Moins de produits dangereux en Europe

Moins de produits dangereux en Europe

A force d’alerter sur les dangers qui guettent le consommateurs, on pourrait en oublier de signaler les bonnes nouvelles. En voici une qui va réjouir notamment tous ceux qui craignent pour leurs enfants.

Moins de produits de consommation dangereux en Europe

Dans l’Union européenne, on suit les alertes aux produits dangereux avec le du système d’alerte rapide pour les produits de consommation non alimentaire Rapex. Rapex qui permet de recenser tous les cas et l’évolution de la dangerosité des produits … chinois notamment. L’intérêt du dispositif Rapex consiste en ce qu’il émet des alertes en détectant le plus tôt et le plus efficacement possible les produits dangereux pour les retirer  du marché au plus vite. (La liste des produits retirés du marché est actualisée toutes les semaines – en anglais.)

Pour la 1ère fois depuis 2004, bonne nouvelle, le nombre de produits de consommation dangereux signalés a baissé :

  • 1 803 alertes ont été émises en 2011, soit 440 de moins qu’en 2010.
  • Cependant, 1556 produits présentaient des risques graves pour la santé (pièces qui se détachent, appareils ne respectant pas la législation sur les décibels.risque d’étranglement, risque chimique, ..)
  • Les vêtements et textiles signalés dangereux l’ont été le plus souvent pour des risques d’irritation ou de suffocation. Pour les jouets, il s’agissait principalement d’un risque d’étouffement. Les risques de blessures sont le plus souvent signalés (26 % des cas), suivis par les risques chimiques (19 %) et de suffocation (15 %).

Les produits chinois toujours à risque

Selon le rapport annuel Rapex pour 2011, les produits fabriqués en Chine restent à risque.

  • Comme les autres années précédents, en 2011 les alertes Rapex ont concerné  des produits provenant de Chine (vêtements et articles de mode, jouets, automobiles, appareils électriques et cosmétiques) dans 54 % des cas (contre 58 % en 2010)
Le nombre  de signalements a un peu baissé : au  total, quelque 1.803 produits, en particulier des vêtements et textiles, des jouets et des véhicules à moteur, ont été signalés comme dangereux en 2011, contre 2.244 en 2010, soit une baisse de 20 %.
  • Dans 19 % des cas les produits dangereux sont européens.
  • Dans 60 % des cas, l’alerte est émise par les pouvoirs publics.

*

Je réagis