Moby chante pour la planète

Moby chante pour la planète

Suite de notre série sur les stars et l’écologie

Le DJ et chanteur-compositeur new-yorkais Moby est né le 11 septembre 1965 à New York. Son véritable nom est Richard Melville Hall. consoGlobe a croisé Moby lors du Trophée de l’écologie en juin dernier.

Moby, un artiste au nom déterminant

Moby-baleineMoby, a fait irruption sur la scène musicale à la tournée du siècle avec son opus de musique électronique, Play. Ce n’est pas sa musique qui évoque l’écologie chez Moby, mais son nom bien sûr : son pseudonyme évoque, vous l’aviez deviné, la baleine Moby Dick.

Ce nom est donc une sorte d’hommage à son arrière-arrière-grand-oncle, Herman Melville, le célèbre auteur du célèbre roman Moby Dick.

Une aversion certaine pour la viande

viandeMoby est un multi-instrumentiste connu pour sa grande aversion pour tout ce qui est viande et consommation de produits d’origine animale. Moby a été végétalien quasiment toute sa vie adulte mais il ne se contente pas de refuser de manger de la viande et d’expliquer pourquoi. Il milite contre cette pratique.

peta mobyLors d’un de ses concerts militants, le Live Earth de 2007 ; Moby a déclaré « les gens mangeaient des hamburgers, des hot dogs et du poulet, ce qui est la même chose que de se saouler lors des obsèques de quelqu’un qui est mort d’un empoisonnement à l’alcool.

Il milite contre le massacre des animaux et contre l’utilisation des fourrures animales avec l’association PET.

Le réchauffement climatique, la révélation de 2008

moby-natureMoby s’est dit transformé la campagne présidentielle d’Obama aux Etats-Unis en 2008, et surtout par ses conversations sur le climat avec Al Gore :« Le changement climatique est un énorme problème et si on ne fait rien je pense que nous allons bientôt atteindre un point de non-retour  ! »

En 2009, sentant l’enjeu crucial du sommet mondial de Copenhague, en 2009, il a chanté pour mobiliser et sensibiliser les jeunes.

“Le réchauffement, rien d’autre ne compte

Le réchauffement, « c’est le problème le plus important », déclare Moby, depuis lors. « Rien d’autre ne compte  ! »

Moby participe de temps en temps à des soirées de charité comme celle donnée par The Bulgari Benefit for Save the Children and Artists for Peace and Justice, qui s’est tenue à Los Angeles, le 13 janvier 2011.

*

La suite > Des concerts pour la planète