tel procédé ? Il a réduit la facture de gaz, renforcé l’autonomie énergétique du pays et diminué les émissions de gaz à effet de serre.