Nombreux, les usages de l’eau de pluie !

La récupération de l’eau de pluie pour un usage domestique n’est pas nouveau. Cette pratique économique était déjà très utilisée par nos ancêtres. Source intarissable et dépourvue de calcaire, l’eau de pluie peut être utilisée dans toutes les activités ne nécessitant pas d’eau potable. L’usage de l’eau de pluie tend de nouveau à se systématiser à la fois pour désengorger les réseaux d’évacuation et pour économiser une ressource qui se raréfie et grève le budget des ménages…

L’eau de pluie pour se faciliter la vie !

L’eau de pluie retrouve désormais (et heureusement !) une place de choix au sein de la maison et remplace de nouveau peu à peu l’eau du réseau pour certains usages domestiques. En effet, nous sommes encore nombreux à l’ignorer mais jusqu’à 50 % de l’eau que nous utilisons dans nos maisons peut être remplacée par l’eau de pluie !

Eau de pluieD’autant plus que l’eau du robinet, étant très calcaire,  peut entraîner l’usure prématurée de vos appareils électroménagers. En revanche, l’utilisation de l’eau de pluie, outre le fait qu’elle réduise directement votre facture d’eau, protège les appareils ménagers et les canalisations de l’entartrage car elle est douce.

Alors, évitez de gaspiller l’eau potable  ! Toutefois, à cause des micro-organismes présents dans l’eau de pluie, celle-ci ne peut servir ni à la boisson, ni à la douche mais est suffisamment débarrassée de ses matières en suspension pour être employée dans bien d’autres tâches sans problème :

  • Remplir les chasses d’eau des toilettes,
  • Nettoyer la voiture ou les vélos,
  • Arroser le jardin,
  • Usage pour les appareils électroménagers (lave linge, lave vaisselle) avec des quantités moindres de détergent !,
  • Nettoyer la maison,
  • Alimenter un arrosage automatique,
  • Remplir une piscine ou un bassin,
  • Pour disposer d’une réserve d’eau en cas d’incendie,
  • Pour les nettoyages extérieurs,
  • Votre potager appréciera aussi un arrosage à l’eau pluie. Le chlore contenu dans l’eau du robinet leur est néfaste.

Témoignage de Cyrille

"Je vis en habitat collectif, dans un immeuble et je ne peux pas récupérer l’eau de pluie. Par contre, j’ai des amis qui la récupèrent mais pour l’instant ils l’utilisent uniquement pour l’arrosage. Cela ne nécessite pas d’investissement important, juste un récupérateur."

Témoignage de Daniel

"Je récupère l’eau de pluie, pour l’instant, une cuve de 1000 litres et
un bidon de 200 litres, bientôt une autre cuve de 1000 litres que je
devrais avoir prochainement. J’utilise l’eau pour le lavage des objets
usuels d’extérieur, des véhicules, et pour l’arrosage des plantations et
du potager quand cela est nécessaire.
Lorsqu’on habite en campagne et que l’on a un potager, cela ne parait
être indispensable, et c’est d’ailleurs pratiqué depuis des lustres par
beaucoup."

Nettoyer la voiture

Et ce n’est pas tout ! Valoriser l’eau de pluie est envisageable à plus grande échelle : pour les terrains de sport, les centres équestres, les aéroports, les golfs, les piscines, les patinoires et autres établissements grands consommateurs d’eau potable…

Rappel  : Le crédit d’impôt s’élève à 25 % du montant des équipements éligibles. Pour une même résidence principale, le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt ne peut excéder la somme de 8 000 euros pour une personne célibataire, veuve ou divorcée et de 16 000 euros pour un couple marié soumis à imposition commune. 
>>>Chaque année, on peut récupérer près de 600 litres d’eau par mètre carré de toit en moyenne en France.

Lire également sur l’habitat écolo

Article sur les usages de l’eau de pluie, rédigé par Elwina, janv 2010